The Witch

The Witch : a New-England Folktale
Année : 2015
Réalisateur : Robert Eggers
Interprètes : Anya Taylor-Joy, Ralph Ineson, Kate Dickie, Harvey Scrimshaw, Ellie Grainger, Bathsheba Garnett
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 92', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics (accord parental indispensable )
Sortie : 18/10/16
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Anglais DTS 5.1
Français DTS 5.1
Allemand DTS 5.1
Italien DTS 5.1
Espagnol DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, italien, turc, espagnol, néerlandais
16,99 €
Amazon.fr
Nouvelle‑Angleterre, 1630. Exclus par leur communauté, Katerine (Kate Dickie), William (Ralph Ineson) et leurs cinq enfants trouvent refuge dans une cahute à l'orée d'une forêt. Un jour, le petit dernier de la famille échappe à la surveillance de sa grande sœur Thomasin (Anya Taylor‑Joy) et disparaît. Les parents suspectent une présence malveillante, de plus, l'arrivée inopinée d'un bouc noir influence étrangement le comportement des benjamins de la fratrie.

En incluant le puritanisme exacerbé des colons britanniques débarqués sur la côte Est, Robert Eggers emprunte la voie de l'ambiguïté : l'accumulation de phénomènes incompréhensibles se justifie‑t‑elle par une vision manichéenne, floutée par l'obsession de la faute originelle, comme l'attestent ces prières systématiques ou ces punitions corporelles supposées rééquilibrer les forces du Bien et du Mal ? Autrement, leurs croyances occultes s'incarnent‑elles véritablement dans les bois ténébreux qui s'imposent à notre inconscient par d'inquiétants plans fixes ? Jusqu'à ce que Caleb (Harvey Scrimshaw), l'adolescent prépubère de la famille, s'y engouffre pour transformer la dévotion coupable en un conte sensuel et envoûtant.

Rehaussée par la sublime photographie de Jarin Blaschke, The Witch compose autant avec la peinture paysagiste flamande que la noirceur sorcellaire des tableaux de Goya. Meilleur film d'horreur de l'année.
Carole Lépinay - Publié le 16/11/16
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire
RAS.
Note bonus : 0/6
Image
Ce film s'inscrit dans la lignée du Village de M. Night Shyamalan. On retrouve donc les couleurs terreuses d'un petit village du XVIIIe siècle perdu au milieu des bois. Le ciel est constamment gris, les visages pâles et émaciés, et les nombreux plans rapprochés renforcent l'ambiance inquiétante du récit. Au final, c'est très beau malgré le manque cruel de précision (d'où la note). Il faut s'en remettre à quelques plans larges lumineux pour enfin y voir clair.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Il ne se passe pas grand‑chose côté son. Une vague rumeur monocorde sert de soutien musical et l'ambiance sonore n'est finalement pas très développée. Les pistes « simples » DTS suffisent donc largement, une piste stéréo aurait même fait l'affaire vu le maigre usage fait des canaux arrière.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 24/04/18 Nina
DVD 24/04/18 Les innoncents
INTERVIEWS
Tatiana Maslany - Orphan Black saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
tatiana-maslany
bryan-cranston
tatiana-maslany
leila-bekhti
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Films liés
Gorillas - Vielmachglas - Så Længe Jeg Lever - The Strangers: Prey at Night - Gringo - A Band Called Impaled Rektum - Westwood: Punk, Icon, Activist - Walk Like a Panther - The Guardian Angel - Semiramide: Met Opera Live - Mountain Rest - Kids on the Slope - Undying - Tout le monde debout - The Extraordinary Journey of the Fakir - My See-Through Heart - Mary Magdalene - Murer - Craving - Days Are Gone -