Mon babysitter

The Rebound
Année : 2009
Réalisateur : Bart Freundlich
Interprètes : Catherine Zeta-Jones, Justin Bartha, Andrew Cherry, Kelly Gould, Lynn Whitfield, Kate Jennings Grant
Éditeur : Studio 37
DVD : DVD-9, 91', zone 2
Genre : comédie romantique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 21/06/11
Prix ind. : 9,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
9,99 €
Fraîchement divorcée, Sandy (Catherine Zeta‑Jones) décide de quitter sa banlieue et son existence routinière de mère au foyer pour s’installer à New York avec ses deux enfants. Bien décidée à s’assumer et devenir une femme active, elle se met à la recherche d’une baby‑sitter. Le hasard fait bien les choses : elle fait la connaissance d’Aram (Justin Bartha), jeune serveur dans un café en attendant de trouver sa voie. Sandy le convainc de garder ses enfants, des liens se créent, et pas uniquement avec eux.

Bien que le but soit d’innover, en important une relation dédramatisée entre une quadragénaire et un jeunot de quinze ans son cadet, Mon babysitter reste condamné à sa nature de comédie sentimentale archi balisée.

Une fois le tabou de la cougar hyper‑coupable (les scènes où sévit la mauvaise conscience sont fréquentes) et du junior très mâture pour son âge révélé, il ne reste qu’une romance interchangeable à souhait et la présence d’Art Garfunkel, en père juif peu bavard, qui intervient pour une scène désopilante de greffe d’anus artificiel.

Soit l’unique touche d’humour de ce film qui finit par trop prendre au sérieux sa thématique sur l’écart générationnel.
Carole Lépinay - Publié le 18/10/14
Liste des bonus
- Bande-annonce (2')


Commentaire
Merci.
Note bonus : 0/6
Image
Globalement honorable, le master aurait gagné à rajouter une dose de saturation pour permettre aux couleurs vives de s'épanouir totalement. Et si les extérieurs bénéficient d'une luminosité idéale, là encore, le travail sur les contrastes aurait mérité un meilleur équilibre, soulignant une nouvelle fois les faiblesses du piqué.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Deux pistes Dolby Digital 5.1, deux autres stéréo, le choix semble large sur papier mais le résultat est bien moins emballant à l'écoute. À commencer par les voix, bien trop étouffées en anglais, bien trop puissantes et aiguës en français. Quant aux enceintes surround, qui auraient sans doute réveillé le spectateur pendant le match de boxe, elles ne servent pas à grand‑chose si ce n'est à diffuser la musique sur chaque enceinte sans grande subtilité. Dans un monde idéal, coller les voix de la stéréo anglaise sur les sons environnants de la 5.1 française aurait été un bon compromis.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
DVD 27/03/19 Overlord
BLU 27/03/19 Overlord
BLUHD 27/03/19 Overlord
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Fabrice Gobert - Les revenants
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
fabrice-gobert
priyanka-chopra
kevin-bacon
christian-rouaud
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011