Divers

Zappiti Nas Rip

Par Vincent Morette - Publié le 16/05/16
Mustav
Prix indicatif : 1 490 € TTC
Note AVCesar.com
Type : Serveur Nas audio-vidéo
Nombre de baies : 8 avec échange à chaud
Type de HDD : 3,5'' Sata
HDD accepté : jusqu'à 6 To (soit 1 200 Blu-Ray ou 7 200 DVD)
Raid : 0, 1, 5 et JBOD
Ethernet : 10/100/1000 Mb/s
Option : lecteur optique Blu-Ray/DVD
Dimensions : 255 x 316 x 180 mm
287,90 €
Amazon.fr
L’essentiel

Bien connue des amateurs de lecteurs multimédia, la marque française Zappiti a débuté son activité en 2009 avec la sortie d’une application de gestion de films et séries TV, dédiée à l'époque aux matériels de la marque Dune HD. La société tricolore a, par la suite, commercialisé une première gamme de boîtiers multimédia constituée de trois modèles (Zappiti Player, Zappiti Player Mini et Zappiti Player Muse Edition) basés sur des lecteurs de la marque Dune HD avec un Firmware intégrant son logiciel Zappiti Media Center.

Aujourd’hui, le constructeur s'est développé au point d'avoir lancé sa propre gamme de lecteurs multimédia, la famille Zappiti Player 4K, constituée de trois références : le Zappiti Player 4K Mini (229 €) sorti au début de l'été 2015 (en fait une simple passerelle multimédia sans possibilité d'insérer un disque dur interne), le Zappiti Player 4K (premier modèle sorti début 2015 et capable d'accueillir un disque dur interne 3,5'' Sata à 279 € dont vous pouvez découvrir le test par la rédaction d'AVCesar.com en cliquant sur la référence du produit), et enfin le Zappiti Player 4K Duo (349 €) sorti à la fin de l’été 2015 (le modèle le plus haut de gamme).

Annoncé au CES 2016 avec une sortie mi‑mars 2016, le Zappiti Nas Rip est un serveur vidéo multiroom capable de « ripper » (dématérialiser) les disques Blu‑Ray et DVD. Le principe est simple : vous glissez un disque (Blu‑Ray ou DVD) dans le lecteur interne du Zappiti Nas Rip et le film est immédiatement dématérialisé sous la forme d'un fichier (BD Iso), puis stocké dans la mémoire interne du serveur. Le film est ensuite analysé et intégré dans une collection de films dématérialisés. On peut alors naviguer dans la collection de films affichée sur son TV à l’aide de la télécommande d’un lecteur multimédia de la marque, à savoir un des spécimens Zappiti Player 4K, relié à la TV.

 



À noter, la gamme Zappiti Nas Rip est constituée de deux modèles : le Zappiti Nas Rip 8N et le Zappiti Nas Rap 8S. La différence se situe au niveau de la puissance du processeur interne, le plus costaud des deux permettant une prompte analyse des disques et une navigation plus rapide dans la collection de films. Le gros modèle (Zappiti Nas Rip 8S) est également plus silencieux grâce à deux gros ventilateurs 12 cm haute qualité. Précision, ces deux modèles existent en version sans lecteur optique, beaucoup moins intéressants de notre point de vue et s'ils peuvent fonctionner avec un seul disque dur, trois HDD de capacité identique sont nécessaires pour profiter de la structure Raid, la plus performante pour sauvegarder les données en cas de crash d'un disque.

Bien évidemment, les utilisateurs du Zappiti Nas Rip se doivent de respecter la loi de la copie privée. Ainsi, une seule copie par film est tolérée et la copie privée ne doit pas sortir du cadre familial. Pour cette raison, le Zappiti Nas Rip n'est pas proposé à la vente dans un certain nombre de pays et en particulier les USA. D'autre part, comme pour la copie de CD audio, il est illégal de conserver des copies sans posséder les disques originaux. Ainsi, les disques Blu‑Ray ou DVD sauvegardés ne peuvent en aucun cas être revendus ou même prêtés à une tierce personne extérieure au cercle familial.

Dernière précision, bien que le Zappiti Nas Rip soit équipé d'une sortie vidéo, il ne peut pas être utilisé directement sur une télévision. Son utilisation nécessite impérativement l'association d'un lecteur multimédia de la marque, à savoir, un Zappiti Player 4K (trois modèles disponibles dans la gamme, pour rappel).

Concurrence

Le paysage en la matière est assez limité et peu de produits viennent concurrencer, à ce jour, le Zappiti Nas Rip.

Parmi ceux‑là, le plus connu d’entre eux est sans aucun doute le Kaleidescape. Mais cette solution ultra haut de gamme reste relativement inaccessible au niveau budget pour le commun des mortels. D’autre part, cette solution nécessite de devoir stocker physiquement les disques Blu‑Ray dans un juke‑box contrairement à la solution Zappiti Nas Rip.

Sur la route du Zappiti Nas Rip on croise aussi la solution BNM, un serveur de dématérialisation similaire au Zappiti Nas Rip mais fonctionnant avec des lecteurs multimédia Dune HD. La principale différence réside dans son interface plus limitée. Son prix est aussi plus élevé que le Zappiti Nas Rip à capacité égale.

Verdict technique

L'utilisation du Zappiti Nas Rip est d'une simplicité enfantine ! Après l'avoir connecté au réseau en suivant la procédure décrite dans le manuel d’utilisation fourni, il faut quelques minutes à peine pour configurer l’ensemble du système, à savoir, créer un compte Android pour la mise à jour (optionnelle) des applications et qui servira également de compte Zappiti. Il faut ensuite saisir un numéro de « token » (licence) situé sous le lecteur Zappiti connecté au Zappiti Nas Rip et le tour est joué !

Notez qu’un autocollant avec le numéro de licence pour la garantie Premium du Zappiti Nas Rip est collé sous le boîtier. Cette garantie Premium offerte pour un an, et renouvelable contre la somme annuelle de 199 €, permet d’avoir accès à tout un arsenal de services tels qu'une information précise sur la santé des disques durs (pour chaque disque en activité), la température des disques durs (pour chaque disque en activité), la capacité disponible et totale de la structure Raid, l'envoi d'alertes par email ou téléphone en cas de souci, la possibilité d'augmenter la capacité totale par intervention pilotée à distance (après l'ajout de disque(s) par le possesseur du Zappity Nas) et la configuration du système Raid, ou encore la reconstruction de votre volume Raid par intervention pilotée à distance en cas de problème. De même, le remplacement gratuit de toute pièce défectueuse en cas de problème (sauf disques durs si ces derniers ont été achetés en dehors de la boutique Zappiti) est de mise. Bien sûr, les mises à jour automatiques du Nas (aucune action requise de la part des utilisateurs) ne sont pas liées à la souscription de la garantie Premium. Précision, il est possible de souscrire à cette garantie à tout moment en dehors de la période initiale d'une année ou privilégier le paiement à l'acte, en fonction des besoins, au prix de 49 euros.

Après la création du compte, il suffit de cliquer sur le bouton ajouter une collection. Zappiti créé automatiquement la collection et les chemins d’accès aux films qui se trouve dans un dossier Movies (Films), généré lui aussi automatiquement sur le Zappiti Nas Rip. Il n’y a ensuite plus rien à faire si ce n’est d'insérer des disques Blu‑Ray ou DVD dans le lecteur du Zappiti Nas Rip. Le fabricant nous a d’ailleurs indiqué travailler sur la partie création de compte pour simplifier encore le processus. Le processus complet de « rip » et d’analyse d’un film dure environ 40 mn à 45 mn sur le Zappiti Nas Rip le plus puissant. Et, d’après le constructeur, cette durée est un peu plus longue sur le modèle entrée de gamme. Dès lors que le film est dématérialisé, le disque s’éjecte et il suffit d’en insérer un autre. Difficile de faire plus simple !

 



Nous avons fait le calcul, avec huit disques durs de 6 To, le Zappiti Nas Rip est capable de contenir l’équivalent de 1 200 Blu‑Ray ou 8 500 DVD. Pour les cinéphiles les plus collectionneurs, lorsque le serveur est plein il est possible de rajouter un Zappiti Nas supplémentaire (sans lecteur optique celui‑ci, donc moins onéreux) et doubler ainsi la capacité totale de stockage des films. Plus globalement, il est aussi possible d'en ajouter un troisième, un quatrième… Bon plan, tous les Zappiti Nas d'un consommateur sont couverts par une seule garantie Premium à 199 euros.

Pour revenir à notre expérience du Zappiti Nas, si un disque rayé ou sale est inséré, celui‑ci est immédiatement éjecté. Lors de nos différents tests, la plupart des disques ont été reconnus. Il arrive parfois que certains titres ne soient pas analysés. Il suffit alors de suivre la procédure décrite dans le manuel d’utilisation du Zappiti Nas Rip qui consiste à rentrer le code d’identification TMDb ou IMDb du film pour que celui‑ci soit correctement identifié. Une fois la procédure effectuée, Zappiti affiche un message de remerciement pour avoir collaboré à l’amélioration de la reconnaissance. En effet, Zappiti utilise une base de données collaborative propriétaire intitulée Zappiti dB. Lorsqu’un un disque est identifié manuellement, tous les utilisateurs de Zappiti du monde entier bénéficie de cette identification dont la fiabilité s’améliore au fur et à mesure que les gens utilisent Zappiti. Attention néanmoins, malgré plusieurs essais, certains rares disques n’ont pas pu être dématérialisés par le Zappiti Nas Rip alors que ceux‑ci fonctionnent sans problème sur un Kaleidescape. Mais il faut dire que le tarif n’est pas le même. D’ailleurs le fabricant annonce clairement ce point de détail dans la fiche technique du Zappiti Nas. Nous sommes donc prévenus…
Pratique, lors d’un problème de panne disque dur, le Zappiti Nas Rip émet des bips successifs et l’assistance envoie alors immédiatement un email ou un SMS pour prévenir le client de la marche à suivre. Il suffit alors de sortir le disque défectueux, d'insérer un nouveau disque dur pour que tout rentre dans l’ordre.

Sur le lecteur Zappiti Player 4K, lorsque l’on lance l’application Zappiti Media Center, une analyse est lancée au démarrage de l’application et les nouveaux films sont ajoutés automatiquement à la collection. Au niveau de la navigation, la fluidité a été améliorée depuis le test que nous avions effectué sur le Zappiti Player 4K. En effet, les images sont déjà préchargées au démarrage de l’application. D’autre part, une nouveauté intéressante a depuis fait son apparition : l’ajout de différents modes d’affichages. À savoir deux lignes, trois lignes, quatre lignes de jaquettes ou mur d’images. Ainsi, il est possible d’adapter le mode d’affichage des jaquettes en fonction de la taille de son écran. Notez que les films de sagas sont automatiquement intégrés dans des groupes et sont affichés en mode carrousel 3D du plus bel effet sur une seule ligne.

 

 



En mode lecture, les temps d’accès lors de l’avance et retour rapide sont sans délai. Des touches 1 à 9 permettent toujours d’accéder rapidement à un pourcentage du film tandis que les flèches Gauche et Droite permettent d’avancer ou de reculer la position de lecture dans la barre de temps. Enfin, les touches Page+/Page‑ permettent de changer de chapitre. Petit problème au passage, les touches de chapitres sont inversées. Interrogé à ce sujet, le fabricant nous a indiqué que la prochaine mise à jour des lecteurs devrait corriger le problème. Les temps d’accès sont extrêmement rapides. À noter, les menus originaux des DVD sont pris en charge mais ceux des Blu‑Ray ne le sont pas, ce qui empêche l’accès aux bonus. Amateurs de scènes coupées, making of, documentaires en tout genre, passez votre chemin… Ou rabattez-vous sur le disque BD pour consulter les bonus. En revanche, cela a l’avantage de permettre un accès instantané au film (sans publicités ou bandes‑annonces impossible à passer). Enfin, les sous‑titres, les chapitres et les langues sont pleinement supportés.

La qualité d’image des disques DVD ou Blu‑Ray est reproduite à l’identique de l’original sans aucune dégradation. Et grâce à la technologie Zapipti MagicPixel (voir notre test du Zappiti Player 4K), la qualité d’image est de très haute volée et la fréquence d’image cinéma d’origine est parfaitement respectée (affichage en 23,976 Hz).

En utilisation multiroom, le Zappiti Nas Rip n’a virtuellement pas de limite. Le constructeur annonce en effet jusqu’à seize zones possibles en lecture simultanée. Nous n’avons bien sûr pas pu tester autant de zones mais avec deux zones utilisées simultanément en qualité Blu‑Ray, nous n’avons rencontré aucun ralentissement. Et le coût de l’ajout d’une zone supplémentaire est très bon marché. Il suffit en effet d’ajouter un Zappiti Player 4K Mini, ce qui revient à 229 € pour chaque zone supplémentaire ajoutée.
Le Zappiti Nas Rip apporte également une autre fonctionnalité très intéressante, à savoir la possibilité d’utiliser Zappiti même lorsque la connexion Internet est de faible débit, voire inexistante et cela sans avoir à utiliser le mode Hors ligne. Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante pour une utilisation sur un bateau par exemple ou dans les régions mal desservies en ADSL.

 



Au final, même si le Zappiti Nas Rip représente un certain budget, il s'avère une belle réussite en concurrençant facilement des systèmes de dématérialisation vidéo beaucoup plus onéreux. Sa simplicité d’utilisation, sa large capacité de stockage, sa qualité d’image (par le biais du Zappiti Player 4K), son faible coût d’ajout de zone supplémentaire, son système de jaquettes aujourd’hui finalisé et son assistance Premium offerte sont autant d’atouts qui en font un produit de référence dans le domaine. Vous l'aurez compris, l’expérience Zappiti Nas Rip est un véritable bonheur. Elle permet de vivre sa passion du cinéma, dans toutes les pièces d'un foyer, via une ergonomie aboutie, sans les contraintes du disque physique. Vos DVD et Blu‑Ray pourront ainsi rejoindre vos vinyles dans un placard ou sur une étagère. On regrettera néanmoins l’absence de compatibilité avec les CD audio pour la dématérialisation musicale… Mais le constructeur nous a assuré penser sérieusement à une solution pour pallier ce manque. À suivre donc !

+ Les points forts
»  
La simplicité d’utilisation
»  
La grande capacité de stockage
»  
Le nombre de zones en lecture simultané
»  
La qualité d’image (via les lecteurs de la marque)
»  
Le système de jaquettes complet et automatique
»  
Le rapport qualité‑prix
»  
Le prix attractif des zones supplémentaires
Le faible bruit de fonctionnement du modèle haut de gamme
»  
L’assistance Premium offerte
- Les points faibles
»  
Pas de dématérialisation musicale
»  

Pas de dématérialisation de séries TV et émissions TV
»  
Certains rares disques ne sont pas dématérialisés
»  
Pas de gestion des menus sur les Blu‑Ray
»  
Pas de pilotage par tablette (prévu)
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement