3
TV - Écran plat

Panasonic TX-P42G20

sans Must AV
Prix indicatif : 999 € TTC
Note AVCesar.com


Type : plasma
Diagonale de l'image : 106 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui
Contraste : 5 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
Disque dur : externe via USB
HDMI : 4 (v 1.4, dont 3 arrières et 1 latérale)
Dim. (L x H x P) : 1 029 x 693 x 308 mm
Poids : 23,5 kg
L’essentiel
Issu de la gamme NeoPDP, le Panasonic TX‑P42G20 est un téléviseur plasma 42’’ (106 cm) de dernière génération, estampillé HDTV 1 080p. Equipé d’un tuner TNT HD avec port CI+ et doté de la certification THX, il dispose d’une électronique compatible avec tous les signaux vidéo, y compris le 1 080p dans ses déclinaisons 24 Hz, 50 Hz et 60 hertz. Il ajoute un traitement vidéo 600 Hz et surtout l’efficace compensation de mouvement IFC (pour Intelligent Frame Creation ou création intelligente de trame). La panoplie de réception TV et de traitement d’image est donc complète.

Le Panasonic TX‑P42G20 dispose d’une connectique complète, elle aussi, comprenant quatre entrées HDMI 1.4 dont une latérale. Ces dernières gèrent le CEC, le Deep Color et l’xvYCC mais elles boudent encore et toujours l’Auto LipSync. En revanche, l’une d’entre elles se dote de l’ARC… Les entrées analogiques Sub‑D15 et YUV sont de la partie, tout comme les deux [abc]péritels[/abc] (compatibilité RVB pour l’une et RVB + S‑vidéo pour l’autre). La sortie optique pour récupérer le son multicanal de la TNT n’a pas été oubliée, ni le port CI+ pour profiter pleinement des chaînes payantes. Enfin, un lecteur latéral de carte SD, avec lecture Jpeg et AVC‑HD, plus deux ports USB Host et un port Ethernet complètent l’ensemble.

Ce dernier donne d’ailleurs accès aux fonctions Widgets et passerelle multimédia UPnP (DLNA). Il n’est toutefois toujours pas possible de surfer sur Internet et l’accès reste limité à certains sites tels YouTube, Dailymotion, Picasa, Bloomberg et Eurosport. Espérons que l’offre s’étoffe rapidement... L’accès aux fichiers multimédia demeure assez restreint, via réseau comme en USB (Fat32 uniquement). La musique se cantonne au MP3 et à l’AAC et la vidéo se limite au XviD, au [abc]DviX[/abc] et au Mpeg2, avec du 720p maxi pour les deux premiers. Heureusement, la gestion des fréquences 24 Hz, 50 Hz ou 60 Hz ne pose aucun problème à l’usage, mais il est dommage que la compensation de mouvement ne soit pas ici proposée. On se console avec une fonction intéressante d’enregistrement d’un programme TNT, directement sur un disque dur USB externe. Malheureusement, impossible de vérifier son bon fonctionnement, notre appareil n’a jamais pu être reconnu par le téléviseur. En tout cas, il nous a été confirmé par le constructeur japonais que la fonction Time Shifting est également au programme. Reste que s’agissant un simple tuner, il est impossible d’enregistrer un programme différent de celui regardé.
Concurrence
Dans la catégorie des téléviseurs plasma, le Panasonic TX‑P42G20 se retrouve un peu seul, Samsung et LG offrant en diagonale 42’’ des appareils HDTV. En revanche, du côté des LCD HDTV 1 080p, ce ne sont pas les modèles qui manquent, à commencer par les très fins LG 42LE5310 et Samsung UE-40C5100, deux appareils d’obédience LED.
Fiche technique
Type : plasma
Diagonale de l'image : 106 cm
Standard : HDTV 1 080p
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui
Contraste : 5 000 000:1
Réception : télétexte, PAT, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Disque dur : externe via USB
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.4, dont 3 arrières et 1 latérale), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 2 entrées péritel (1 RVB et 1 RVB + S-vidéo), 1 entrée Stéréo + Composite (latérale), 1 sortie casque (latérale), 1 sortie audio stéréo, 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI+, lecteur de cartes mémoire (SD/MMC), 2 ports USB Host (latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi (option)
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), Data (WXGA)
Multimédia : MP3, AAC, DivX (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, WebTV (Widgets)
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, Deep Color, Super 4/3, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom 2.35 (4/3, 16/9, HD), Overscan
Réglage : température de couleur (paramétrable (RVB)), balance des blancs paramétrable (RVB), réglage de gamma (préréglage), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, processeur surround (V-Audio Surround), égaliseur, AVL
Consommation : 280 W (0,40 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 1 029 x 693 x 308 mm
Poids : 23,5 kg
ph image
Verdict technique
Comme tous les plasmas ce Panasonic TX‑P42G20 offre un angle de vision et une homogénéité parfaite, enterrant sur ce point le meilleur des LCD. En plus, il dispose enfin d’un filtre écran évitant les échos sur les contours fortement contrastés (sous-titres dans les bandes noires par exemple). Les noirs sont à la fois denses et détaillés. Et les blancs sont puissants sans être brûlés. La colorimétrie est chaleureuse à souhait, et la compensation de mouvement s’avère encore une fois efficace.

Bref, on friserait la perfection si certains défauts persistants chez Panasonic avaient été gommés. Le désentrelacement des sources SD génère encore un peu de moirage. La solarisation est encore parfois perceptible, tout comme le fourmillement, mais dans une moindre mesure. La passerelle multimédia UPnP (DLNA) fait totalement l’impasse sur le WMA et le Mpeg4. Elle ne profite pas non plus de la compensation de mouvement en vidéo. Rien de rédhibitoire en soit, la qualité d’image reste à notre goût au‑dessus de celle d’un LCD, mais c’est simplement frustrant, d’autant plus que les Widgets sont présents, tout comme l’agrément THX. Même la qualité sonore est correcte.
+ Les points forts
»  
Agrément THX
»  
Qualité des noirs
»  
Homogénéité de l’image
»  
Lecteur de carte SD latéral
»  
Qualité de l’image et piqué en HD
»  
Passerelle multimédia UPnP (DLNA)
»  
Filtre écran enfin efficace sur les échos
»  
Enregistrement et Time Shifting via USB
»  
Compensation de mouvement très performante
- Les points faibles
»  
Pas de gestion de l'Auto LipSync
»  
Pas de lecture WMA, WMV et Mpeg4
»  
Désentrelacement des sources SD perfectible
»  
Encore un peu de solarisation et de fourmillement
»  
Pas de compensation de mouvement en lecture multimédia
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES