Vidéoprojecteur

Epson EH-TW5500

Par Jacquemin Vidal - Publié le 29/03/10
Mustav
Prix indicatif : 3 299 € TTC
Note AVCesar.com
Type : tri-LCD
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
Standard : HD Ready 1 080p
Contraste : 200 000:1
Iris : dynamique
Modèle : 2/3 de salle
Lens Shift : horizontal et vertical
Dimensions (L x H x P) : 450 x 145 x 390 mm
Poids : 7,5 kg
L’essentiel
Ce vidéoprojecteur Epson EH‑TW5500 n’est ni plus ni moins qu’une évolution du modèle Epson EH‑TW5000 (cliquez pour découvrir le test d’AVCesar.com). En somme, sur le papier, pas grand-chose de nouveau, si ce n’est une amélioration importante du contraste associée à une optimisation du chemin de lumière. Il s’agit toujours d’un modèle HD Ready 1 080p embarquant la toute dernière génération de matrices LCD maison : les fameuses C²Fine. Mais désormais le contraste dynamique atteint 200 000:1, contre 75 000:1 pour la précédente génération.

L’appareil est toujours fourni avec un cache démontable pour masquer les disgracieux câbles lors d’une installation au plafond, et son objectif demeure non piloté. Ainsi, Lens Shift, zoom et mise au point s’effectuent à la main, directement sur le projecteur, alors que les concurrents proposent pour la plupart un ajustement via la télécommande… Heureusement, les plages de réglages sont larges et l’optique 2/3 de salle ne pose aucun problème d’installation. C’est également le cas de la connectique de l’Epson EH‑TW5500 avec des entrées YUV, S‑vidéo, Composite et Sub‑D15, un port RS‑232 et une sortie Trigger. Enfin, s’ajoutent deux entrées HDMI 1.3, exploitant le Deep Color et le xvYCC, mais pas le CEC.

La télécommande est toujours entièrement rétroéclairée. En revanche, aucune trace de mode spécifique pour les écrans 2.35. Il existe juste un zoom adapté aux lentilles anamorphiques. Sinon, l’Epson EH‑TW5500 n’est pas avare en réglages, avec la panoplie complète et la labélisation ISF. S’ajoute un traitement vidéo HQV, soit ce qui ce fait de mieux sur le marché, auquel vient se greffer la compensation de mouvement toujours dénommée « Interpolation image ». Comme annoncé, rien de vraiment nouveau donc au niveau des fonctionnalités. Par contre, si l’on considère le gain en dynamique et la meilleure profondeur des noirs, l’Epson EH‑TW5500 enterre littéralement son prédécesseur. C’est dit !
Concurrence
Ce vidéoprojecteur LCD Epson EH‑TW5500 se situe dans le haut de gamme de sa catégorie. Il devra donc plutôt batailler avec des modèles DLP, comme le Samsung SP-A800 ou l’Optoma HD82, voire [abc]DILA[/abc] comme le JVC DLA‑HD350.
Fiche technique
Type : tri-LCD
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
Standard : HD Ready 1 080p
Luminosité : 1 600 lumens
Contraste : 200 000:1
Iris : dynamique
Lampe : UHE, 200 W, 4 000 h
Modèle : 2/3 de salle
Lens Shift : horizontal (manuel) et vertical (manuel)
Zoom : 2,1x (manuel)
Mise au point : manuelle
Connectique : 2 entrées HDMI (v 1.3), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée Data (Sub-D15), 1 entrée S-vidéo, 1 entrée Composite, 1 port RS-232, 1 sortie Trigger
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), Data (SXGA)
Usage : xvYCC, Deep Color, Super 4/3, 4/3, 16/9, zoom Letterbox, zoom Letterbox sous-titres, Overscan, télécommande rétroéclairée
Réglage : température de couleur (paramétrable en CMJRVB), réglage de gamma (paramétrable), renforcement des noirs (dynamique), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR, Mosquito NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD 480i/576i, en ED 480p/576p, en HD 720p/1 080i, en Full HD 1 080p/24/50/60, en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvements : en SD 480i/576i, en ED 480p/576p, en HD 720p/1 080i, en Full HD 1 080p/24/50/60, en Ultra HD (2 160p/24
Consommation : 284 W (0,4 W en veille)
Bruit : 22 dB
Dim. (L x H x P) : 450 x 145 x 390 mm
Poids : 7,5 kg
ph image
Verdict technique
Comme son prédécesseur EH‑TW5000, l’Epson EH‑TW5500 dispose d’un objectif entièrement manuel et non motorisé contrairement à nombre de ses concurrents. Mais il compense heureusement, toujours, par un cache connectique. Il lui manque encore la gestion du CEC, mais une nouvelle fois, il se rattrape avec un grand nombre de réglages vidéo, en prime très efficaces, avec certification ISF.

Côté traitement vidéo, c’est toujours le carton plein, avec un circuit vidéo HQV qui reste une valeur sûre. Il excelle dans le traitement des images SD, ED ou HD. Aucun cisaillement, du piqué et du détail sur tous les plans, rien à redire. De plus, la compensation de mouvement reste présente et demeure toujours aussi naturelle et efficace. D’ailleurs à l’usage, mieux vaut opter pour le mode Bas avec des signaux natifs en 50 Hz ou 60 Hz, tandis qu’en 1 080p/24, le mode Normal sera préférable. Le mode Haut génère en effet un peu trop d’artéfacts de contour.

En fait, l’énorme distinction entre l’Epson EH‑TW5000 et l’Epson EH‑TW5500 se situe au niveau du rendu des noirs, car pour le reste, si elles existent, les différences sont minimes. L’iris est toujours aussi efficace, même s’il reste encore un peu bruyant. Et la colorimétrie est excellente, avec des tons chairs parfaitement rendus. Dès la mise en route de la machine, la densité des noirs est vraiment probante. Après ajustement pour ne pas boucher l’image en basse lumière, le résultat est saisissant. Les noirs ne sont pas deux fois plus profonds, comme pourraient le laisser croire les chiffres, mais c’est un fait : il s’agit des meilleurs noirs jamais obtenus avec un vidéoprojecteur LCD. À vrai dire, pour le coup, on est proche du rendu DLP, sans les inconvénients de l’effet arc‑en‑ciel. Un must !
+ Les points forts
»  
Luminosité
»  
Réactivité de l’iris
»  
Colorimétrie léchée
»  
Profondeurs des noirs
»  
Cache connectique fourni
»  
Excellent traitement vidéo
»  
Précision et piqué de l’image
»  
Compensation de mouvement efficace
- Les points faibles
»  
»  
Objectif entièrement manuel
»  
Pas de gestion du CEC, ni de l’Auto LipSync
»  
Un peu d'artefact sur les contours lorsque la compensation de mouvement est activée
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES