Samsung UE55F9000

Par Jacques Guiot - Publié le 03/02/14
Image
Soyons direct, la seule chose que l'on peut reprocher au Samsung UE55F9000, c'est un contraste perfectible et l'absence d'un espace couleur Rec.2020 qui semble être le standard choisi pour les futurs contenus Ultra HD. Il est vrai que pour le moment, ces derniers sont très peu proposés avec un espace couleur étendu. Nous pensons évidemment aux Blu‑Ray Mastered in 4K de Sony qui apportent un plus sur tous les téléviseurs UHD compatibles xvYCC. En dehors de ça, nous pouvons sincèrement l'affirmer sans détour, ce téléviseur nous a offert l'image la plus spectaculaire et la plus précise qu'il nous a été donné de voir ! Surtout avec un Blu‑Ray. C'est une totale révolution de l'image et ce, même sans apport de traitement vidéo externe. L'upscaling UHD réalisé par le Samsung UE55F9000 est en effet excellent, même s'il est toujours possible d'aller plus loin avec certains lecteur BD qui s'en charge comme Oppo BDP‑103EU ou le Samsung BD‑F7500 (cliquez pour découvrir les tests complets de ces matériels par la rédaction d'AVCesar.com).

Nous sommes bien évidemment conscients que tout le monde attend le Blu‑Ray Ultra HD/4K, support qui permettra de franchir une nouvelle barrière en terme de qualité d'image, à n'en pas douter. Mais il est très rassurant de voir à quel point avec un BD 1 080p, le spectateur avide de belles et grandes images peut déjà profiter grandement de l'affichage Ultra HD. La beauté et la précision des images affichées par le Samsung UE55F9000 vont en effet bien au‑delà du spectacle offert par les mêmes contenus sur un modèle HDTV 1 080p !
Croyez‑nous, comme avec tous les TV UHD testés récemment, les Blu‑Ray 1 080p mis à l'échelle Ultra HD offrent ici un superbe piqué, une précision d'orfèvre, une profondeur de champ à perte de vue et donc, forcément, un relief naturel saisissant et surtout, aucune trace visible de mise à l'échelle. Et si l'image reste parfaitement naturelle à l'instar de ses homologues UHD déjà chroniqués, nous avons trouvé que ce Samsung UE55F9000 allait encore plus loin que ses concurrents qui nécessite souvent un traitement vidéo externe pour accentuer le relief et la précision de l'image sous peine de se retrouver avec une image trop douce et lisse.
Encore plus étonnant, la TNT HD gagne énormément en qualité par rapport à une TV 1 080p. Le désentrelacement est plus précis, l'image plus fine, les effets de peigne réduits. En revanche, le Samsung UE55F9000 pèche une nouvelle fois, comme les modèles Samsung F8000, sur les chaînes de la TNT SD. L'affichage de ces dernières souffre d'artefacts de compression accentués par la définition UHD, et d'effet d’escalier sur les contours des objets, voire même de double contour. Cela reste acceptable, mais en deçà de ce que propose le Sony KD‑65X9005A(cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com) avec son traitement Reality Creation (encore une fois, cette remarque est uniquement valable sur les contenus SD).
Mais que dire devant la qualité affichée par les contenus 4K natif fourni par Samsung sur une clé USB au format .mp4sub… ? Tout simplement bluffant ! Il s'agit sans aucun doute des plus belles démos Ultra HD visionnées à ce jour. Une précision chirurgicale et un réalisme troublant… Comme si on regardait un paysage réel à travers une fenêtre. Certaines matières semblent bien plus réalistes qu'en 1 080p avec toujours cette sensation de 3D naturelle et d'horizon à perte de vue.
Malheureusement, le jour où on pourra enfin visionner un film Ultra HD nagtif ne semble pas pour tout de suite, au mieux fin 2014, plus vraisemblablement 2015 (cf. notre actualité Blu‑Ray Ultra HD/4K approuvé par la BDA, peut‑être fin 2014…).

Par contre, comme annoncé au début de ce chapitre, deux défauts sont à souligner sur ce Samsung UE55F9000. Le premier concerne le contraste, un peu en-deçà pour un modèle aussi haut de gamme, mais pouvait‑il en être autrement en présence d'un système de rétroéclairage LED Edge ? Cela dit, ça reste très acceptable avec un niveau de noir mesuré à 0,05 cd/m² après calibration, pour un contraste intra‑image de 2 500:1. Le contraste subjectif est même très impressionnant dans la majorité des scènes d'un film. Seuls les quelques passages très sombres laissent apparaitre un noir un peu grisâtre, mais en contrepartie elles sont parfaitement lisibles.
Deuxième petit défaut, si les contenus en 50/60 im/s sont parfaitement fluides, les contenus 24p natif affichent quelques décrochages, légers, dans les travellings rapides. Et si vous désactivez le Motion Plus, c'est pire, le 24p natif est assez mal géré et on peut réellement parler de saccades. Cela dit, dans la grande majorité des scènes, le Motion Plus offre une très belle fluidité, un effet caméscope très contenu, avec un rendu plutôt naturel.

En revanche, nous l'évoquions en introduction de ce test, Samsung a fait de gros progrès sur l'homogénéité. Nous ne décelons ni Clouding, ni DSE, ni Banding ce qui est vraiment très appréciable. Cela offre d'ailleurs un contraste subjectif un poil meilleur en salle obscure. Par contre, nous remarquons deux petites fuites de lumières dans les angles en bas de la dalle. Des fuites presque invisibles après calibration, en baissant le rétroéclairage, mais qui réapparaissent lors de l'affichage de sous‑titres.
Comme pour le Samsung UE46F8000, ce TV nous a offert la plus belle expérience stéréoscopique qui nous a été donnée de voir sur un téléviseur, toutes technologies confondues (LED Edge, Full LED, Direct LED ou plasma). L'effet fantôme est absent (sauf sur les sous‑titres), l'image 3D est lumineuse, fluide et détaillée. Les effets de jaillissement sont spectaculaires et la profondeur de champ profite évidemment de cette absence de Crosstalk. Et évidemment, la mise à l'échelle Ultra HD apporte un gain de précision tout à fait spectaculaire. Le Samsung UE55F9000 se paye même le luxe d'offrir une superbe expérience avec les jeux 3D. Vraiment, c'est avec un réel plaisir que nous avons redécouvert certains longs‑métrages en relief pourtant déjà vus maintes fois. Quel spectacle fabuleux !
Image
Optimisation de la netteté dans les mouvements
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full
HD 1 080p/24
Ultra HD
2 160p/24
oui oui oui oui oui oui
Compensation de mouvement
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full HD
1 080p/24
Ultra HD
2 160p/24
3D
oui oui oui oui oui oui oui
ph image
484€ 899€
il y a 11 heures
Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 18 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser