Schizophrenia

Angst - Collector
Année : 1983
Réalisateur : Gerald Kargl
Interprètes : Erwin Leder, Robert Hunger-Bühler, Silvia Rabenreither
Éditeur : Carlotta
DVD : 2 DVD-9, 76', zone 2
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 04/07/12
Prix ind. : 16,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 1.0
Allemand Dolby Digital 1.0
Sous-titres
Français
Amazon
13,99 €
Ce fut pendant longtemps l’une de ces perles cultes et sulfureuses que l’on s’échangeait sous le manteau et en VHS dans les années 1980. Réalisé en 1983 par Gerald Kargl, un cinéaste autrichien, Schizophrenia n'a jamais connu, en France, les honneurs d’une sortie en salles et acquit peu à peu, auprès des cinéphiles et des fans de cinéma hardcore, une réputation de film radical et hyper‑violent, sorte de chaînon manquant entre le Funny Games de Haneke et les films de Gaspard Noe.

Noe, justement, qui intervient largement dans les bonus et dit tout le bien et l’influence de Schizophrenia sur son travail, explique combien l’utilisation de la voix off et l’invention d’un système de filmage par réflexion (la caméra capturait le reflet de l’action dans un miroir), ont pu le marquer.

Le récit de Schizophrenia n’a pourtant rien de révolutionnaire : un tueur non guéri de ses pulsions meurtrières (Erwin Leder), libéré de son asile psychiatrique, s’introduit dans une maison et va assassiner ses occupants un à un, de façon aussi déterminée que chaotique.

L’intérêt de Schrizophrenia, film de serial‑killer d’une noirceur totale, réside dans la façon dont la voix off du tueur, omniprésente, y compris pendant les séquences de meurtre, évoque les souvenirs auxquels les crimes renvoient et introduit ainsi une distance constante qui empêche l’identification directe au personnage. De la même façon, la caméra, qui semble toujours flotter autour du tueur, procure le sentiment d’un film mental, à ne pas mettre, bien sûr, devant tous les yeux. Une rareté qui réjouira les amateurs de cinéma extrême (et intelligent).
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 06/08/12
Liste des bonus
- Prologue (7')
- Interview de Gaspar Noé (25')
- Interview du réalisateur (27')
- Interview du scénariste (29')
- Interviews du comédien principal et d'un expert en psychiatrie (26')
- Bandes-annonces


Commentaire
Une salve de suppléments qui apporte un éclairage très intéressant sur le film et son impact. Une édition Collector qui porte bien son nom.
Note bonus : 5/6
Image
L’image est issue d’un nouveau master HD au format 1.78 ayant été approuvé par le réalisateur (à l'origine, le film a été tourné en 1.66) qui, malgré sa texture granuleuse et datée, reste dans l’ensemble plutôt bonne. Les couleurs sont un peu pales mais collent parfaitement à l’esprit glauque du film.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La VO mono est légèrement de meilleure qualité que la VF, plus sourde. Mais ces deux pistes mono restent aussi usées l’une que l’autre. On s'y attendait un peu…
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Melissa George - La gifle
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
melissa-george
florent-siri
sidse-babett-knudsen
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser