4
TV - Écran plat

Panasonic TX-PF50ST30

Mustav
Prix indicatif : 1 399 € TTC
Note AVCesar.com


Type : plasma
Diagonale de l'image : 127 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (600 Hz)
Contraste : 5 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 4 (v 1.4, dont 3 arrières et 1 latérale)
Dim. (L x H x P) : 1 204 x 779 x 335 mm
Poids : 26 kg
L’essentiel
Le Panasonic TX-PF50ST30 est le téléviseur 3D Ready premier prix de la firme japonaise. Modèle plasma HDTV 1 080p, il adopte une dalle brillante de 1 920 x 1 080 pixels de quatorzième génération, avec filtre antireflet et traitement vidéo IFC Pro (600 Hz Sub Field Drive).

Côté équipement, même s'il s’agit d’un modèle milieu de gamme, il propose tout de même quatre entrées HDMI 1.4 compatibles CEC, Deep Color et xvYCC, dont l’une bénéficie de la fonction ARC. Par contre, une nouvelle fois, l’Auto LipSync n’est pas pris en compte… Le Panasonic TX‑PF50ST30 adopte un tuner TNT HD compatible câble, complété d’un port CI+ avec label Canal Ready. Deux ports USB Host (uniquement compatibles Fat32) sont également de la partie, tout comme un lecteur de carte mémoire compatible SD, SDHC et SDXC. Sachez que le module Wi‑Fi est optionnel et qu’il monopolise l'un des deux ports USB Host. Bien sûr, il est aussi possible d'utiliser la liaison réseau filaire Ethernet pour accéder aux services connectés.

Justement… Sur le plan multimédia, ce Panasonic TX‑PF50ST30 est un peu décevant. En effet, il n’intègre pas de passerelle multimédia UPnP (DLNA). Seuls les Widgets (Facebook, Twitter, Skype, Picasa, Youtube, Dailymotion, Météo, Allociné, Jeux, Eurosport, L'équipe, Arte, AceTrax pour la VoD, Shoutcast pour les Webradios, etc.) et l’AppStore sont proposés.
Sinon, la compatibilité en lecture multimédia via USB et carte SD s’étend en audio aux MP3, WMA et AAC, avec gestion de l’ID3Tag mais pas des jaquettes. En vidéo, Mpeg2, Mpeg4, WMV, XviD et même DivX, en SD comme en HD, sont reconnus. Mais les conteneurs MKV et Mov posent parfois problème (résolution parfois non reconnue ou lecture saccadée). Et pour la photo, le Jpeg est accepté jusqu’à 30 mégapixels. Enfin, côté consommation, nous avons mesuré l’appareil à 350 W en usage quotidien 2D, à 333 W en moyenne en 3D, et à bien moins d'1 W en veille. Des valeurs en fonctionnement certes un peu élevées comparées aux modèles LCD, mais très honnêtes, surtout en 3D.
Concurrence
Parmi l’offre de téléviseurs plasma 3D Ready, la concurrence est vite circonscrite. Et elle est signée des deux coréens LG et Samsung, avec des appareils un peu mieux équipés (ils intègrent une passerelle multimédia) comme le Samsung 51D6900 et le LG 50PZ950. Par contre, ils n’offrent pas la densité des noirs et la qualité 3D de ce Panasonic TX‑PF50ST30.
Fiche technique
Type : plasma
Diagonale de l'image : 127 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (600 Hz)
Contraste : 5 000 000:1
Réception : télétexte, PAT, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), Câble (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.4, dont 3 arrières et 1 latérale), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée péritel (RVB), 1 entrée Stéréo + Composite (latérale), 1 sortie casque (latérale), 1 sortie audio stéréo, 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI+, lecteur de cartes mémoire (SD/MMC), 2 ports USB Host (arrière et latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi (option)
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), 3D (côte à côte, dessus/dessous, frame packing), conversion 2D/3D, Data (SXGA avant compression)
Multimédia : MP3, WMA, AAC, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, Bluetooth , NFC, Webradios, WebTV (Widgets)
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, Deep Color, Super 4/3, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom 2.35 (4/3, 16/9, HD), Overscan
Réglage : température de couleur (préréglable), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, processeur surround (V-Audio Surround), égaliseur, AVL
Consommation : 350 W (0,3 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 204 x 779 x 335 mm
Poids : 26 kg
ph image
Verdict technique
Esthétiquement parlant, ce Panasonic TX‑PF50ST30 ne paye pas vraiment de mine, avec un design basique. Mais pour qui cherche l’essentiel, à savoir un diffuseur vidéo de qualité en 2D comme en 3D, il remplit parfaitement sa fonction. Alors c'est vrai, il est moins bien équipé que la concurrence puisqu’il ne propose pas de passerelle multimédia UPnP (DLNA). Ses ports USB Host ne gèrent pas le NTFS et le tuner n'est pas compatible DVB‑S. La fonction enregistrement des émissions sur disque dur externe est également indisponible. On se console toutefois avec ses Widgets nombreux, et surtout intéressants et utiles…

Cependant, on n’achète pas un téléviseur pour son équipement mais pour sa qualité d'image. Et le Panasonic TX‑PF50ST30 répond à cette exigence. Pour commencer, technologie plasma oblige, l’angle de vision et l’homogénéité sont parfaits. Les noirs sont également très denses et profonds, sans effet de pompage ou de halo. Quant à la colorimétrie, elle frise la perfection, avec des tons chair parfaitement rendus. Enfin, la compensation de mouvement (IFC Pro) remplit parfaitement sa fonction, avec un traitement idéalement dosé pour des artéfacts de contours limités (en 2D comme en 3D). Côtés réglages, les technophobes seront aux anges car seul l’essentiel est proposé. De plus, dès la sortie du carton, en mode Normal, le résultat est déjà très satisfaisant.

L’image 2D de ce Panasonic TX‑PF50ST30 est donc exempte de défaut… Si ce n’est, pour chercher la petite bête, un poil de solarisation dans certains arrière‑plans. En 3D, le spectacle est également de haut niveau : non seulement la conversion 2D vers 3D est plutôt efficace et intéressante, mais surtout, aucun effet fantôme ne vient entacher le spectacle. Tout juste note-t-on un léger papillotement des lunettes actives avec les sources Pal (pas en NTSC ou en BD 3D). Enfin, le rendu sonore n’est pas extraordinaire, toujours limité par la taille réduite des haut-parleurs. Mais avec l’égaliseur proposé, on arrive au moins à casser l’agressivité, sans toutefois gagner dans les grave.
+ Les points forts
»  
Conversion 2D vers 3D
»  
Traitement vidéo et fluidité
»  
Effet fantôme absent en 3D
»  
Homogénéité et angle de vision
»  
Colorimétrie et qualité des noirs
»  
Nombreux Widgets intéressants
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D comme en 3D
- Les points faibles
»  
Wi‑Fi en option
»  
Lecture fichiers vidéo limitée
»  
Pas de gestion de l'Auto LipSync
»  
Pas de passerelle multimédia UPnP (DLNA)
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES