Amplificateur audio-vidéo

Marantz NR1504

Par Jacques Guiot - Publié le 19/09/13
Mustav
Prix indicatif : 549 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 5.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 6 entrées (v1.4, dont 1 frontale)
Puissance : 5 x 50 W
Dim. (L x H x P) : 440 x 105 x 367 mm
Poids : 8,2 kg
,0 €
Amazon.fr
L’essentiel
Les amplificateurs audio‑vidéo dits slim devraient se multiplier dans les mois et années à venir, au regard de leur facilité d'intégration associée aux mêmes fonctionnalités que celles de leurs homologues de grandes tailles. Le nouvel amplificateur 5.1 Marantz NR1504 en est un parfait exemple, avec des dimensions réduites affichant 440 x 105 x 367 mm pour un poids d'à peine 8,2 kilos. Et pour ne rien gâcher, il affiche un superbe design mariant courbes sensuelles et lignes tendues, une robe argentée/dorée (à l'instar de notre exemplaire de test) ou noire, plus sobre, et une façade en aluminium brossée avec deux potentiomètres de part et d'autre d'un large afficheur. Le résultat est vraiment du plus bel effet !
Mais si ce modèle a attiré notre attention, c'est aussi pour ses diverses possibilités de configuration. En effet, en plus de posséder une pré‑amplification 5.1, avec cinq blocs d'amplification discrets, il dispose d'une sortie Pre‑Out sur les enceintes frontales. Voilà qui permet, aux passionnés de Hi‑Fi, de raccorder leur amplificateur stéréo en mode Bypass pour réunir le meilleur des deux mondes, ceux du Home Cinéma et de la haute fidélité, en plus d'apporter un surcroit de puissance sur les canaux droit et gauche le tout, répétons‑le, dans un volume très réduit ! Connaissant la musicalité de la pré‑amplification et du décodage Marantz, cette option est des plus intéressantes.

L'amplificateur Marantz NR1504 délivre une puissance de 60 W (sous 6 ohms), mesurée en configuration stéréo. C'est largement suffisant pour sonoriser un salon de 25/30 m², voire plus, avec des enceintes à haut rendement. Comme tous les modèles de sa génération, il décode tous les formats audio HD comme le DTS‑HD Master Audio et le [abc]Dolby TrueHD,[/abc] et propose les modes Dolby Pro Logic II et DTS‑Neo 6 pour transformer n'importe quel signal stéréo en 5.1. On trouve également un mode Direct qui permet d'envoyer le signal audio directement à la section amplificatrice via un chemin plus court, sans traitement, ni numérisation si la source est analogique.
Un autre atout notable de ce modèle abordable, son calibrage automatique Audyssey MultEQ, plus performant que la version Audyssey 2EQ. Cette version permet de faire des mesures sur huit positions d'écoutes pour optimiser le rendu sonore en fonction de l'acoustique de votre pièce. En plus, on retrouve d'autres procédés Audyssey comme les très efficaces Audyssey Dynamic Volume et l'Audyssey Dynamic EQ. Également disponible, la dernière version du fameux algorithme M‑Dax2 pour améliorer le décodage des fichiers audio compressés (avec pertes) comme le MP3, l'AAC, l'AC3 et le DTS. Celui‑ci restitue virtuellement les données perdues lors de la compression et apporte un gain nettement audible avec un son plus clair, plus détaillé et des graves plus présents.

Le Marantz NR1504 propose un OSD graphique, assez basique, mais bien utile pour opérer tous les réglages nécessaires avant de profiter pleinement de l'appareil. Et pour simplifier les choses, un assistant de configuration en français, très bien conçu, vous guide tout au long de la procédure. Du côté de la connectique, là encore, le Marantz NR1504 est très bien doté, avec pas moins de six entrées HDMI CEC 1.4 (dont une en façade) transparentes aux signaux 3D, 4K et Ultra HD, au Deep Color, au xvYCC et au 1 080p/24 ([abc]Auto [abc]LipSync[/abc][/abc] désactivable ou manuel), et une sortie HDMI dotée de la fonction ARC. Par contre, contrairement à son grand frère Marantz NR1604, ce modèle n'intègre aucun processeur vidéo, donc pas de mise à l'échelle 1 080p, ni Ultra HD/4K.
Le reste de la connectique rassemble trois Composite, trois stéréo RCA, une coaxiale, une optique, une sortie Pre‑Out 2.1 (donc) plus le port USB Host en façade et M‑Xport pour le raccordement du module Bluetooth Marantz RX101. Enfin, on trouve également un port Ethernet. En effet, la connectivité est une autre grosse plus‑value du Marantz NR1504. Compatible AirPlay et DLNA, il accède au service de musique à la demande Spotify et à la base de données vTuner pour profiter de milliers de Webradios. De plus, il est possible de contrôler entièrement l'amplificateur via l'application Marantz Remote App, gratuite, disponible pour Android/iOS.

Cerises sur le gâteau, le lecture des formats audio via la passerelle audio/photo UPnP (DLNA) est compatible avec la fonction Gapless, c'est‑à‑dire sans coupures entre les morceaux. La lecture multimédia permet de lire du Wav ou du Flac jusqu'en 192 kHz, de l'Alac jusqu'en 96 kHz et, bien sûr, du MP3, du WMA et de l'[abc]AAC.[/abc] Précision, les photos Jpeg sont également gérées, mais pas les pochettes d'albums lors de la lecture de musiques. En revanche, les tags et le chemin des dossiers s'affichent correctement sur l'afficheur digital. Pour le reste, rien à dire, tout marche parfaitement, et la qualité de décodage audio est excellente ! Enfin, nous ne serions pas complets sans préciser qu'il est possible de connecter votre iPod ou iPhone directement sur le port USB, soit pour le recharger, soit pour accéder en numérique à la musique stockée sur votre iDevice.

En résumé, nous avons là un amplificateur très complet, doté de surcroit d'une sortie Pre‑Out 2.1, pour un prix agressif ! Pour être complet, sachez que le carton renferme, outre le Marantz NR1504, une télécommande non rétroéclairée et non programmable, un micro pour l'Audyssey MultEQ, une antenne FM pour le syntoniseur FM et le manuel.
Concurrence
Le Marantz NR1504 affronte peu de concurrents sur le terrain des amplificateurs slim abordables. On peut citer toutefois le Pioneer VSX‑S510, aussi puissant sur le papier avec 5 x 50 W sous 8 ohms, avec une amplification Class D, un calibrage automatique MCACC et un Upscaling 1 080p, mais sans compatibilité multimédia. On peut également évoquer le Cambridge Audio Azur 351R, bien plus puissant et doté d'un Upscaling 1 080p, mais ce dernier est tout de même vendu 799 € et ne dispose pas de fonctionnalités réseau, ni de fonction calibrage automatique.
Fiche technique
Type : amplificateur 5.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 5 x 50 W
Entrées : 6 entrées HDMI (v1.4), entrées audio et vidéo (3 audio et 3 vidéo), sans entrée multicanale, entrées numériques (1 optique et 1 coaxiale)
Sorties : 1 sortie HDMI (v1.4), sortie préampli (2.1), 1 prise secteur
Autres : 1 port USB Host, 1 port Ethernet
Prises de façade : 1 entrée HDMI, , 1 sortie casque
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, UPnP (DLNA), Airplay, Webradios
Compatibilité audio : 3 modes DSP, Dolby Pro Logic II, DTS-Neo, Dolby Digital oui, DTS, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : Ciné Re‑EQ, gestion dynamique du volume (Audyssey Volume), nombre de mesures au micro (multiple), égalisation manuelle (paramétrique), gestion onde stationnaire, gestion phase acoustique, gestion réverbération
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, LipSync manuelle (jusqu'à 200 ms), Auto LipSync
Fonctions : pilotage via IP, OSD (français, couleur, via HDMI), télécommande universelle (préprogrammée), CEC, ARC, Tuner FM
Consommation : 220 W (0,3 W en veille)
Finition : noir ou argent doré
Dim. (L x H x P) : 440 x 105 x 367 mm
Poids : 8,2 kg
ph image
Verdict technique
Avant toute chose, c'est‑à‑dire avant de profiter d'une séance Home Cinéma, passage obligatoire par le calibrage Audyssey MultEQ. Les résultats ne sont pas toujours d'une précision extrême, mais le gain et l'efficacité sont tout de même très appréciables, surtout au regard d'une procédure entièrement automatique et aussi rapide. En général, il est bon de revoir un peu les distances, crossover et niveaux, mais l'égalisation de la bande passante est cohérente et l'essentiel des bosses et creux engendrés par l'acoustique de la pièce est savamment corrigé. Cette égalisation imprime un rendu final très « cinéma » à la tonalité de l'ensemble avec une belle assise dans les graves, un timbre chaleureux et des aigus assez doux.
Et si le Marantz NR1504 n'est pas une foudre de guerre (il n'a pas été conçu pour ça), il s'avère tout à fait capable d'offrir une expérience très immersive, pour peu que la surface et le volume de la pièce restent raisonnables. Loin d'être anémique, il a par exemple parfaitement réussi à gérer un kit d'enceintes 5.1 Kef E305 ou un ensemble Triangle Color (cliquez pour découvrir le test de ce pack d'enceintes 5.0 par la rédaction d'AVCesar.com) avec de la tenue et une très belle spatialisation.
On retrouve tout le savoir‑faire du fabricant en matière de pré‑amplification avec un environnement surround très enveloppant, une scène frontale ouverte et riche en détail, sans oublier des dialogues précis et bien soutenus. Seul le canal de grave nous a laissé un peu sur notre faim. Ce dernier n'est pas pris en charge par l'Audyssey MultEQ, sa réponse en fréquence n'est donc pas corrigée. Les graves sont bien présents, mais manquent un peu de fermeté et rapidité. Ils conviendront toutefois à l'immense majorité des consommateurs, surtout en présence de voisins rétifs… Cela dit, et pour être précis, en l'absence de correction acoustique sur la sortie Subwoofer, le rendu peut varier en fonction de l'acoustique de la pièce.

Pas de souci côté musicalité, comme attendu, elle est bien au rendez‑vous avec un décodage audio d'une grande qualité. On retrouve cette formidable douceur, ce timbre chaleureux et des aigus raffinés capables de restituer le moindre détail, marque de fabrique des amplificateurs Marantz. Cela se confirme également lors des écoutes avec le lecteur multimédia ou réseau, via USB ou UPnP (DLNA)/AirPlay. Si on ajoute la possibilité de lire les fichiers Flac jusqu'en 192 kHz, et la fonction Gapless, le résultat se rapproche fortement d'un très bon lecteur réseau audiophile. Une première bonne nouvelle pour tous les passionnés de musique qui pourront se tourner vers le Marantz NR1504 avec confiance ; une seconde pour ces mêmes passionnés de son, nouvellement conquis par l'ergonomie et la qualité de la musique dématérialisée.

Mais, pour aller plus loin, nous avons aussi souhaité raccorder au Marantz NR1504 un amplificateur stéréo externe, comme pourrait le faire un amateur de musique déjà possesseur d'un intégré et désireux de le garder pour ses écoutes stéréo, mais qui souhaiterait acquérir un amplificateur audio‑vidéo de qualité pour profiter aussi de séances cinéma à la maison. Et pour vérifier son comportement dans une telle configuration, nous lui avons adjoint un amplificateur intégré Teac AI‑2000 en Bypass sur la sortie Pre‑Out. Avec sa puissance, sa neutralité et sa dynamique, le gain apporté par ce dernier est parfaitement notable, autant en utilisation Home Cinéma que Hi‑Fi, sans jamais dénaturé le timbre du Marantz NR1504. Bon point encore pour ce dernier. Par contre, note à l'attention de M. Marantz pour un prochain modèle, il aurait été intéressant de proposer la possibilité de désactiver l'amplification interne du NR1504 l'ors d'une utilisation des Pre‑Out, pour rediriger toute sa puissance sur les autres canaux actifs.

Comme vous avez pu le comprendre à la lecture de notre banc d'essai, exceptée une puissance limitée et l'absence de gestion de canal LFE par le traitement Audyssey, des remarques à (fortement !) moduler si l'amplificateur trône dans une pièce de 25/30 m2 ou moins, nous n'avons pas grand‑chose à reprocher à ce Marantz NR1504. Il offre tout ce qu'un consommateur exigeant peut attendre : des séances Home Cinéma immersives et très convaincantes, une simplicité d'installation à toute épreuve, un calibrage automatique par microphone efficace, une prise en main rapide, une bonne ergonomie en usage quotidien, un décodage très musical et agréable, des fonctions réseau et multimédia très complètes, la compatibilité AirPlay, des possibilités d'évolution via le sortie Pre‑Out 2.1 et une esthétique quasi‑unique, élégante et discrète. Bref, une très belle réussite qui se solde par, une fois n'est pas coutume, la note maximale AVCesar.com, six étoiles !
+ Les points forts
»  
Taille réduite et design
»  
Amplificateur très agréable à l'usage
»  
Excellence de la pré‑amplification
»  
Compatibilité AirPlay et DLNA
»  
Musicalité, lecture du Flac 192 kHz et Gapless
»  
Six entrées HDMI et une sortie Pre‑Out 2.1
»  
Excellent rapport qualité-prix
- Les points faibles
»  
Amplification limitée pour de grandes pièces
»  
Pas de gestion du canal LFE via l'Audyssey MultEQ
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES