4
TV - Écran plat

Samsung LE40A676

Mustav
Prix indicatif : 1 799 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD
Diagonale de l'image : 102 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui
Contraste : 50 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 4 (v 1.3, dont 3 arrières et 1 latérale)
Dim. (L x H x P) : 998 x 699 x 300 mm
Poids : 20,2 kg
L’essentiel
Dès le premier regard, la série Crystal Gloss de Samsung se démarque des autres écrans plats par une finition aux reflets lie-de-vin du plus bel effet. Ça change enfin du noir laqué. Mais ce n’est pas tout… Ce modèle Samsung LE40A676 fait partie des modèles haut de gamme de la marque. Il propose donc un équipement complet et un traitement vidéo dernier cri.

Pour commencer, la dalle LCD est un modèle Full HD de 1 920 x 1 080 pixels affichant un contraste dynamique de 50 000:1. Nuançons tout de même cette valeur surréaliste. Les noirs sont plutôt denses pour du LCD mais pas autant que ce chiffre veut bien le faire croire. De plus, hors axe, le contraste perd de sa superbe. En effet, l’angle de vision n’est pas au niveau d’un écran plasma. Cependant, l’image ne vire pas au violine et reste parfaitement regardable…
Pour la connectique il faut compter, entre autres, avec deux péritel dont une RVB, une entrée YUV, une entrée Sub‑D15 et quatre entrées HDMI dont une latérale. Ces dernières sont des versions 1.3 avec gestion du CEC et du xvYCC. Un port USB Host avec lecture MP3 et Jpeg jusqu’à 30 Mpixels est également de la partie, tout comme l’entrée latérale audio-vidéo, doublée S‑vidéo.
Le tuner TNT intégré est un modèle HD complété d’une sortie audio numérique optique, pour le Dolby Digital de la TNT, et d’un port CI, pour accéder aux chaînes numériques payantes. S’ajoutent le télétexte, les infos+ et l’EPG sans oublier les modes d’incrustation d’image PAT, PAP et PIP. À une nuance près pour les deux derniers, ils sont uniquement disponibles à partir des HMDI ou de la Sub-D15. Un peu restrictif…

Quant au traitement vidéo, le Samsung LE40A676 sort le grand jeu. Motion Plus 100 Hz (compensation de mouvement) et DNIe Pro (amélioration de l’image), tout est là pour gagner en qualité et en confort. Le traitement vidéo assure d’ailleurs un excellent désentrelacement, excepté avec la TNT SD, où l’image cisaille parfois exagérément. La fluidité est au rendez-vous, quel que soit le type de signal entrant, même si l’apport du 100 Hz aurait pu être encore plus marqué en termes de netteté dans les mouvements. Disons que certains concurrents sont plus habiles à ce jeu. En attendant, les réglages vidéo abondent, avec par exemple, gamma, niveau de carnation, balance des blancs et renforcement du contraste.
Concurrence
Dans l’univers des téléviseurs HDTV 1 080p haut de gamme (100 Hz et compensation de mouvement), il existe pour commencer un modèle plasma 42PZ800 signé Panasonic, mais aussi quelques produits LCD dont le Sony KDL-40X3500 ou le Philips 42PFL9603H, assez proches en termes de prix du Samsung LE40A676.
Fiche technique
Type : LCD
Diagonale de l'image : 102 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui
Contraste : 50 000:1
Réception : télétexte, PAT, PIP, PAP, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI)
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.3, dont 3 arrières et 1 latérale), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 2 entrées péritel (1 RVB et 1 Composite), 1 entrée Stéréo + Comp. + S-vid. (latérale), 1 sortie casque (latérale), 1 sortie audio stéréo, 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI, 1 port USB Host (latéral)
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), Data (SXGA avant compression)
Multimédia : MP3, Jpeg, Bluetooth , NFC
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, Super 4/3, 4/3, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom Letterbox sous-titres, Overscan
Réglage : température de couleur (préréglable), balance des blancs paramétrable (RVB), réglage de gamma (préréglage), rétroéclairage (dynamique), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en Ultra HD (2 160p/24
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital), ARC, eARC, processeur surround (SRS TruSurround XT), égaliseur, AVL
Consommation : 240 W (1 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 998 x 699 x 300 mm
Poids : 20,2 kg
ph image
Verdict technique
Son petit frère, le LE40A568, avait déjà fait sensation dans notre comparatif sur les écrans plats 40/42’’ HDTV à moins de 1 600 € du 26 mai dernier. Le Samsung LE40A676 en remet une couche. Une connectique plus riche comprenant quatre entrées HDMI, un traitement vidéo encore plus poussé avec l’arrivée du 100 Hz et surtout, un design toujours plus soigné. Résultat, ce téléviseur affiche une classe évidente et le confort de visionnage comme la fluidité sont convaincants à l’usage. En fait, le traitement vidéo est seulement critiquable avec les signaux SD de la TNT. Dans ce mode, et uniquement celui-ci, le cisaillement est parfois important sur les contours. En revanche, avec les autres signaux SD, le désentrelacement est irréprochable, même sur les films...

Quant à la colorimétrie, rien à redire, les tons chairs sont biens restitués, idem pour les nuances de couleurs. Le contraste est bon, à condition toutefois de rester dans l’axe. En effet, si l’on s’en écarte, les noirs s’affadissent irrémédiablement. L’homogénéité est satisfaisante, même si elle n’est pas du niveau d’un plasma ou des meilleurs LCD et le piqué en SD appréciable, sans trop de remontée de bruit. En HD, l’image est parfaitement définie et le plus appréciable, c’est que la compensation de mouvement reste active dans tous les modes HD et Full HD, y compris en 1 080p/24. Du coup, une fois le traitement activé, la fluidité est toujours au rendez-vous. Reste les effets de halo sur les contours, encore un peu visibles. Mais là, on cherche la petite bête…
+ Les points forts
»  
Tuner TNT HD
»  
Port USB Host
»  
4 entrées HDMI
»  
Design et finition
»  
Finesse de l’image en HD
»  
Compensation de mouvement efficace
- Les points faibles
»  
Qualité d’image en TNT SD
»  
Homogénéité de la dalle hors axe
»  
Pas de gestion de l'Auto LipSync et du Deep Color
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES