NCIS Los Angeles saison 1

Année : 2010
Créateur : Shane Brennan
Interprètes : Chris O’Donnell, LL Cool J, Linda Hunt, Daniela Ruah, Eric Christian Olsen, Barrett Foa
Éditeur : Paramount
DVD : 6 DVD-9, 994', zone 2
Genre : série policière, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 05/04/11
Prix ind. : 39,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 2.0
Italien Dolby Digital 2.0
Espagnol Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour les malentendants, allemand, néerlandais, grec, danois, suédois, norvégien, finnois, néerlandais
Amazon
34,30 €
Si le tandem G. Callen (Chris O’Donnell) et Sam Hanna (LL Cool J), les deux compères de NCIS Los Angeles, fonctionne plutôt bien, ils sont aussi les héritiers d’une formule inoxydable qui a fait les beaux jours des séries TV US (le tandem de flics), mais qui commence aussi à être sérieusement usée, en tout cas sous cet angle‑là.

Cette déclinaison de NCIS enquêtes spéciales, elle‑même dérivée de Jag, ne prend absolument aucun risque. Et c'est bien là tout le problème. Les personnages sont cool, soit, mais bien trop politiquement corrects pour susciter la moindre tension ou empathie. Seule bouée de sauvetage, leur QG californien hyper‑high‑tech et les décors extérieurs, toujours ensoleillés et dépaysants.

Vous l'aurez compris, côté innovation, il faudra repasser. Épisode après épisode, les auteurs appliquent à la lettre l’intégralité du manuel du parfait petit auteur de série policière. Tout est prévisible, de l’intrigue principale aux histoires secondaires, en passant par les rebondissements et l’interaction entre les protagonistes, caricatures grossières de personnages déjà vus ailleurs une bonne centaine de milliers de fois.

Même les répliques censées être drôles tombent lamentablement à plat, comme de veilles crêpes sans levure, balancées par des acteurs qui cachetonnent, capables de faire passer l’équipe d'Hélène et les garçons pour des clones de Laurence Olivier. Reste les scènes d’action, joliment troussées. Mais est-ce suffisant pour passer un bon moment ? Il faut croire que oui, car actuellement, NCIS Los Angeles est dans le trio de tête des séries qui cartonnent aux USA.
Cédric Melon - Publié le 03/05/11
Interview LL Cool J
Présent au 50e Festival de la Télévision de Monte‑Carlo, LL Cool J est aussi impressionnant physiquement que sympathique. Le soleil à son Zénith et le cadre idyllique aidant, le comédien en a profité pour se confier sur sa petite personne, et la série NCIS Los Angeles bien sûr ! Lire la suite
Liste des bonus
- Double épisode Back Door de NCIS (l'original) (40')
- Clips promotionnels de CBS (10')
- Clip musical de LL Cool J (4')
- Making of du clip musical (3')
- La télé inspirée : NCIS Los Angeles (16')
- Visite du plateau à l’intérieur du sanctuaire (12')
- À l’intérieur du centre des opérations (10')
- Éclairage, caméra, action et cascades de NCIS Los Angeles (10')


Commentaire
Les apparences sont parfois trompeuses, et cette interactivité est un cas d’école. Les modules sont nombreux, d’une durée moyenne conséquente, pourtant, ils ne présentent que très peu d’intérêt. Quelques informations glanées ici ou là, quelques images de tournage et interviews à écouter d'une oreille distraite, mais quoi d'autre ? Tout cela est ennuyeux et conventionnel à en mourir. À noter, le commentaire audio de Shane Brennan (superviseur de la série) sur le premier épisode de la saison 1, annoncé sur la jaquette, est introuvable. Quant au double épisode Back Door de NCIS (l'original), qui sert à introduire les personnages de NCIS Los Angeles, est uniquement proposé en VOST (français).
Note bonus : 1/6
Image
Au moins, les couleurs sont parfaitement retranscrites avec une palette colorimétrique d’une grande richesse et toujours lumineuse. À cela viennent s’ajouter une belle précision, une tenue solide et un niveau de détail très impressionnant. Les scènes sombres ne sont pas en reste, avec une profondeur exemplaire et un niveau de noir important. Au niveau technique pure, ce DVD fait un carton.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Quel dommage que la série soit proposée en Dolby Digital 5.1 uniquement sur la version anglaise. Une fois n’est pas coutume, le show est propice aux effets sonores dynamiques et puissants, et cet encodage le lui rend bien. Basses présentes, spatialisation efficace, immersion sonore avantageuse et séquences d’action qui ont de l'allure. Le mixage est d’autant plus appréciable qu’il est parfaitement équilibré entre effets, dialogues et musique. La piste stéréo française fait retomber la sauce d'un coup malgré toute sa bonne volonté.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 20/08/19 Tandem saison 1
DVD 20/08/19 Meutres à…
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Stefano Sollima - Gomorra saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
stefano-sollima
lars-lundstrom
matt-dillon
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011