4
TV - Écran plat

Toshiba 46SV675

Mustav
Prix indicatif : 2 299 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 116 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 2 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 4 (v 1.3, dont 3 arrières et 1 latérale)
Dim. (L x H x P) : 1 176 x 733 x 329 mm
Poids : 34 kg
L’essentiel
Modèle HDTV 1 080p issu de la série haut de gamme du constructeur, ce téléviseur Toshiba 46SV675 (46'', 116 cm) utilise une dalle LCD couplée à un rétroéclairage LED. Contrairement à la technologie « Edge » utilisée dans les Samsung UE‑46B7000 ou Samsung UE‑46B8000 par exemple (cliquez sur les références des produits pour découvrir les tests d’AVCesar.com) où les diodes sont situées sur la périphérie de la dalle, celui-ci est dit « Local Dimming » ou zoné, avec des diodes placées derrière la matrice LCD. Pour faire simple, il s’agit tout simplement de la meilleure technologie de rétroéclairage disponible aujourd’hui.

Ce n’est pas tout, la dalle est un modèle Full HD (1 920 x 1 080 pixels) associée à une électronique performante disposant des traitements vidéo maison, à savoir Resolution+ pour l’Upscaling et Active Motion 200 Hz pour la fluidité. Question design, ce téléviseur Toshiba 46SV675 est plutôt bien fini, avec un écran habillant toute la surface frontale visible. Revers de cette plaque vitrée placée devant la dalle, elle engendre un écho de contour si le spectateur n’est pas dans l’axe du téléviseur, sans parler des reflets.

Modèle huppé oblige, l’équipement comprend un tuner TNT HD, un port USB Host, un lecteur de carte SD, un port Ethernet et quatre entrées HDMI 1.3. Ces dernières boudent encore le Deep Color et l’xvYCC, mais elle gèrent le CEC et surtout l’Auto LipSync. Enfin !
Ce Toshiba 46SV675 compte aussi, pour les liaisons analogiques, une Sub‑D15, une péritel RVB, une YUV, une S‑vidéo et une Composite. Il s’offre même le luxe de proposer une sortie subwoofer, bien utile pour qui ne veut pas faire appel à une chaîne Home Cinéma…

Autres détails importants, ce téléviseur Toshiba 46SV675 est l’un des premiers commercialisés en France à proposer le Dolby Volume. Il ajoute encore le mode passerelle multimédia UPnP (DLNA) assurant la lecture du MP3 pour l’audio, du Jpeg jusqu’à 30 Mpxls pour les photos et du Mpeg2 et du DivX pour la vidéo. Le hic ? Les vidéos sont uniquement reconnues en SD : dommage pour un téléviseur HDTV 1 080p…
Concurrence
Pour un prix assez semblable, avec technologie LED et mode passerelle UPnP (DLNA), on pense bien évidemment au téléviseur Samsung UE‑46B7000. Sauf que ce Toshiba 46SV675 adopte un rétroéclairage zoné. Il devra donc plutôt se frotter au Philips 46PFL9704H...
Fiche technique
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 116 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 2 000 000:1
Réception : télétexte, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI)
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.3, dont 3 arrières et 1 latérale), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 2 entrées péritel (1 RVB et 1 S-vidéo), 1 entrée Stéréo + Comp. + S-vid. (latérale), 1 sortie casque (latérale), 1 sortie audio stéréo, 1 sortie audio numérique (optique), 1 sortie subwoofer, 1 port CI, lecteur de cartes mémoire (SD/MMC), 1 port USB Host (latéral), 1 port Ethernet
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), Data (SXGA avant compression)
Multimédia : MP3, DivX (SD), Mpeg2 (SD), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, Auto Lipsync, Super 4/3, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom Letterbox sous-titres, Zoom 2.35 (HD), Overscan
Réglage : température de couleur (paramétrable (RVB)), balance des blancs paramétrable (CMJRVB), réglage de gamma (préréglage), rétroéclairage (dynamique par zone), renforcement du contraste (dynamique), pas de désentrelacement (vidéo/film)
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, eARC, traitement audio (Audyssey EQ et Dolby Volume), AVL
Consommation : 243 W (0,4 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 176 x 733 x 329 mm
Poids : 34 kg
ph image
Verdict technique
Sur le papier, ce téléviseur Toshiba 46SV675 a tout pour lui. Et à l’usage, il s’avère le compagnon idéal des cinéphiles. En effet, il assure une belle colorimétrie qu’il est encore possible de parfaire via les nombreux réglages proposés. Il ne bouche pas les noirs et ne brûle pas les blancs. Pour couronner le tout, hormis un désentrelacement des sources SD qui engendre du cisaillement et du moirage, son traitement vidéo est d’une neutralité exemplaire. Ce dernier ne génère aucun défaut numérique, ni artéfacts sur les contours. Bref, c’est l’image cinéma comme on aime la regarder sur un écran plat, avec en prime un contraste typé plasma, c’est-à-dire avec des noirs bien denses (merci le rétroéclairage LED zoné).

Cependant, pour en profiter pleinement, il faut se placer dans l’axe de l’écran sans quoi l’image s’affadit et perd en piqué à cause d’un écho de contours généré par la vitre placée devant la dalle. Enfin, ceux qui n’aiment pas les saccades du 1 080p/24 devront passer leur chemin, car la compensation de mouvement Active Motion 200 Hz n’est pas franchement efficace. Toutes les manettes à fond, les saccades sont toujours présentes. Mais c’est un choix de la marque, qui préfère ne pas rendre l’image trop artificielle… Une remarque sur les aptitudes multimédia de ce téléviseur Toshiba 46SV675, elles sont un peu trop limitées par rapport à la concurrence. Mais heureusement, il se rattrape avec une section sonore digne de ce nom. Enfin un téléviseur avec un son plus riche que d’ordinaire et une gestion intelligente des niveaux sonores (merci le Dolby Volume).
+ Les points forts
»  
Colorimétrie
»  
Rendu sonore
»  
Esthétique et finition
»  
Contraste (dans l’axe)
»  
Piqué et définition en HD
»  
Pas d’artéfacts sur les contours
»  
Ports USB Host et Ethernet, lecteur de carte SD et passerelle multimédia UPnP (DLNA)
- Les points faibles
»  
Angle de vision
»  
Désentrelacement perfectible
»  
Homogénéité du rétroéclairage
»  
Compatibilité multimédia trop limitée
»  
Pas de gestion de l'xvYCC et du Deep Color
»  
Compensation de mouvement trop peu efficace en 1 080p/24
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES