Samsung UE46ES8000

Par Jacques Guiot - Publié le 01/10/12
Image
Passons au chapitre essentiel de ce test, la qualité d'affichage… On retrouve évidemment la grande qualité des téléviseurs Samsung, à savoir, une image HD splendide ! Une des plus belles images 1 080p qui nous a été donné de voir : superbe définition, image dynamique, effet de relief naturel pour une expérience Blu‑Ray de toute beauté ! Comme vous avez pu le découvrir dans la section Réglages, ce téléviseur complet au niveau des options de calibrage permet de profiter d'une justesse colorimétrique exceptionnelle. Un grand bond en avant pour Samsung qui nous avait habitués à des couleurs qui manquaient de naturel les années précédentes.

Son défaut se situe au niveau du contraste et surtout de la profondeur des noirs. Pour être précis, les spectateurs habitués à regarder la télé dans un salon éclairé (même très faiblement à l'aide d'une lampe d'appoint par exemple) profiteront d'un contraste subjectif tout simplement parfait ! Rien à redire. Par contre, les amateurs de séances en salle totalement obscure relèveront des noirs un poil grisâtre. Attention, cela reste toutefois très bon, ces derniers étant mesurés à 0,07 cd/m² (ça reste satisfaisant jusqu'à 0,10 cd/m²) avec un ratio de contraste Ansi d'environ 2 000:1. Ce n'est pas mal du tout, mais cela reste très proche du Samsung UE46ES7000. Conclusion, le Micro Dimming Ultimate de l'ES8000 ne s'est pas vraiment démarqué du Micro Dimming Pro de l'ES7000 lors de notre banc d'essai. Et pour être plus précis, alors que certains procédés de Local Dimming permettent de réduire presque totalement les problèmes de clouding, ici il n'en est rien. Si notre modèle de test n'est pas trop touché, il affiche tout de même quelques tâches sur les fonds noirs (sachant que ce problème est plus ou moins visible d'un modèle à l'autre). Il reste évidemment l'évolutivité à prendre en compte, en espérant qu'au fil des mises à jour cette version du Micro Dimming fera la différence.

La compensation de mouvement apporte une belle fluidité, mais elle peut aussi engendrer de légers artefacts de contours autour des personnages en mouvement. Cependant, ce procédé Motion Plus possède deux énormes avantages. Le premier, il est possible de le paramétrer et de trouver un juste équilibre entre fluidité et précision de l'image. Donc, de réduire considérablement les problèmes d'artefacts de mouvements. Le second, cette compensation de mouvement reste très performante en 3D. Il est donc fortement conseillé de l'activer en présence d'un BD 3D pour profiter de travelings et de scènes rapides bien plus fluides. En 2D aussi bien sûr, car le mode 24p natif (sans activer le Motion Plus) engendre en effet toujours quelques saccades.

À l'instar du Samsung UE46ES7000 (son petit frère), la qualité d'affichage stéréoscopique de ce téléviseur est réellement bluffante depuis cette fameuse mise à jour (que nous attendions avant de publier ce test). Là aussi, on peut parler de nouvelle référence en affichage 3D. Il s'agit d'une des plus belles expériences stéréoscopiques proposées sur un téléviseur LED Edge compatible 3D active. L'effet fantôme est quasiment absent (sauf sur les sous‑titres), l'image 3D est lumineuse, fluide et détaillée. Le Samsung UE46ES8000 se paye même le luxe d'offrir une superbe expérience avec les jeux 3D. À noter, la compatibilité nVidia 3DTV Play est de la partie pour profiter des jeux 3D Vision sur PC, et un mode Jeux est proposé. L'activer permet de réduire l'Input Lag avec une dalle très réactive. À noter encore, une conversion 2D/3D est disponible, et si elle n'apporte rien d'extraordinaire, elle reste plutôt agréable à regarder.

Avec un disque Blu‑Ray, la qualité d'affichage de ce téléviseur est tout simplement magnifique. En dehors de ce léger reproche au niveau du contraste intra‑image, l'image est saillante, dynamique et précise. Un peu plus accentuée par défaut que sur certains diffuseurs. Il faut doser avec douceur les filtres d'optimisation de l'image proposés par certains lecteurs Blu‑Ray comme l'Oppo BDP‑93EU par exemple.

Et comme déjà précisé dans le chapitre précédent (Réglages), avec le signal de la TNT HD c'est excellent. En SD, le Samsung UE46ES8000 affiche quelques limites sur le traitement. L'utilisation de la TNT révèle donc encore une fois la qualité d'affichage HD de cet écran même si nous avons relevé quelques faiblesses (peu de choses en vérité) sur la gestion du désentrelacement qui se traduit par quelques effets d'escalier sur les diagonales. Cela est encore plus visible avec les chaînes de la TNT SD, même si l'Upscaling 1 080p est plutôt bien réalisé.
Image
Optimisation de la netteté dans les mouvements
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full
HD 1 080p/24
oui oui oui oui oui
Compensation de mouvement
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full HD
1 080p/24
3D
oui oui oui oui oui oui
ph image
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES