Enfin veuve

Année : 2008
Réalisateur : Isabelle Mergault
Interprètes : Michèle Laroque, Jacques Gamblin, Tom Morton, Valérie Mairesse, Claire Nadeau, Eva Darlan
Éditeur : Gaumont Vidéo
DVD : DVD-9, 94’, zone 2
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/09/08
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Anglais, français pour sourds et malentendants
Amazon
3,36 €
Anne-Marie (Michèle Laroque) vient de perdre son lourdingue de mari chirurgien esthétique. Veuve pas franchement éplorée, c'est l'occasion unique de rejoindre son amant (Jacques Gamblin) et de voguer avec lui vers une nouvelle vie.


À la veille de l'enterrement, toute la famille débarque, bien décidée à la soutenir dans cette épreuve. « Moumouss » voit ses plans s'effondrer et va devoir ramer dur pour rejoindre son marin au grand cœur.


Si Isabelle Mergault est à la réalisation ce que votre serviteur est à l'industrie des nanotechnologies, il faut bien avouer que son deuxième film (après Je vous trouve très beau) tient bon la barre.


Auteur d'une galerie de portraits réjouissants (fils tête à claques en diable, tante bigote et bonne pas si neuneue que cela), de clins d'œil amusants (les fans de Kaamelott seront servis) et de moments de pure comédie (voir la séquence de l'enterrement), Isabelle Mergault n'a pas son pareil pour émouvoir et faire rire.


Une comédie douce-amère où on ne triche pas avec les sentiments. C'est toujours juste et souvent drôle. Un bon moment.


Carina Ramon - Publié le 22/08/08
Enfin veuve (2008)
Enfin veuve (2008)
Enfin veuve (2008)
Liste des bonus
- Making of (27')
- Petit bêtisier (3')
- Bandes-annonces


Commentaire
On parie notre culotte que le bêtisier aurait pu être bien plus étoffé. Le making of rattrape le coup. Pris sur le vif, peu monté et sans commentaires, il capte avec bonheur quelques bribes du tournage. Isabelle Mergault, railleuse à souhait, est comme un poisson dans l'eau sur le plateau. Son truc, c'est le jeu et les émotions, ça crève l'écran. Un comédien à suivre, Tom Morton, unique dans son rôle de fiston maladroit et pétri de bons sentiments.
Note bonus : 2/6
Image
Résultat très satisfaisant malgré une définition parfois en berne. L'image est douce, presque tristounette (ambiance bord de mer sous la pluie), les couleurs naturelles, voire pastel. Mention Très Bien pour les contrastes et leurs noirs denses jamais bouchés.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Une piste 5.1 éloquente avec des dialogues toujours clairs et des ambiances naturelles qui servent parfaitement ce genre de film. Classiquement, les surrounds s'activent lors des séquences extérieures ou musicales ; le reste du temps, la scène sonore reste concentrée sur les frontales. Rien de spectaculaire, l'action ne s'y prête guère, mais la dynamique de l'ensemble est bien gérée. Équilibre général préservé en stéréo.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Nic Pizzolatto - True Detective saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
nic-pizzolatto
victor-matsuda
justin-theroux
eric-rochant
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011