Vidéoprojecteur

Mitsubishi HC6000

Par Jacquemin Vidal - Publié le 10/06/08
Mustav
Prix indicatif : 3 499 € TTC
Note AVCesar.com
Type : tri-LCD
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
Standard : HD Ready 1 080p
Contraste : 13 000:1
Iris : dynamique
Modèle : 2/3 de salle
Lens Shift : horizontal et vertical
Dimensions (L x H x P) : 334 x 125 x 352 mm
Poids : 5,6 kg
L’essentiel
Le HC6000 est le fidèle successeur du HC5000. S’il en reprend le corps et l’esprit, Mitsubishi en a profité pour corriger certains défauts. Et le résultat est désormais à la hauteur de toutes les attentes. Nouvelles matrices, et surtout nouvel iris, ce vidéoprojecteur appartenant à la famille des modèles LCD, apparaît comme l’un de ses plus performants représentants. Il propose un contraste dynamique de 13 000:1, tout en affichant des noirs assez détaillés et un iris enfin réactif (plus d’effet de pompage). Son objectif demeure entièrement piloté, avec un zoom et un Lens Shift à la plage de réglage assez importante. Sa coque reste inchangée, et conserve sa finition blanche et noire. En revanche, la connectique évolue. Le nombre d’entrées HDMI passe de une à deux, au détriment toutefois de l’entrée DVI-D. Ces entrées passent également en version 1.3, mais ne profitent curieusement pas du Deep Color, ni de l’xvYCC. La gestion du CEC est également aux abonnés absents... Heureusement, même sans ces fonctions, l’image délivrée fait plaisir à voir. D’ailleurs le traitement vidéo signé Silicon Optics est irréprochable dans l’exercice du désentrelacement, tout comme pour l’Upscaling. Ajoutez encore une fluidité remarquable, même en 1 080p/24, du piqué, une colorimétrie bien étalonnée, des blancs dynamiques, des noirs assez denses, et vous disposez d’un cocktail détonnant capable de délivrer, à la maison, une image digne des meilleures salles obscures…
Concurrence
Ici, on évolue dans la sphère huppée des vidéoprojecteurs LCD. Aussi ce Mitsubishi HC6000 bataillera avec l’Epson EMP-TW2000. Mais n’oublions pas l’Optoma HD81 et l’Infocus IN82 dans la catégorie DLP, deux sérieux adversaires eux aussi...
+ Les points forts
»  
Luminosité
»  
Piqué de l’image
»  
Lens Shift piloté
»  
Belle colorimétrie
»  
Réactivité de l’iris
»  
Remarquable fluidité
»  
Excellent traitement vidéo
- Les points faibles
»  
Pas de compatibilité Deep Color et xvYCC
»  
Ergonomie et navigation dans les menus
»  
Pas de gestion du CEC
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES