Ces garçons qui venaient du Brésil

The Boys from Brazil
Année : 1978
Réalisateur : Frankiln J. Schaffner
Interprètes : Gregory Peck, Laurence Olivier, James Mason, Lilli Palmer, Uta Hagen, John Dehner
Éditeur : Opening
DVD : DVD-9, 119', zone 2
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/06/09
Prix ind. : 16,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO
En 1978, Ira Levin et le grand Franklin Schaffner, réalisateur de La planète et des singes et de Patton, imaginent avec Ces garçons qui venaient du Brésil une conspiration sordide ourdie par le docteur Josef Mengele, dont les expérimentations médicales auraient conduit à la création de clones d’Adolf Hitler, jeunes assassins éparpillés dans le monde entier.

Le jour où Ezra Lieberman (Laurence Olivier), chasseur de Nazis, reçoit un appel inquiétant du Paraguay, le cours de l’Histoire est sur le point de changer. On l’informe qu’un complot se prépare, agencé par un certain docteur Mengele (Gregory Peck). Son projet sanguinaire consisterait à assassiner 94 hommes à travers le monde. Pourquoi un tel objectif ? Quelles seraient les conséquences du massacre ? Lieberman se lance dans une investigation des plus risquées et ne tarde pas à découvrir l’horrible issue du complot de Mengele.

Thriller angoissant, typique de tous ces films des Seventies obsédés par l’horreur des manipulations génétiques (Les femmes de Stepford, THX 1138), Ces garçons qui venaient du Brésil emprunte les vestiges du troisième Reich et anticipe sur les funestes desseins auxquels ses anciens dirigeants pourraient s’adonner, si jamais ils existaient quelque part, dans des contrées reculées.
Carole Lépinay - Publié le 30/09/09
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire
Quel dommage…
Note bonus : 0/6
Image
Une image de toute beauté qui semble avoir été tournée hier. C'est incroyable après tant d'années. Pas un seul défaut à l'horizon. Compression, précision, définition, tout est maîtrisé à la perfection.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
Si la VF stéréo ressemble plus à du mono (qui plus est assez aiguë et agressive), la VO fait mieux, notamment au niveau de l'ampleur, de la générosité et du naturel des ambiances. Y'a pas photo comme on dit.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Tatiana Maslany - Orphan Black saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
tatiana-maslany
michael-c-hall
mads-mikkelsen
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011