3
TV - Écran plat

Samsung UE46B8000

sans Must AV
Prix indicatif : 2 499 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 116 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 2 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 4 (v 1.3, dont 4 latérales)
Dim. (L x H x P) : 1 131 x 760 x 277 mm
Poids : 24 kg
L’essentiel
Ce téléviseur Samsung UE‑46B8000 (46'', 116 cm) est un modèle HDTV 1 080p issu de la série 8000, écrans LCD avec système de rétroéclairage LED signés du constructeur coréen. Déclinaison haut de gamme du Samsung UE46B7000, il conserve une taille de guêpe et une finition remarquable et propose des spécificités supplémentaires dont, entres autre, un traitement 200 hertz.

La dalle, au revêtement brillant, est un modèle Full HD (1 920 x 1 080 pixels) avec électronique et connectique intégrées de seulement 3 cm d’épaisseur. Une prouesse réalisée grâce à la technologie de rétroéclairage LED « Edge ». Ici, les diodes lumineuses sont placées sur la périphérie de la matrice LCD, et non derrière. Avantage de taille, cela permet de gagner en encombrement. Inconvénient, impossible de profiter d’un rétroéclairage zoné (Local Dimming). Celui-ci reste cependant dynamique, comme le rétroéclairage standard CCFL, et permet d’obtenir un fort taux de contraste tout en étant très réactif dans ses variations de luminosité.

L’équipement comprend un tuner TNT HD et une connectique riche. Sont présents deux ports USB Host, dont un destiné au module Wi‑Fi optionnel (80 €), un port Ethernet et quatre entrées HDMI 1.3. Ces dernières boudent encore le Deep Color et l’Auto LipSync, mais gèrent heureusement le CEC et l’xvYCC. Pour les liaisons analogiques, plus anciennes, on peut compter sur les entrées Sub‑D15, péritel RVB, YUV et Composite. Les trois dernières nécessitent d’ailleurs des adaptateurs Jack, fournis, afin de toujours minimiser l'encombrement…

Plus qu’un simple téléviseur, le Samsung UE‑46B8000 ajoute les fonctions Widgets et passerelle multimédia UPnP (DLNA). Grâce à la première, on accède directement via l’écran à divers flux d'informations en partenariat avec Yahoo sur la météo, les actualités… ou encore à Flickr.
La seconde assure la lecture du MP3 pour l’audio, du Jpeg jusqu’à 30 Mpxls pour les photos et du Mpeg2, du Mpeg4 et du DivX pour la vidéo. Précision, le DivX est accepté seulement en SD alors que les autres formats sont reconnus en HD, y compris avec un encapsulage MKV ou TS. La lecture de tous ces formats est également assurée par le port USB Host.
Concurrence
Initiateur de la tendance des écrans extra plats, Samsung voie désormais d’autres marques se joindre à la fête. Parmi elles LG avec sa série Borderless, SL9000 et SL9500 en tête, qui dans leurs versions 47’’ (119 cm) offrent un équipement similaire. Pour autant, le vrai concurrent de ce Samsung UE46B8000 se trouve au sein même de la gamme du constructeur, avec le modèle Samsung UE46B7000, un téléviseur à la qualité d’image excellente.
Fiche technique
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 116 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 2 000 000:1
Réception : télétexte, PAT, PIP, PAP, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI), Câble (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI)
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.3, dont 4 latérales), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 1 entrée péritel (RVB), 1 entrée Stéréo + Composite (arrière), 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI, 2 ports USB Host (latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi (option)
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), Data (SXGA avant compression)
Multimédia : MP3, DivX (SD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, WebTV (Widgets)
Usage : télécommande programmable, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, Super 4/3, 4/3, 16/9, Zoom Letterbox, Overscan
Réglage : température de couleur (préréglable), balance des blancs paramétrable (RVB), réglage de gamma (préréglage), rétroéclairage (dynamique), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, processeur surround (SRS TruSurround HD), égaliseur, AVL
Consommation : 130 W (1 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 131 x 760 x 277 mm
Poids : 24 kg
ph image
Verdict technique
Ne tournons pas autour du pot, la question que bon nombre d’entres vous se posent est la suivant : la gamme B8000 est‑elle vraiment supérieure en performances à la gamme B7000 ? Car, outre le design et de menus équipements supplémentaires (l’accroche murale et la télécommande par exemple), la grosse différence se situe au niveau du traitement vidéo : 100 Hz pour la série B7000 et 200 Hz pour la série B8000.

La réponse est une nouvelle fois négative. Comme nous l’avions déjà avancé avec le test du premier téléviseur 200 Hz du marché, le Sony KDL‑46Z4500, ce traitement apporte surtout de petits défauts numériques supplémentaires (artefacts sur les contours des objets en mouvement) sans réelles compensations en termes de qualité d’image. Voilà donc une nouvelle fois remis en cause le traitement 200 Hz … Quitte à se répéter, aujourd’hui, mieux vaut mieux un 100 Hz parfaitement connu et géré qu’un procédé 200 Hz encore difficile à maîtriser.

Pour le reste, comme pour son petit frère, il faut composer avec une piètre qualité sonore et se passer de quelques fonctions HDMI et multimédia. Ce téléviseur Samsung UE46B8000 manque, lui aussi, un peu d'homogénéité dans le rétroéclairage de la dalle. C’est particulièrement visible en basses lumières dans les angles. Toutefois, pour un téléviseur LCD à rétroéclairage LED périphérique (Edge), il assure des noirs plutôt denses et détaillés. Quant à la dalle brillante, elle est évidemment sujette aux reflets mais elle ajoute une finition étincelante et un côté cristallin flatteur.

Autres atouts, là encore comme sur la série B7000, on retrouve sur la B8000 un traitement vidéo haut de gamme et performant. Il ne génère aucun cisaillement lors du désentrelacement de sources SD. La colorimétrie est bien étalonnée avec un excellent rendu des tons chair et l’image s’avère dynamique. Bien équipé, le Samsung UE46B8000 propose quatre entrées HDMI et surtout une ouverture bienvenue sur l’univers multimédia grâce à son port Ethernet ou à son module Wi‑Fi optionnel (80 €). Le tout avec une finesse, un design et une finition qui ne laisse personne de marbre.
+ Les points forts
»  
Belle image
»  
Consommation
»  
Traitement vidéo efficace
»  
Esthétique et épaisseur de l’écran
»  
Piqué et définition en HD saisissante
»  
Ports USB Host et Ethernet, Widgets Yahoo et passerelle multimédia UPnP (DLNA)
- Les points faibles
»  
Intégration de la connectique
»  
Homogénéité du rétroéclairage
»  
Lecture audio en MP3 uniquement
»  
PIP et PAP toujours aussi restrictifs
»  
Traitement 200 Hz moins bon que le 100 Hz
»  
Pas de gestion de l'Auto LipSync et du Deep Color
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES