4
TV - Écran plat

LG 47LW650S

Mustav
Prix indicatif : 1 599 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 119 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 9 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
Disque dur : externe via USB
HDMI : 4 (v 1.4, dont 4 latérales)
Dim. (L x H x P) : 1 119 x 749 x 255 mm
Poids : 21 kg
L’essentiel
Le LG 47LW650S est le premier téléviseur 3D Ready polarisé (ou passif) testé par la rédaction d'AVCesar.com. Modèle LCD HDTV 1 080p, il adopte un rétroéclairage LED Edge zoné horizontalement sur une longueur d'un demi‑écran (comprenez par-là que les diodes éclairent des bords droits et gauche jusqu'au milieu de l'écran). Sa dalle affiche 1 920 x 1 080 pixels et profite d’une polarisation spécifique pour la 3D, invisible écran éteint ou allumée.

Côté équipement, il s’agit d’un modèle plutôt haut de gamme, avec quatre entrées HDMI 1.4 compatibles CEC et xvYCC, dont l’une bénéficie de la fonction ARC. Encore une fois, et contrairement aux informations fournies par LG lors de l'annonce de leurs nouveaux téléviseurs, le Deep Color et l’Auto LipSync sont oubliés… En tout cas, le LG 47LW650S complète son tuner TNT HD (compatible câble) d’un tuner satellite et d’un port CI+ avec label Canal Ready. Plus deux ports USB Host compatibles Fat32 et NTFS. Cependant, l’un des deux est accaparé par le module Wi‑Fi optionnel si aucune liaison réseau filaire n’est permise.

Au niveau multimédia, ce LG 47LW650S intègre toutes les fonctionnalités des téléviseurs dits connectés (Widgets, AppStore, Webradios françaises, Web TV Orange Sport, Youtube, Facebook, Twitter, Météo, etc. mais aussi la navigation sur Internet). Une passerelle multimédia UPnP (DLNA) est également intégrée, avec une compatibilité assez large. Pas trop en audio, où seul le MP3 est géré. Mais en vidéo, Mpeg2, Mpeg4, WMV, XviD et même DivX, en SD comme en HD sont parfaitement reconnus, le tout avec les conteneurs MKV, Mov, TS, MP4, Vob, etc. Quant à la photo, le Jpeg est lu jusqu’à 30 Mpxls. À noter enfin, côté consommation, nous avons mesuré l’appareil à 100 W en usage quotidien 2D, à 120 W en moyenne en 3D, et à moins de 1 W en veille, soit de très bonnes valeurs pour la taille d’image proposée.

MAJ : suite à une information issue de LG France, les fonctions d'enregistrement et de Time Shifting, disponibles dans certains pays d'Europe, ne seront pas proposées sur les téléviseurs commercialisés en France.
Concurrence
Parmi l’offre de téléviseurs 3D Ready, LG se distingue avec ce modèle par la technologie polarisée, qui assure un réel confort d’utilisation notamment au niveau des lunettes. Une technologie que l’on retrouvera aussi sur les prochains Toshiba 47VL833 ou Philips 47PFL7606.
Fiche technique
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 119 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 9 000 000:1
Réception : télétexte, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), SAT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), Câble (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Disque dur : externe via USB
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.4, dont 4 latérales), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 1 entrée péritel (RVB), 2 entrées Stéréo + Composite (arrière), 1 sortie casque (arrière), 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI+, 1 port RS-232, 2 ports USB Host (latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi (option)
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), 3D (côte à côte, dessus/dessous, frame packing), conversion 2D/3D, Data (SXGA avant compression)
Multimédia : MP3, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Podcast, Webradios, WebTV (Widgets), accès Web
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom 2.35 (16/9, HD), Overscan
Réglage : température de couleur (paramétrable (RVB)), balance des blancs paramétrable (CMJRVB), réglage de gamma (préréglage), rétroéclairage (dynamique par zone), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) manuel
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, eARC, processeur surround (Infinite 3D Surround), AVL
Consommation : 150 W (0,1 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 119 x 749 x 255 mm
Poids : 21 kg
ph image
Verdict technique
Sobre dans son design, élégant, ce téléviseur LG 47LW650S présente bien. Il dispose de l'équipement nécessaire au regard de son statut plutôt haut de gamme, avec un tuner TNT HD complété d’un tuner satellite, avec fonction enregistrement sur support externe via USB. Et la connectique ne fait aucune impasse. En fait, il manque juste le Wi‑Fi de série et non optionnel. Le mode passerelle UPnP (DLNA) est présent, et la compatibilité multimédia large en vidéo, moins en audio. Seuls les fichiers MP3 sont lus et les bandes son DTS restent muettes. Les Widgets Internet sont présents ainsi qu’un AppStore et le portail Orange rempli plutôt bien son rôle (Webradios, Web TV,etc.). La navigation sur Internet est même proposée avec la possibilité (via une application) d’utiliser son iPod, iPhone ou iPad (et bientôt un Smartphone Android) comme clavier/souris…

Côté son, si le rendu n’est pas agressif pour un écran d'une telle finesse, le LG 47LW650S accuse cependant un manque réel dans le rendu des fréquences graves et le son sature vite... Il se rattrape avec un bon angle de vision mais l’homogénéité du rétroéclairage n’est pas optimale, avec des angles plus clairs que le centre de l’écran. Il est cependant zoné, par demi‑bandes horizontales (technologie LED Plus) ce qui est une bonne alternative pour des dalles LED Edge. En tout cas, les reflets sont quasi absents puisqu’il s’agit d’une dalle mate. Les noirs ne sont pas bouchés, tout en étant assez denses, et les blancs ne sont pas brûlés. La colorimétrie est bien calibrée, surtout en mode ISF, et la fluidité est au rendez‑vous avec une compensation de mouvement parfaitement efficace en 2D comme en 3D et ajustable en De‑Blur et De‑Judder.

L’image 2D est donc exempte de gros défaut même si elle ne propose pas le magnifique rendu d'un modèle Nano Full LED LG LEX8 (cliquez sur sa référence pour découvrir le test complet du produit LG 47LEX8 par la rédaction d'AVCesar.com, en attendant les nouvelle séries Nano Full LED polarisées prévues pour le salon IFA de Berlin en septembre prochain), notamment au niveau de la densité des noirs par exemple.
Et cela constitue déjà un excellent premier point. En effet, nous avions hâte de nous rendre compte de visu de la qualité d'un écran polarisé dans cet exercice par rapport aux meilleures images 2D du marché. Car la technologie 3D polarisée induit un revêtement particulier de la dalle qui aurait pu altérer l'image 2D. Il n'en est rien ou presque, seul un très léger effet de lignage apparaît sur certaines images dans les zones blanches. Mais on chipote, en usage courant avec un minimum de recul, c'est imperceptible.

Quant à la 3D, si la conversion 2D vers 3D n’est pas la plus efficace que nous ayons testée, elle reste intéressante. Mais, après l'image 2D, c'est surtout en mode 3D native que ce LG 47LW650S nous a bluffés. Et ce n'est pas peu dire que nous attendions ‑aussi‑ le produit au tournant sur ce point. Aucun effet fantôme, aucun papillotement (lunettes passives et donc aussi légères que des modèles de vue), pas de maux de têtes, du relief sans accommodations des yeux, bref un confort bien supérieur aux modèles actifs, qui compense largement le lignage notable (1 920 x 540 pixels par œil en 3D polarisée contre 1 920 x 1 080 pixels par œil en 3D active), en restant proche de l’écran. Un reproche tout de même, un angle de vision haut/bas peu tolérant. Il faut rester dans l'axe de l'écran sous peine de perte de l'effet relief. Pour résumer, en un mot comme en cent, ce LG 47LW650S est une très agréable réussite !
+ Les points forts
»  
Colorimétrie et piqué
»  
Traitement vidéo et fluidité
»  
Conversion 2D vers 3D
»  
Effet fantôme absent en 3D
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D comme en 3D
»  
Passerelle multimédia UPnP (DLNA) et portail orange
- Les points faibles
»  
Wi‑Fi en option
»  
Lecture fichiers audio limitée
»  
Pas de gestion de l'auto LipSync, ni du Deep Color
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
- 86 %
50 €
6.99 €
Voir l'offre
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES