Paranormal Activity 3

Année : 2011
Réalisateurs : Henry Joost, Ariel Schulman
Interprètes : Christopher Nicholas Smith, Lauren Bittner, Chloe Csengery, Jessica Tyler Brown, Dustin Ingram, Hallie Foote
Éditeur : Paramount
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 84' (version cinéma)/94' (version longue), toutes zones
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics (certaines scènes peuvent choquer)
Sortie : 07/03/12
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais audiodescriptif Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, allemand, néerlandais, italien, danois, suédois, norvégien, finnois, espagnol
19,99 €
Amazon.fr
Préquelle de la franchise débutée en 2007, Paranormal Activity 3 se concentre sur l’enfance des deux sœurs, Katie (Chloe Csengery) et Kristi (Jessica Tyler Brown). L’histoire nous ramène en 1988, lorsque les fillettes vivaient avec leur mère Julie (Lauren Bittner) et leur beau‑père Dennis (Christopher Nicholas Smith). Persuadé que la maison est l’objet de phénomènes paranormaux, celui‑ci décide d'installer partout des caméras. Son intuition est rapidement confirmée lorsque d’étranges manifestations apparaissent sur les enregistrements et perturbent le quotidien familial.

Contrairement à ses prédécesseurs, professionnels de la mise en scène paresseuse et de l’angoisse à retardement (cliquer sur Paranormal Activity, Paranormal Activity 2), ce troisième opus démarre au quart de tour. Un tremblement de terre et l’empreinte d’une forme évanescente sur la pellicule marquent l’intrusion du surnaturel. L’ubiquité des caméras permet de mémoriser le moindre bruissement insolite (jusqu’ici, pas de surprise), mais l’incursion du Mal dans la maison est davantage démontrée par des apparitions furtives, la violence des courants d’air et des fracas à répétition. L’astuce de la caméra pivotante, fixée sur un ventilateur, entretient la dynamique du champ et du hors‑champ, entre le salon et la cuisine. Ainsi, la peur est suscitée par ce que l’on ne voit pas, mais aussi par ce que l’on entend (et fantasme).

Contre toute attente, Paranormal Activity 3 (dans sa version longue) est un excellent exercice sur les conditions de possibilité de la peur face à la caméra. Les forces du Mal font le reste. Une petite merveille d'effroi.
Carole Lépinay - Publié le 13/03/12
Liste des bonus
- Cassettes perdues (3')


Commentaire
De courts enregistrements, plus décontractés, dans lesquels Dennis s'amuse à effrayer sa compagne et fait de la publicité (non sans auto‑dérision) pour son métier (caméraman de mariage).
Note bonus : 1/6
Image
Dans la lignée visuelle des précédents volets, le troisième opus alterne cadrages mouvants, images captées face caméra par le père de famille, lumière typiquement vidéo et scènes de nuit à tendance bleutée. Pas de surprise donc, mais pas de gros défauts non plus.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Là encore, on s'attendait à ce que l'on a entendu. L'effet d'effroi fonctionne, mais on ne peut pas dire que le design sonore soit particulièrement travaillé. Économie de dialogues, montées en puissances des graves par irruptions sporadiques. Simple, plutôt efficace. Ultra‑classique finalement.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BLU 29/03/17 Valmont
INTERVIEWS
Lars Lundström - Real Humans saison 2
http://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
lars-lundstrom
tom-selleck
tara-reid
lucy-lawless
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011