Sony KDL-55W905A

Par Jacques Guiot - Publié le 20/11/13
Verdict technique
Le Sony KDL‑55W905 est un téléviseur au magnifique design Sense of Quartz, sobre et moderne, muni d'un superbe pied en aluminium chromé, et d'une dalle un poil sujette aux reflets. Il est aussi doté de nombreuses fonctionnalités : services internet en tout genre, VOD et musique à la demande, applications, Miracast, Wi‑Fi, Bluetooth, HBBTV, NFC, passerelle multimédia UPnP (DLNA), fonction PVR, sans oublier un tout nouveau EPG Gracenote convivial et complet. À signaler encore la possibilité de connecter un clavier et une souris avec ou sans‑fil (Bluetooth ou RF) via USB pour profiter du navigateur internet. Le tout réuni au sein d'une interface très réussie, fluide et simplifiée.

Abordons en premier lieu sa prise en charge multimédia via UPnP (DLNA), bien plus aboutie cette année, avec notamment le support du DTS qui faisait cruellement défaut les années précédentes. Le Sony KDL‑55W905A a donc géré toutes nos vidéos dans leur définition native sans souci, la plupart des formats courant étant lus. En revanche, il reste toujours toujours des lacunes, comme un lecteur multimédia USB perfectible (en deçà des capacités de l'UPnP) malgré le support des systèmes de fichiers NTFS, Fat32 et exFat, l'absence de gestion des multipistes audio ou un contrôle de lecture très limité.
Côté performance vidéo, nous aurions aimé tester un peu plus la technologie TriLuminos, mais à part un Blu‑Ray Mastered in 4K (Total Recall) et deux ou trois vidéo de démonstration, nous n'avions rien d'autre, très peu de titres Blu‑Ray Mastered in 4K (une vingtaine tout au plus pour le moment) sont en effet disponibles. En revanche, si son action n'emporte pas l'adhésion de tous en présence de Blu‑Ray « classiques » (c'est‑à‑dire sans label Mastered in 4K), elle nous a tout de même agréablement surpris même sur des contenus comme la TNT, le jeu et les films d'animation. En effet, le mode Couleur naturelle des TV Triluminos Sony est plus performant que celui Amélioration des couleurs des TV « classique » de la marque. Et si on ne peut pas évoquer des couleurs réellement naturelles, elles sont cependant plus vives, plus flatteuses, surtout les couleurs rouges et bleues, légèrement saturées, mais sans dénaturer les teintes de peau (cf. section Image). Certains paysages offrent des couleurs éclatantes qui explosent à l'écran pour un rendu superbe ! Si on rajoute à cela la performance du traitement vidéo Reality Creation et son excellente mise à l'échelle 1 080p, la TNT SD et HD et le jeu offrent une des plus belles images que nous ayons pu voir.

Quoi qu'il en soit, le Sony KDL‑55W905A perpétue la tradition d'excellence du constructeur avec l'une des plus belles images HD du marché, très typée cinéma à la précision chirurgicale ! Sans surprise, les meilleurs résultats sont obtenus à partir d'un Blu‑Ray, surtout que le MotionFlow XR800 offre une fluidité parfaite et très naturelle avec les contenus 24p : pas d'effets reportage et pas de flou de mouvements. Par contre, concernant le contraste, c'est en retrait comparé au modèle phare de l'an dernier, le Full LED Sony HX950. Néanmoins, pour un modèle d'obédience LED Edge, il s'avère remarquable avec un ratio de contraste relevé à 2 500:1 et des noirs mesurés à 0,05 cd/m². Pour être précis, ces derniers se révèlent très denses en présence d'une lumière d'appoint, pour une image très dynamique, et logiquement moins flatteur en salle obscure. Autre petit défaut, on aperçoit un léger phénomène de Blooming (lors des génériques), celui‑ci est toutefois invisible lors de la vision d'un film.
Quant à la colorimétrie, elle est très bonne, voire parfaite pour la grande majorité des spectateurs, et surtout très facile à calibrer. Cependant, et c'est le défaut de ses qualités, cette facilité de calibrage vient aussi du manque de réglages proposés pour se rapprocher des normes cinéma. Nous sommes loin des téléviseurs certifiés ISF (pas de correction du gamut, ni d'éditeur de gamma ou de réglages du niveau de gris par tranches de 10%). En clair, les plus exigeants, équipés d'une sonde et à la recherche du calibrage parfait, risquent de rester sur leur faim.
2123,00 €
Amazon.fr

Du côté de l'affichage stéréoscopique de type 3D active, si ce n'est pas encore le nirvana, on reste dans la lignée des téléviseurs Sony de la gamme 2012. L'image en relief est très performante, fluide, pas fatigante, lumineuse et dotée d'une précision remarquable. Malheureusement, nous avons relevé assez régulièrement un effet fantôme, surtout avec des films au relief très puissant (souvent des longs‑métrages d'animation). En revanche, on apprécie les nouvelles lunettes, bien plus confortables qu'auparavant, et surtout au nombre de quatre dans le carton ! Un effort appréciable, même si nous aurions apprécié la présence d'une paire compatible SimulView, ou comme chez Philips, des lunettes 3D avec un mode SimulView embarqué. En effet, si le géant japonais est un précurseur de la fonction SimulView pour jouer à deux en plein écran avec sa console de jeu PlayStation 3 sur le même téléviseur, c'est seulement cette année que cette fonction est prise en charge directement par les téléviseurs du fabricant !

Enfin, cela faisait longtemps que nous n'avions pas apprécié le rendu sonore d'un téléviseur LED. Et le Sony KDL‑55W905A propose une qualité d'écoute très confortable. Cela ne remplace évidemment pas un système Home Cinéma ou une barre sonore de qualité, mais faute de mieux, le rendu sonore offre des dialogues très soutenus, parfaitement intelligibles, quelques basses, des aigus plutôt précis et un timbre équilibré. Nous nous sommes même étonnés, toutes proportions gardées, du mode Musique qui offre une écoute agréable.

En résumé, le Sony KDL‑55W905A est un excellent téléviseur qui délivre une image HD exceptionnelle, autant avec une source Blu‑Ray que TNT ou satellite. Il offre d'ailleurs d'excellentes performances dans tous les domaines, ou presque : image, colorimétrie, son, multimédia, fonctionnalités, interactivités et services connectés. Au chapitre des reproches, s'agissant du modèle 55" le plus cher disponible en magasin (hormis les fabricants très haut de gamme comme Loewe), nous regrettons tout de même qu'un rétroéclairage Full LED ne soit pas proposé ! De même, l'intérêt du mode TriLuminos reste tout de même assez limité. Certes, il apporte quelques bénéfices colorés avec les jeu vidéos, les programmes de la TNT et du satellite, mais pour en profiter réellement il faut des contenus et un lecteur compatibles... Pour le reste, il lui manque peu de choses pour réussir le grand chelem : des réglages colorimétriques plus nombreux et précis, des noirs un poil plus profonds et un affichage stéréoscopique mieux maîtrisé.
Concurrence
Le téléviseur Sony KDL‑55W905 affronte nombre de concurrents. Citons par exemple l'excellent Philips 46PFL8008K chroniqué il y a quelques mois par la rédaction d'AVCesar.com (cliquez pour découvrir notre banc d'essai), un TV 3D doté d'un contraste très performant pour un modèle LED Edge, du génial procédé Ambilight et de nombreuses fonctionnalités intéressantes comme le Dual View Gaming, le PVR, un EPG propriétaire et un portail internet intéressant. On peut également signaler le LG 55LA860V Cinema 3D, un modèle d'obédience 3D polarisée et doté d'un processeur Dual Core pour les fonctions multimédia, sans oublier un rétroéclairage LED Plus (LED Edge avec procédé Local Dimming). Enfin, impossible de passer sous silence un autre redoutable adversaire, le Samsung UE55F8000 dont le petit frère fut lui aussi testé récemment dans nos colonnes (cliquez sur sa référence, Samsung UE46F8000, pour découvrir notre banc d'essai), un TV LED Edge Micro Dimming fonctionnel, interactif et évolutif, doté du portail internet le plus complet du marché, le Smart Hub.
+ Les points forts
»  
Effort d'innovation Sony avec le TriLuminos
»  
Rétroéclairage LED Edge zoné efficace
»  
Des noirs denses (mais pas parfaits)
»  
Superbe image avec la TNT et le Blu‑Ray
»  
Très bonne qualité de fabrication
»  
Design sympa, classe et sobre
»  
Compensation de mouvement très efficace en 2D et 3D
»  
Dalle compatible Super Bit Mapping
»  
Très bonne qualité audio
- Les points faibles
»  
Présence légère de Blooming
»  
Présence d'effet fantôme en 3D
»  
Dalle brillante avec reflets
»  
Absence de réglages ISF
»  
Absence de rétroéclairage Full LED
»  
Prix élevé pour du LED Edge
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES