Le bal

Année : 1983
Réalisateur : Ettore Scola
Interprètes : Christophe Allwright, Aziz Arbia, Marc Berman, Regis Bouquet
Éditeur : LCJ Éditions
DVD : DVD-9, 107', zone 2
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/06/15
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Muet Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Aucun
Amazon
13,02 €
Ceux qui ont vu On connaît la chanson de Resnais se sont sans doute souvenus du Bal, film musical réalisé par Ettore Scola en 1983 et fondé lui aussi sur l’exploitation de chansons d’époque.

L’action débute dans les années 80 à l’intérieur d’une salle de bal. Des hommes et des femmes s’y retrouvent pour danser et découvrent des photos anciennes. Grâce à elles, ils vont revisiter les époques de l’histoire de France récente, depuis le Front Populaire jusqu’aux événements de mai 1968, en passant par la Seconde guerre mondiale et la Résistance.

Une évocation mélancolique de l'histoire à travers la danse, les regards et le mouvement des corps, sans le moindre dialogue. Un tour de force poétique et émouvant. L’un des plus beaux films du réalisateur de Nous nous sommes tant aimés.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 15/05/15
Liste des bonus
- Entretiens avec Ettore Scola et la troupe du Campagnol (10')
- Interview d'Ettore Scola (3')
- Galerie musicale (1')
- Bande-annonce


Commentaire
On revoit avec plaisir cette rencontre entre Yves Mourousi, Scola et la troupe du Campagnol à l'origine du film. Et notamment le metteur en scène Jean-Claude Penchenat, auteur de la pièce faite à partir d’improvisations proposées par une troupe de comédiens non professionnels. Une interview en nombre et débout, à l'ancienne.
Note bonus : 2/6
Image
Malgré ses défauts (contrastes et noirs bouchés, surtout l'ouverture du film, multiples défauts de master allant du point blanc à la grosse rayure), la copie reste élégante et les couleurs harmonieuses grâce au travail du directeur photo argentin Ricardo Aronovich, d'ailleurs nommé pour le César de la Meilleure photo l'année suivante. L'effet « délavé » est voulu mais confère aujourd'hui au film un certain âge. Idem pour le passage en faux N&B. Bref, il faudra être indulgent.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Le remixage 5.1 de la bande‑son initialement stéréo permet à la musique de Vladimir Cosma et à quelques bruitages d’être plutôt présents. Ce n'est pas la grosse fête à ma maison, mais bien un petit bal de campagne.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
27/10/21 Pandora
27/10/21 Le cheick
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Christian Rouaud - Tous au Larzac
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
christian-rouaud
tatiana-maslany
michael-c-hall
justin-theroux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser