Amplificateur audio-vidéo

Yamaha CX/MX-A5000

Par Jean Eparvier - Publié le 29/10/13
Mustav
Prix indicatif : 5 299 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 11.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 8 entrées (v1.4, dont 1 frontale)
Puissance : 11 x 150 W
Dim. (L x H x P) : 435 x 192 x 448 mm
Poids : 13,6 kg
L’essentiel
Cette année 2013 marque définitivement le retour de Yamaha dans le monde du haut de gamme. Après le lecteur Yamaha CD‑S3000 et l’amplificateur intégré Yamaha A‑S3000 (cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com) destinés aux audiophiles, le constructeur japonais dévoile un ensemble Home Cinéma tout aussi ambitieux toujours basé sur des éléments séparés. Avec le pré‑amplificateur/processeur CX‑A5000 et l’amplificateur MX‑A5000, Yamaha nous propose en effet de quoi constituer un système 11.2 sans compromis pour le moins impressionnant ! D’un point de vue technique, la séparation des habituelles fonctions d'un amplificateur audio‑vidéo au sein de deux appareils permet d’optimiser les performances de chacun, les circuits de traitement audio et vidéo du Yamaha CX‑A5000 bénéficiant d’un environnement idéal pour exploiter les dernières technologies numériques, alors que l’amplificateur Yamaha MX‑A5000 abrite un gros cœur pour délivrer onze canaux de 170 W sous 6 ohms, sans influer sur les délicats circuits de décodage du premier.

Le Yamaha CX-A5000 se présente comme une centrale multimédia particulièrement complète, avec son tuner AM/FM et ses nombreuses entrées audio et vidéo analogiques et numériques, son port USB Host, sans oublier la passerelle UPnP/DLNA qui permettra de le relier au réseau pour récupérer les Webradios et les fichiers audio stockés sur un ordinateur ou un disque dur Nas. C’est surtout un processeur Home Cinéma intégrant les dernières technologies de décodage audio (notamment les DTS‑HD Master Audio et Dolby TrueHD), huit entrées HDMI, un nombre impressionnant de modes DSP, et un traitement vidéo propriétaire compatible avec la 3D et capable d’un Upscaling 1 080p et Ultra HD. Il offre également un calibrage acoustique automatique maison et des possibilités multiroom avancées, ainsi qu’une application de contrôle pour tablettes et smartphones sous iOS et Android pour faciliter l’utilisation de ses nombreuses fonctions. Signe de son appartenance au monde du haut de gamme, le Yamaha CX‑A5000 peut être relié à l’amplificateur MX‑A5000 à travers onze câbles RCA classiques, mais aussi via des liaisons symétriques XLR professionnelles, insensibles aux grandes longueurs. De quoi se constituer une véritable salle de cinéma privée !
Concurrence
À ce niveau de gamme, la concurrence se fait rare. On pourra trouver chez Marantz le pré‑amplificateur 11.2 AV8801mais, à un niveau de prix comparable à l’ensemble Yamaha, il faut se « contenter » des sept canaux de l’amplificateur Marantz MM8077 pour l'accompagner. Chez Onhyo, on dispose du pré‑amplificateur PR‑SC5509 et de l’amplificateur PA‑MC5501 qui offrent tous deux 9.2 canaux pour un tarif un peu plus onéreux que le Yamaha… Et puis c’est tout !
+ Les points forts
»  
Qualité musicale des circuits numériques du pré‑amplificateur CX‑A5000
»  
Puissance et polyvalence du bloc de puissance MX‑A5000
»  
Traitement vidéo de grande classe et compatible Ultra HD
»  
Modes DSP, calibrage YPAO‑R.S.C
»  
Passerelle audio UPnP (DLNA) et AirPlay
»  
Connectique XLR sur les onze canaux principaux…
- Les points faibles
»  
… pas de connectique XLR sur les sorties caisson de basses
»  
Dotation d’origine un peu chiche (pas de dongle Wi‑Fi fourni d’origine, télécommande quelconque)
»  
Processeur vidéo non compatible avec les images 3D
»  
Port USB Host non compatible NTFS
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES