4
TV - Écran plat

Samsung UE40C8700

Mustav
Prix indicatif : 1 999 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 101 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
TNT : simple tuner (SD et HD)
Disque dur : externe via USB
HDMI : 4 (v 1.4, dont 4 latérales)
Dim. (L x H x P) : 956 x 647 x 268 mm
Poids : 14,9 kg
L’essentiel
Après le test du téléviseur Samsung UE46C7700, voici celui du modèle plus haut de gamme, bien sûr toujours 3D Ready, le Samsung UE40C8700. Il s’agit bien évidemment d’un modèle HDTV 1 080p issu de la nouvelle gamme 2010 du constructeur coréen. Il fait lui aussi appel à la technologie LED Edge mais à une différence près par rapport aux modèles de la gamme inférieure, il ajoute un rétroéclairage zoné (Local Dimming). Il se distingue également par une nouvelle finition aluminium clair brossé absolument superbe, avec des bords très peu épais et un écran ultra-fin. La dalle utilisée, d’une résolution de 1 920 x 1 080 pixels, adopte le même revêtement brillant, et l’électronique ainsi que la connectique restent intégrées.

Ce Samsung UE40C8700 reprend d’ailleurs l’équipement pléthorique de la gamme C7700 et ajoute, entre autres, la connexion Wi‑Fi mais aussi une section audio plus travaillée avec l’intégration d’un caisson de grave extrêmement plat. Et comme ce téléviseur est d’une finesse incroyable (2,4 cm contre 2,65 cm pour les C7700), on retrouve les nombreux adaptateurs pour les liaisons analogiques, antennes et réseau déjà utilisés sur les différents modèles de la série C7700. En attendant, les quatre entrées HDMI 1.4 sont toujours présentes. Et si l’ARC, le xvYCC et le CEC sont bien pris en charge, le Deep Color et l’Auto LipSync demeurent aux abonnés absents.

Le Samsung UE40C8700 conserve le tuner HD compatible TNT, câble et satellite. Il est toujours complété d’un port CI+ pour accéder à toutes les chaînes payantes, y compris celles de Canal+ (label Canal Ready). Les fonctions Enregistrement et Time Shifting sont également de la partie via le raccordement d’un disque dur externe sur l’un des deux ports USB Host. Malheureusement avec les mêmes restrictions d’utilisation relevées sur le Samsung UE46C7700 : s’agissant encore d’un simple tuner, il est impossible d’enregistrer une chaîne différente de celle regardée. De plus, en cours d’enregistrement, impossible de faire autre chose avec le téléviseur : ni accès Internet, ni lecteur multimédia, dommage. Enfin, le bridage est toujours d’actualité pour le PAP et le PIP, impossible si l’on regarde une chaîne d’incruster une source externe, alors qu’avec une image en provenance d’une source externe, il est possible d’incruster une chaîne télé. Allez comprendre…

On se consolera avec la présence des fonctions Widgets et passerelle multimédia UPnP (DLNA), complètes et efficaces. Comme avec le Samsung UE46C7700, la compatibilité du Samsung UE40C8700 est certes limitée en audio (uniquement MP3). En revanche, il fait beaucoup mieux en vidéo en acceptant (Mpeg2, Mpeg4, WMV, XviD et DivX et ce en SD comme en HD, avec un encapsulage MKV ou TS). Dommage, sur notre modèle de test, la compensation de mouvement n’était pas vraiment efficace en lecture de fichiers vidéo…

Côté réglages, ils restent aussi nombreux et efficaces. Enfin, la conversion 2D vers 3D est bien sûr présente. On vous conseille donc de faire un tour sur le test détaillé du Samsung UE46C7700 pour en savoir plus sur toutes les possibilités et fonctionnalités de ce téléviseur aux milles facettes.
Concurrence
L’offre de téléviseurs 3D Ready va s’étoffer d’ici la fin de l’année. En attendant, on peut toujours regarder du côté du Sony KDL‑40LX900 et du Philips 40PFL9705, deux modèles plutôt haut de gamme et situés dans les mêmes eaux tarifaires. Mais n’oublions pas le LG 42LX6500 et, basé sur la technologie plasma, le Panasonic TX‑P42VT20.
Fiche technique
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 101 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Réception : télétexte, PAT, PIP, PAP, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), SAT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), Câble (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Disque dur : externe via USB
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.4, dont 4 latérales), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 2 entrées péritel (1 RVB et 1 Composite), 1 entrée Stéréo + Composite (arrière), 1 sortie casque (latérale), 1 sortie audio stéréo, 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI+, 2 ports USB Host (latéral) , 1 port Ethernet, Wi‑Fi
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), 3D (côte à côte, dessus/dessous, frame packing), conversion 2D/3D, Data (SXGA+)
Multimédia : MP3, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, WebTV (Widgets), accès Web
Usage : télécommande simple, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, Super 4/3, 4/3, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom Letterbox sous-titres, Overscan
Réglage : température de couleur (préréglable), balance des blancs paramétrable (RVB), réglage de gamma (préréglage), rétroéclairage (dynamique), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC), ARC, processeur surround (SRS TheaterSound), égaliseur, AVL
Consommation : 145 W (0,1 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 956 x 647 x 268 mm
Poids : 14,9 kg
ph image
Verdict technique
Même effet, même conséquence. Tout comme le Samsung UE46C7700, le Samsung UE40C8700 obtient la distinction Must AVCesar.com, mais pas la note de six étoiles malgré son équipement et ses fonctionnalités supplémentaires. En effet, lui aussi fait l’impasse sur quelques fonctions HDMI. Son rétroéclairage, malgré l’ajout d’attributs Local Dimming, n’est toujours pas assez homogène. Enfin, le mode Enregistrements sur disque dur externe est toujours aussi restrictif, idem pour les modes d’incrustations d’image (PAP et PIP).

En revanche, grâce au Local Dimming, les noirs sont plus flatteurs, et surtout moins bouchés par défaut. Si bien que, même si cet artifice n’est pas parfait (on distingue des bandes verticales plus éclairées que d’autres, les LED étant placées en haut et en bas, et non derrière la dalle), le rendu global est plus valorisant. La dalle brillante renforce évidemment ce côté cristallin et flatteur de l'image, mais elle demeure toujours aussi sensible aux reflets. Les couleurs, quant à elles, sont belles et le contraste puissant, sans brûler les blancs. Le traitement vidéo reste fort heureusement performant avec les sources externes, en SD comme en HD. Cependant, aucune amélioration en réception TV, cisaillement ou effet de peigne sont encore trop présents : ça reste une habitude chez Samsung.

La fluidité et la détection des mouvements sont bonnes, mais le côté artificiel de l’image est un poil trop présent, sauf à paramétrer soi‑même le Motion Plus, en diminuant les réglages… Quant à la conversion 2D vers 3D, si elle est heureusement toujours présente, elle n’a pas vraiment été améliorée : les légères déformations dans les travellings et l’effet fantôme (dédoublement de certains contours) demeurent. En 3D native, le rendu est évidemment bien plus spectaculaire et surtout bien plus efficace, mais on constate encore un peu trop de contours dédoublés (effet fantôme). En tout cas, soulignons l’effort de Samsung côté audio. Le téléviseur n’est (enfin !) plus un supplice pour les oreilles, mais il faut passer par l’égalisation pour renforcer un peu le grave et casser l’agressivité dans le haut‑médium.
+ Les points forts
»  
Mode 2D vers 3D
»  
Téléviseur 3D Ready
»  
Finition, esthétique et épaisseur de l’écran
»  
Piqué et définition en HD saisissante
»  
Tuner TNT et satellite avec Port CI+
»  
Enregistrement et [abc]Time Sifting[/abc] via USB
»  
Ports USB Host et Ethernet, Widgets et passerelle multimédia UPnP (DLNA)
- Les points faibles
»  
Intégration de la connectique
»  
Homogénéité du rétroéclairage
»  
Manque de naturel du 200 Hz
»  
Lecture audio en MP3 uniquement
»  
PIP et PAP toujours aussi restrictifs
»  
Pas de gestion de l'Auto LipSync et du Deep Color
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES