Mademoiselle

Année : 1966
Réalisateur : Tony Richardson
Interprètes : Jeanne Moreau, Ettore Manni, Keith Skinner, Umberto Orsini, Georges Aubert, Jane Beretta
Éditeur : Doriane Films
DVD : DVD-5, 98', zone 2
Genre : drame, noir et blanc
Interdiction : tous publics
Sortie : 01/04/09
Prix ind. : 25 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
6,90 €
Depuis un certain temps, la sérénité d’un petit village de Corrèze est perturbée par des incidents d’une extrême gravité. Les fermes sont dévastées par des incendies répétés, les terrains inondés, les animaux victimes d’empoisonnements intentionnels.

Des faits qui surviennent au moment précis où débarque un groupe de bûcherons italiens qui, très vite, servent de boucs émissaires. Mais le village, à l’esprit étriqué, est loin de se douter que l’auteur des méfaits n’est autre que la maîtresse d’école (Jeanne Moreau), vieille fille aux deux facettes, aigrie et perverse, qui s’ingénie à détruire l’harmonie du bourg et qui, par un cruel subterfuge, parviendra à faire porter le chapeau aux innocents Italiens.

Voici l’un des films les plus sombres réalisés par le Britannique Tony Richardson (Tom Jones, La solitude du coureur de fond). Mademoiselle plonge dans les méandres de la psychologie féminine et finit par pousser la schizophrénie latente de la jeune femme vers un mal d’ordre biblique, celui du pêché originel logé, bien sûr, à l’intérieur du corps féminin. D’ailleurs, le serpent surgissant dans l’une des séquences du film en est la représentation symbolique. Ici, le désir refoulé d’une jeune femme démoniaque n’a jamais été aussi proche de la pulsion de mort.

Une œuvre poignante, sans aucune note d’optimisme.
Carole Lépinay - Publié le 29/08/09
Liste des bonus
- Présentation de la collection de l'éditeur


Commentaire
RAS.
Note bonus : 0/6
Image
C'est sombre, parfois peu lisible, rude au niveau des contrastes, avec quelques beaux défauts bien visibles. Cela dit, l'ensemble passe tout à fait bien pour ce long métrage d'exception à posséder absolument dans sa collection.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Comme on s'y attendait (le film date de 1966), la piste sonore fait le minimum sur l'installation Home Cinéma, mais respecte parfaitement les dialogues. Pas de gros problèmes à noter, donc.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
DVD 16/10/19 Week-end
BLU 16/10/19 Week-end
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Gillian Anderson - The Fall saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
gillian-anderson
nic-pizzolatto
lucas-belvaux
stefano-sollima
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011