Amplificateur audio-vidéo

MTX Audio iWa250

Par Gwendal Lars - Publié le 08/05/17
Mustav
Prix indicatif : 299 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli stéréo
Agrément THX : non
Décodage : sans
HDMI : sans
Puissance : 2 x 25 W
Dim. (L x H x P) : 200 x 80 x 80 mm
Poids : 1,9 kg
180,29 €
Amazon.fr
L’essentiel

Jusqu’ici surtout connu dans le monde du Car Audio, la société française MTX Audio propose, avec le système iWa250, une solution de sonorisation multiroom de nos habitations particulièrement originale. Cet équipement a d’ailleurs de quoi dérouter à première vue. En effet, si le coffret de l’appareil est élégant et bénéficie de finitions lui donnant l’allure d’un équipement professionnel, il ne dispose en revanche d’aucun bouton ni réglage. Pas de réglage de volume, ni de sélecteur de source, pas même un poussoir de mise sous tension…

 

 

Pas de boutons de commandes sur le boîtier…

Il y a là de quoi dérouter le passionné de Hi‑Fi le plus averti tant l’appareil ressemble plus à une borne Wi‑Fi qu’à un équipement audio. Seule une petite télécommande accompagne l’appareil et trahit sa vocation. C’est elle qui gère l’intégralité du système en association avec une tablette, un ordinateur ou un smartphone. L’absence de commande sur le coffret principal s’explique par le fait qu’il est conçu pour être « oublié » dans un placard, un faux plafond, voire tout autre « armoire technique ». Un point qui explique également que MTX Audio ait doté son système d’un récepteur infrarouge déporté (cf. photo ci‑dessous). Une fois l’iWa250 installé à poste fixe, il peut être totalement masqué, seul le petit capteur du récepteur infrarouge restant visible pour qu’il puisse capter les instructions issues de la télécommande.

 

 

Amplification Class D

Côté amplification, le MTX Audio iWa250 se dote d’amplificateurs numériques travaillant en Class D capables de délivrer une puissance de 2 x 50 W sous 4 ohms, soit encore 2 x 25 W sous 8 ohms. Une puissance qui n’a rien d’exceptionnelle, mais suffisante pour sonoriser de manière très convenable tout salon de taille raisonnable. Par ailleurs, ne perdons pas de vue que la vocation première de l’iWa250 est d’offrir une prestation multiroom. Dans ce cas plusieurs équipements sont susceptibles de fonctionner conjointement et de cumuler ainsi leur puissance.

 

Coup de projecteur sur les connecteurs

Côté connectique, si l’appareil est essentiellement destiné à une utilisation en mode réseau, il n’en dispose pas moins d’entrées plus conventionnelles. On retrouve sur sa face arrière, ou peut‑être avant tant le coffret ne semble pas privilégier l’une de ses faces comme étant la principale, une entrée analogique stéréo sur prises RCA et une entrée numérique optique. Il est ainsi possible, outre les contenus exploités en streaming, de lui ouvrir l’accès au son d’un téléviseur, via un cordon optique, ou d’une source analogique. Le retour d’information que fournit l’iWa250 est lui aussi assez succinctnormal puisqu’il est conçu pour vivre tapis au fin fond d’un placard.

 

 

Peu bavard, donc, il n’utilise que deux diodes électroluminescentes, logées sur sa face supérieure, pour dialoguer avec son possesseur. Une première LED précise par sa couleur la source en cours d’utilisation : vert pour une connexion aux flux issus du réseau (AirPlay, DLNA, etc.), rouge pour une utilisation de l’entrée analogique et, enfin, bleu pour l’entrée optique. La seconde LED, pour sa part est dédiée à l’état de la connexion réseau. Le bleu fixe confirme une connexion réseau, une recherche Wi‑Fi se traduit par un clignotement bleu, le rose clignotant indique une attente de paramétrage Wi‑Fi et un rouge fixe indique le passage en mode Wi‑Fi Direct (cf. photo ci‑dessous). Dernière précision sur les capacités de l'iWA205, il est compatible Spotify Connect. Il suffit d'avoir installé l'application sur son périphérique mobile ou son ordinateur pour en profiter (après avoir sélectionné l'iWa250 comme diffuseur audio bien sûr).

 

Concurrence

Avec l’iWa250, MTX Audio propose réellement un nouveau concept, du moins dans l’univers des équipements « grand public ». Si dans le monde professionnel il existe des dispositifs destinés aux baies techniques, dans le monde grand public, tous les lecteurs réseau adoptent des finitions plus « civilisées » et rappellent des éléments de chaîne de salon. Au final, l’amplificateur réseau multiroom stéréo MTX Audio iWa250 est donc seul sur son créneau.

Fiche technique
Type : amplificateur stéréo
Agrément THX : non
Décodage : sans
Puissance : 2 x 25 W
Entrées : entrée audio et vidéo (audio), sans entrée multicanale, entrée numérique (optique)
Autres : 1 port Ethernet
Multimédia : UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Airplay
Fonctions : pilotage via IP, Tuner FM
Consommation : 15 W (0,4 W en veille)
Finition : aluminium
Dim. (L x H x P) : 200 x 80 x 80 mm
Poids : 1,9 kg
ph image
Verdict technique

Après le raccordement des enceintes, il est impératif de réaliser la connexion du iWa250 au réseau pour pouvoir exploiter ses fonctionnalités réseau et/ou multiroom. Comme il ne dispose pas de port Ethernet, lui fournir les codes accès et les mots de passe pour accéder au réseau domestique ne peut se faire que par l’intermédiaire de l’accès Wi‑Fi. Si sous iOS et les versions récentes de Mac OS la configuration est très simple en passant par les boîtes de dialogue d’AirPort et AirPlay, les choses se complique sous Android ou Windows. Néanmoins, avec un peu de patience et de bonne volonté, réaliser la connexion reste (heureusement) parfaitement possible. On vous livre la marche à suivre…

 

Première installation…

Nous avons réalisé cette opération depuis une tablette sous Android. Pour cela, il faut en premier lieu commuter l’iWa250 en mode Programmation. Il s’agit donc de presser la touche Engrenage de la télécommande pour que la LED d’état du réseau clignote rose. Dès lors l’iWa250, suivi d’un numéro d’identification, apparaît dans la liste des sources Wi‑Fi dans le menu Paramètres, puis Wi‑Fi de la tablette. Il faut alors sélectionner l’iWa250 comme point d’accès Wi‑Fi. Une fois que la connexion est établie, il faut ouvrir le navigateur internet de la tablette, dans notre cas il s’agissait de Chrome. Une fois la page Chrome ouverte il faut taper l’adresse IP du iWa250 dans la barre d’adresse. Elle est la même pour tous les appareils si plusieurs iWa250 cohabitent au sein de l’habitation, à savoir : 192.168.43.1, leur sélection se faisant lors du choix du point d’accès Wi‑Fi évoqué précédemment. Une page d’accueil MTX Audio s’affiche alors. C’est sur celle‑ci qu’il faut fournir le mot de passe d’accès au réseau domestique pour que l’iWa250 puisse s’y connecter. À noter, cette page MTX propose d’autres options, comme renommer l’appareil, ce qui est utile pour un usage multiroom. Précision, le fonction multiroom MTX Audio est active en présence de plusieurs iWa250 bien sûr, mais aussi avec pour différents maillons de la chaîne sonore, d’autres matériels de la marque : station d’accueil périphérique Apple iT1Air et/ou iT1mini ou encore amplificateur iWa225 (cliquez pour découvrir ces produits présentés en actualité par la rédaction). Il est, entre autres, possible de les baptiser, Salon, Chambre, Cuisine, etc. Ce qui est toujours plus clair qu’un simple numéro d’identification. 

 

 

Nous avons également constaté que pour les versions un peu anciennes de Mac OS, dans notre cas un Snow Leopard 10.6.8, l’accès direct via AirPlay n’était pas possible. La procédure décrite ci‑dessus nous a permis de résoudre notre problème de connexion en « contournant » les automatismes dont disposent et profitent les utilisateurs de Mac OS plus récents. Une fois cette opération terminée l’iWa250 est pleinement opérationnel.

 

Ergonomie novatrice

Un mot sur l’ergonomie proposée par le MTX Audio iWa250. Là encore, comme le concept du produit, elle est tout à fait novatrice. Comme nous l’avions déjà indiqué dans notre actualité publiée lors de la découverte de l’iWa250 au salon IFA de Berlin 2016, soit très en amont de sa commercialisation, les ingénieurs de la société française propose une commutation automatique sur la dernière source active. Et celle-ci concerne aussi la fonction AirPlay. La diffusion de contenus audio reste donc extrêmement aisée pour l’amateur de musique et très transparent en cas de sources dématérialisées, directement à partir de son smartphone ou sa tablette iOs ou Android, ou son ordinateur. Ne vous y trompez pas, il s’agit là d’un véritable atout dont on apprécie toujours plus la pertinence en usage quotidien.

 

Fonction Wi-Fi « débrayable »

Autre élément important pour ce genre de matériel réseau, il est tout à fait possible de l'utiliser en mode Non connecté. Entendez par‑là que ses créateurs ont donné, pour respecter les toutes dernières règles européennes du législateur en la matière, la possibilité à l'utilisateur de « débrayer » le Wi‑Fi directement depuis la télécommande (il faut appuyer 15 s sur le symbole AirPlay de la télécommande pour couper le Wi‑Fi et appuyer de nouveau 10 s pour l'activer). Il est ainsi possible de profiter d'un réseau sans‑fil uniquement lorsque l'on écoute de la musique par ce biais, sans devoir endurer des ondes Wi‑Fi pendant tout le reste du temps.

 

 

Amplification directe digitale

Justement, parlons‑en de l’usage ! Connecté au réseau domestique, le MTX Audio iWa250 sait effectivement se faire particulièrement discret. Même sa télécommande devient quasiment inutile, l’essentiel de son utilisation se faisant on line et, en conséquence, par l’intermédiaire d’un smartphone ou d’une tablette. En raison du choix même de MTX Audio d’en faire un équipement dédié en priorité au multiroom et à la lecture en streaming, il nous semble peu probable qu’il réussisse à se substituer à une chaîne Hi‑Fi conventionnelle chez les puristes souhaitant bénéficier d’un accès à un grand nombre de sources, nouvelle comme d’ancienne génération. En revanche, il ne devrait pas manquer de séduire les plus jeunes générations et les inconditionnels de supports dématérialisés en général. Il offre à ces nouveaux médias un excellent support de diffusion en associant une amplification directe digitale (pour parler clair, il n’y a pas de convertisseurs au cœur de l’iWa250) au comportement parfaitement maîtrisé. 

 

 

Pour revenir sur l’amplification digitale, sachez qu’il s’agit d’amplifier directement le signal audio sans conversion analogique jusqu’au haut‑parleur. Le signal numérique est toutefois, bien sûr, converti juste avant les borniers pour que l’oreille humaine (100% analogique) puisse entendre les sons. Cette configuration implique aussi un convertisseur associé à l’entrée analogique RCA du iWa250. Ce dernier est un modèle Burr Brown PCM1732 96 Khz/24 bits, utilisé ici « à rebours ». C’est‑à‑dire que le signal analogique est converti en numérique pour être directement amplifié par l’iWa250. L’un des principaux avantages de cette technologie concerne l’efficacité du système avec un dégagement très faible de chaleur, donc l’abandon de larges radiateurs en plus d'une moindre consommation d'énergie (mesurée à 10 W à 67 dB, soit un niveau raisonnable, dans une pièce d'une vingtaine de mètres carrés), sans oublier une réduction drastique de la taille du transformateur. Et comme, en plus, le boîtier MTX Audio iWa250 est entièrement en aluminium, la chauffe est tout sauf un problème.

 

Quid de la qualité sonore ?

En dépit de leur puissance assez modeste, les étages de puissance signés Texas Instrument délivrent une qualité audio remarquable. À l’écoute, on perçoit d’emblée une très belle dynamique et, lors de nos essais, ils n’ont présenté aucune agressivité ni brillance excessive. Voilà qui permet de monter les watts plus que de raison et, ce, pendant de très longues séances musicales sans jamais éprouver de fatigue auditive. Et sur nos CD audio et fichiers Hi‑Res Audio de test, le MTX Audio iWa250 se paye même le luxe de tenir la dragée haute à d’autres matériels du même type (amplificateur stéréo) issus de marques résolument Hi‑Fi et proposés à des tarifs largement supérieurs mais dépourvus de ses spécificités (multiroom, réseau et ergonomie). 

 

 

Pour résumer nos constatations, sans aucun doute l’iWa250 s’est affirmé parfaitement à l’aise avec toutes sortes de musique : électronique, rock, pop, Hip Hop… Seulement sur le jazz et la musique classique doit‑il admettre être en retrait sur les marques « hifistes », la faute à une restitution un poil trop analytique qui, dans ce cadre musical, peut selon les aspirations de chacun s’avèrer un opposant à la musicalité. Mais cette remarque vaut pour un consommateur audiophile, adepte inconditionnel de ce genre de musique. Au final, rien que de très normal au regard de l’ADN du MTX Audio iWa250, de sa philosophie et de son usage.

 

Conclusion

Nouveau concept, le MTX Audio iWa250 ne manquera pas de créer de nouvelles habitudes d’écoutes. De plus il offre la possibilité d’élargir progressivement son installation audio pour évoluer d’un ensemble deux canaux « classique » (doté néanmoins de réelles spécificités, on le répète) vers un système multiroom, toute nouvelle acquisition venant simplement s’ajouter à la liste des points de diffusion disponibles.

Vous l’aurez compris, si nous étions intéressés par le concept MTX Audio iWa250 après sa découverte sur le stand de la marque à Berlin, nous sommes désormais très satisfaits d’avoir pu vérifier tout le bien que l’on pensait de ce produit. Aussi bien sur le fond, que sur la forme. Pour couronner le tout, la marque française a réussi à contenir son tarif et le MTX Audio iWa250 s’avère d’un excellent rapport qualité‑prix. À essayer d’urgence.

+ Les points forts
»  
Compatibilités réseaux AirPlay, DLNA, etc.
»  
Accès aux services de musique en streaming
»  
Fonctionnalités multiroom étendues
»  
Récepteur infrarouge déporté
»  
Qualité globale de l’amplification
»  
Faible encombrement
»  
Qualité de fabrication
»  
Wi‑Fi et Wi‑Fi Direct intégré
- Les points faibles
»  
Pas de port Ethernet
»  
Aucune commande sur le boîtier (mais ce dernier est destiné à être caché, ceci expliquant cela)
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement