Les garçons de la bande

The Boys in the Band
Année : 1970
Réalisateur : William Friedkin
Interprètes : Kenneth Nelson, Frederick Combs, Cliff Gorman
Éditeur : Carlotta
DVD : DVD-9, 115', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 20/02/13
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
16,99 €
Avant French Connection et L’exorciste, les deux films qui ont fait de lui l’un des wonderboys du Nouvel Hollywood, William Friedkin tournait déjà des films, mais des films plus chics, d’auteur, influencés par la Nouvelle Vague et très éloignés des grands films policiers et de genre qu’il signera à partir des années 1970.

En 1970 précisément, Friedkin n’est qu’un jeune réalisateur trentenaire, passionné de documentaires, qui n’a pas encore rencontré Howard Hawks (il fréquentait alors sa fille) lequel, au cours d’un dîner, lui aurait conseillé d’abandonner ses chichiteries d’auteur pour le film d’action, le seul cinéma américain qui vaille.

Les garçons de la bande est le deuxième film de William Friedkin, réalisé juste après L’anniversaire, adaptation d’une pièce éponyme de Harold Pinter. Tiré d’une pièce à succès de Broadway, Les garçons de la bande suit la soirée d’un petit groupe d’homosexuels new‑yorkais, plutôt installés et issus de la haute bourgeoisie, mais partageant une même difficulté à l’égard de leur vie privée et sociale, balancée entre petites humiliations et espoirs d’émancipation.

Revoir Les garçons de la bande en regard de la future filmographie de Friedkin permet de constater deux choses : la première est le goût du cinéaste pour le huis clos et les espaces confinés où s’expriment et éclatent la vérité des hommes (voir Bug et le récent Killer Joe, film largement carcéral). La seconde se nomme Cruising, film jumeau de ces Garçons et thriller poisseux situé dans le milieu homo SM du Bronx, que Friedkin tournera en 1980 avec Al Pacino. Voici donc une petite perle à redécouvrir.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 17/04/13
Liste des bonus
- Souvenirs de la pièce par le scénariste Mart Crowley (13')
- Souvenirs du film et son tournage (24')
- Ce que le film a laissé (5')
- Bande-annonce


Commentaire
Ces trois petits modules qui, en réalité, ne forment qu'un seul et même documentaire, proposent une rétrospective intéressante et détaillée sur le film.
Note bonus : 4/6
Image
Il y a bien entendu un peu de grain, une texture et des couleurs très typées années 70, mais la définition et l'expression des contrastes restent de bonne facture.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La VO mono 2.0 fait ce qu'elle peut pour restituer la musique et les ambiances avec un maximum de densité, cependant, l'ensemble manque un peu de souffle et de punch.
Top son : aucun
Note son : 3/6


Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 3 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
130€ 150€
il y a 1 jour
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Sophie Turner - Game of Thrones saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
sophie-turner
justin-theroux
tatiana-maslany
matt-dillon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser