TV - Écran plat

Samsung UE46ES7000

Par Jacques Guiot - Publié le 02/07/12
Mustav
Prix indicatif : 1 799 € € TTC
Note AVCesar.com
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 117 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 1 900:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 3 (v 1.4, dont 3 arrières)
Dimensions (L x H x P) : 691 x 1 046 x 276 mm
Poids : 13,8 kg
L’essentiel
Le téléviseur Samsung UE46ES7000 de la gamme 2012 du constructeur coréen représente la dernière évolution du concept Smart TV : plus d'interactivité, plus de services internet et la possibilité d'accéder à tout le contenu multimédia d'un foyer.
Mais ce téléviseur propose également un tout nouveau concept d'évolutivité matériel, et non plus uniquement logiciel ! Grâce à la fonction Smart Evolution, le Samsung UE46ES7000 est le premier téléviseur (ou presque, les modèles Samsung ES8000 sont aussi concernés) à proposer un port destiné à la mise à jour du TV par l'intermédiaire d'une carte électronique additionnelle. Cette idée tout simplement géniale offre une pérennité bienvenue à l'écran en ces temps d'incessants bouleversements technologiques nécessitant toujours plus de puissance. À l'heure actuelle, on parle déjà chez Samsung d'un futur kit Smart Evolution équipé d'un processeur Quad Core. Celui‑ci offrirait largement plus de ressources que le Dual Core embarqué, gage de compatibilité avec les futures applications toujours plus gourmandes. En outre, cette puissance nouvelle pourrait bien tenter certains éditeurs de proposer sur ces téléviseurs leur jeux vidéos… Notamment avec l'arrivée prochaine de services de Cloud Gaming. Là encore, on en parle.

Le Samsung UE46ES7000 est donc équipé d'un processeur Dual Core pour une utilisation multitâche, une réactivité immédiate avec l'interface de la fonction Smart TV et les diverses applications ou jeux. Ce téléviseur intègre évidemment un rétroéclairage LED Edge, comme de coutume chez Samsung, associé à un traitement Micro Dimming Pro (plus communément appelé Local Dimming, mais à la sauce Samsung). On retrouve également le fameux processeur 3D HyperReal Engine en charge du traitement vidéo 2D, de l'Upscaling et de l'affichage stéréoscopique.
Le modèle Samsung UE46ES7000 en test aujourd'hui propose un tout nouveau design Slim sans cadre apparent, ou presque (seulement quelques millimètres d'épaisseur). Sa dalle brillante est, certes, un poil sujette aux reflets, mais elle apporte un cachet non négligeable à l'esthétique générale et, c'est à souligner, elle autorise un entretient facile comparé aux dalles mattes. On retrouve également le pied Quad (à quatre branches) très réussi, chromé et en forme de croix, présent sur certains modèles de la gamme 2011.
Nouveauté cette année, la fonction Smart Interaction offrant le contrôle gestuel ou vocal du téléviseur à l'instar du périphérique Kinect signé Microsoft pour sa console de salon Xbox 360. Pour cela, un micro est présent et une caméra à l'inclinaison réglable est intégrée au sommet du cadre. Précision, cette dernière comme le micro autorisent également l'accès direct à la fonction Skype, ou offre encore la possibilité de se filmer ou de se prendre en photo. Les fonctions de contrôle par le mouvement et par la voix peuvent bien sûr être désactivées si elles ne vous conviennent pas. Dans ce cas, il suffit de se rabattre sur l'une des deux télécommandes fournies : l'une très classique, l'autre équipée d'un Touch Pad (on vous la montre en photo ci‑contre). Précision pour cette dernière, elle intègre en plus un micro pour assurer le contrôle vocal, une fois celui‑ci sélectionné, au sein d'un environnement bruyant. En effet, dans cette situation, le micro intégré dans le téléviseur pourrait ne pas suffire. Bref, ce téléviseur superbement ergonomique s'avère plaisant et simple à utiliser, avec un assistant de configuration très pratique.

La dalle est clairement bien assemblée avec un coffre arrière en alluminium et un pied rotatif très stable. L'essentiel de la connectique est dirigée vers le bas ou sur le côté (droit). Elle reste donc accessible lors d'une accroche murale. Seuls les ports CI+ et celui du futur kit Smart Evolution sont orientés vers l'arrière. La connectique rassemble trois entrées HDMI CEC 1.4 avec gestion du Deep Color, de l'xvYCC, mais pas de l'Auto LipSync, comme souvent chez Samsung. La fonction ARC est heureusement bien présente sur le connecteur HDMI 1. Et le port CI+ certifié Canal Ready offre l'accès à toutes les chaînes payantes de la TNT, y compris le Bouquet Canal+ en souscrivant bien sûr un abonnement adéquat.
On profite également de trois ports USB Host 2.0, dont un USB Rec réservé à la fonction PVR (enregistrement des programmes télévisés sur une clé ou un HDD externe) et les deux autres à la lecture multimédia. Ou encore à la connexion d'un clavier ou d'une souris pour faciliter l'utilisation du moteur de recherche intégré ou des services internet. À noter, il est possible de lire des fichiers multimédias (vidéos, musiques et photos) via USB, et le système de fichiers NTFS est pris en charge, autorisant le stockage de vidéo de plus de 4 Go. Vraiment complet, le Samsung UE46ES7000 profite également du Wi‑Fi intégré et même de la fonction Wi‑Fi Direct, un nouveau standard permettant de se connecter directement au téléviseur sans passer par le réseau local afin de diffuser vidéos, photos ou musiques depuis une tablette ou un smartphone Android/iOS, voire contrôler directement et facilement le téléviseur avec l'application Media Remote de Sony.
Ce n'est pas tout ! On compte aussi une sortie casque mini‑Jack 3.5 mm, une entrée audio mini‑Jack 3,5 mm, un port pour adaptateur péritel (fourni) et deux entrées antenne : une pour le câble et l’antenne hertzienne, l’autre pour une parabole. Car le Samsung UE46ES7000 intègre un tuner DVB‑C (SD/HD), DVB‑S2 (SD/HD) et DVB‑T (SD/HD). Enfin, on trouve une entrée YUV, une Composite (partagée sur l'YUV), une stéréo RCA, une sortie optique et un port Ethernet.

Grâce à sa fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA), ce téléviseur peut également diffuser en streaming des fichiers stockés sur un ordinateur, un disque dur Nas ou autres serveurs réseau. Un mot sur cette gestion multimédia, assez limitée en somme. Le seul intérêt réside dans la lecture de vidéos SD et de musique compressée (lossy) comme le MP3 ou le WMA. En effet, à travers la fonction passerelle UPnP (DLNA), les vidéos HD sont transcodées à la volée en définition SD, en Mpeg. De plus, les vidéos 24p sont irrémédiablement diffusées en 50 im/s, donc elles saccadent. À noter aussi, le DTS n'est toujours pas géré. Seul avantage, avec ce débit limité dû à ce transcodage « forcé », la lecture Wi‑Fi ne pose aucun problème.
Du côté de la lecture multimédia via USB, c'est une toute autre histoire : gestion des flux DTS 5.1 et du Dolby Digital 5.1 véhiculés en bitstream vers un amplificateur grâce à la fonction ARC ou via la sortie optique, ou encore décodés en stéréo sur les haut‑parleurs du téléviseur. Un grand nombre de formats sont lus et affichés dans leur définition native, comme le MKV, l'AVI, l'AVC/H.264, le VC‑1, le Mpeg2, le XviD, le AVC‑HD, le WMV HD ou WMV9, le TS et M2TS, le FLV, le DivX (SD et HD) ou encore les photos stéréoscopiques MPO. Au rayon musical, c'est également très satisfaisant avec la lecture des fichiers MP3, Flac et WMA.
Précision, on profite d'un affichage des pochettes et jaquettes de films à partir du moment où on utilise un serveur qui les génère. Il est aussi possible de changer les sous‑titres et les pistes audio des films. La lecture est fluide, sans saccades et le décodage vidéo d'excellente qualité. Bref, entre la gestion multimédia via UPnP et USB, c'est véritablement le jour et la nuit. En espérant une évolution pour la fonction passerelle multimédia grâce à une mise à jour Firmware

En terme de caractéristiques, le Samung UE46ES7000 propose un traitement 200 Hz associé à une compensation de mouvement Clear Motion Rate 800. Il s'agit d'un téléviseur 3D Ready d'obédience 3D active, doté en sus d'une conversion 2D/3D. La gestion des vidéos 3D côte à côte et dessus‑dessous est bien sûr de mise. Il embarque un émetteur 3D IR, et un émetteur externe Bluetooth est également fourni avec deux paires de lunettes 3D nouvelle génération, ultra‑légères et très confortables. D'ailleurs, la qualité d'affichage stéréoscopique est tout simplement exceptionnelle ! Nous revenons bien sûr dessus dans le chapitre Verdict technique, plus bas.
Le Samsung UE46ES7000 est également un modèle dit Smart TV. Comme tous les téléviseurs de son acabit, il propose un grand nombre de fonctions parmi lesquels des services internet, la compatibilité HBBTV et l'accès au fameux portail internet de Samsung, le Smart Hub, l'un des plus complets du marché actuellement : services VOD (2D et 3D), musique à la demande, applications en tout genre comme Twitter, YouTube, Facebook, Skype 720p (caméra optionnelle), Dailymotion, des mini‑jeux plus des centaines d'autres applications à installer ou désactiver en fonction de vos choix. On trouve plusieurs « centres » de divertissements appelés Hub par la marque : Samsung Apps (où sont rassemblées toutes les applications disponibles), Your Vidéo (pour accéder aux services de VOD), Family Story, Kids (animations et divertissements pour les enfants) et Fitness (des exercices physiques pour s'entretenir). Présents aussi un EPG, un navigateur internet, Smart Replay (Catch‑Up TV), Explore 3D (concerts, extraits, documentaires en relief), plus tant d'autres qu'il serait trop long de tous les lister.

L'interface est vraiment réussie, très complète, fun, amusante à parcourir avec la fonction de contrôle gestuelle ou vocale, même si ça reste un peu gadget pour le moment avec certaines actions vraiment peu pratiques. Tout cela devrait évoluer rapidement par l'intermédiaire de mises à jour. Ce n'est que le début...
Concurrence
Le téléviseur Samsung UE46ES7000 affronte des concurrents sérieux avec en premier lieu, le Sony KDL‑46HX850 (cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com), un modèle LED Edge doté d'un très bon contraste, d'un portail internet SEN très complet et également performant en 3D. On peut également signaler le LG 47LM860V, doté lui aussi d'un processeur Dual Core, d'un rétroéclairage LED Plus (Local Dimming) et de la technologie Cinema 3D polarisée. Autre concurrent notable, le nouveau téléviseur Panasonic DT50 LED Edge (Local Dimming) et technologie 3D active, qui se démarque grâce à une compensation de mouvement améliorée et un portail internet Viera Connect de nouvelle génération. Enfin, il faut également citer le magnifique Philips PFL7007 LED Edge Micro Dimming doté d'un traitement vidéo 800 Hz et d'une section multimédia particulièrement riche. Tous ces téléviseurs sont évidemment des modèles Smart TV compatibles HBBTV.
Fiche technique
Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 117 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
100 Hz : oui (200 Hz)
Contraste : 1 900:1
Réception : télétexte, PIP, Infos+, EPG, TNT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), SAT (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+), Câble (simple tuner SD et HD, chaînes payantes via CI+)
Connectique : 3 entrées HDMI (v 1.4), 1 entrée YUV (RCA), 1 entrée péritel (RVB), 1 entrée Stéréo (arrière), 1 sortie casque (arrière), 1 sortie audio numérique (optique), 1 port CI+, 3 ports USB Host (arrière), 1 port Ethernet, Wi‑Fi
Compatibilité : NTSC (480i, 480p), Pal (576i, 576p), HD (720p/50, 720p/60, 1 080i/50, 1 080i/60), Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), Ultra HD (2 160p/24), 3D (côte à côte, dessus/dessous, frame packing), conversion 2D/3D, Data (SXGA+)
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, UPnP (DLNA), HBBTV, Podcast, Webradios, WebTV (Widgets), accès Web
Usage : télécommande programmable, capteur de luminosité, CEC, xvYCC, Deep Color, Super 4/3, 4/3, 14/9, 16/9, Zoom Letterbox, Zoom Letterbox sous-titres, Zoom 2.35 (4/3, 16/9, HD), Overscan
Réglage : température de couleur préréglable, balance des blancs paramétrable (RVB), réglage de gamma (paramétrable), rétroéclairage (dynamique par zone), renforcement du contraste (dynamique), désentrelacement (vidéo/film) automatique
Réducteur de bruit : D NR, Mpeg NR, Mosquito NR
Optimisation de la netteté dans les mouvements : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24)
Compensation de mouvement : en SD (480i/576i), en ED (480p/576p), en HD (720p/1 080i), en Full HD (1 080p/24, 1 080p/50, 1 080p/60), en Ultra HD (2 160p/24, 3D
Son : puissance (2 x 10 W), décodeur (PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, HE-AAC, DTS), ARC, processeur surround (SRS), traitement audio (Virtual Surround ), égaliseur, AVL
Consommation : 80 W (0,5 W en veille)
Dim. (L x H x P) : 691 x 1 046 x 276 mm
Poids : 13,8 kg
Verdict technique
Disons-le clairement, nous avons été très agréablement surpris sur bien des points par ce téléviseur Samsung UE46ES7000. Notamment au niveau de sa qualité d'affichage HD, toujours aussi exceptionnelle et distillant une image de toute beauté, très dynamique et hyper‑précise. L'image en relief est au diapason avec une sensation de 3D naturelle assez bluffante. Autre point fort, la colorimétrie améliorée par rapport aux modèles des années précédentes. Si elle n'est pas parfaite par défaut, il est possible de s'en approcher par le biais des nombreux réglages proposés grâce à de simples petites retouches. Nous trouvons par exemple la possibilité de retoucher les couleurs primaires (globalement, ou par tranches d'IRE 10P). Par contre, il n'est pas possible de corriger le gamut. Heureusement, l'espace colorimétrique est cependant très fidèle, ce manque n'est donc finalement pas vraiment gênant. Bref, après calibrage, l'équilibre des couleurs, le gamma, et la courbe de luminance sont parfaits. Une référence dans ce domaine !
Du côté de la dynamique et du contraste intra‑image le Samsung UE46ES7000 fait là aussi très fort. Même si, dans une salle obscure on remarque un léger manque de profondeur dans les noirs. Cela reste toutefois très bon, ces derniers étant mesurés à 0.07 cd/m² avec un ratio de contraste Ansi d'environ 1 900:1. À noter : comme souvent avec Samsung, dès que la salle est légèrement éclairée (soit dans l'immense majorité de l'utilisation d'un téléviseur), les noirs gagnent en profondeur et donc en contraste subjectif. Une constance pour les téléviseurs de la marque.

La compensation de mouvement apporte une belle fluidité, mais elle peut aussi engendrer de légers artefacts de contours autour des personnages en mouvement. Cependant, ce procédé Motion Plus possède deux énormes avantages. Le premier, il est possible de le paramétrer et de trouver un juste équilibre entre fluidité et précision de l'image. Donc, de réduire considérablement ces problèmes d'artefacts de mouvements. Le second, cette compensation de mouvement reste très performante en 3D. Il est donc fortement conseillé de l'activer en présence d'un BD 3D pour profiter de travelings et de scènes rapides bien plus fluides. Mais aussi en 2D car le mode 24p natif engendre en effet toujours quelques saccades.
Quant à la qualité d'affichage stéréoscopique de ce téléviseur, elle est vraiment bluffante. Là aussi, on peut parler de nouvelle référence en affichage 3D. Il s'agit sûrement de la meilleure expérience relief qu'il nous a été donné de voir sur un téléviseur LED Edge compatible 3D active. L'effet fantôme est quasiment absent, l'image 3D est lumineuse, fluide et détaillée. Le Samsung UE46ES7000 se paye même le luxe d'offrir une superbe expérience avec les jeux 3D. À noter, la compatibilité nVidia 3DTV Play est de la partie pour profiter des jeux 3D Vision sur PC, et un mode Jeux est proposé. L'activer permet de réduire l'Input Lag avec une dalle très réactive. À noter, une conversion 2D/3D est disponible, et si elle n'apporte rien d'extraordinaire, elle reste plutôt agréable à regarder.

L'utilisation de la TNT révèle encore une fois la qualité d'affichage HD de cet écran même si nous avons relevé quelques faiblesses sur la gestion du désentrelacement qui se traduit par quelques effets d'escalier sur les diagonales. Cela est encore plus visible avec les chaînes de la TNT SD, même si l'Upscaling 1 080p est plutôt bien réalisé. En revanche, il ne manque pas de fonctionnalités pour un réel un confort d'utilisation. Ainsi, il est possible d'enregistrer un programme en cours, ou de programmer un enregistrement grâce à la fonction PVR via USB. La fonction Time Shifting (pause du direct) est parfaitement opérationnelle. La compatibilité HBBTV permet d'interagir avec plusieurs chaînes pour voter à des jeux, poser des questions en direct, revoir certaines émissions, ou encore consulter la grille des programmes ou utiliser les quelques applications proposées durant les événements sportifs comme sur France Télévision lors du tournoi de Roland Garros.

Pour résumer, et pour pinailler, on regrette juste une densité des noirs un poil plus profonde, la présence d'un très léger phénomène de Clouding (absolument pas gênant), un affichage 24p natif qui saccade un peu et une gestion multimédia pas encore vraiment aboutie, surtout via UPnP (DLNA). Excepté ces menus défauts, le constructeur coréen propose avec le Samsung UE46ES7000 un téléviseur Smart TV dernière génération complet, sûrement le plus fonctionnel de sa génération, dotée d'une qualité d'image d'excellente facture, et d'un affichage stéréoscopique de premier ordre. La cerise sur le gâteau ? C'est évidemment le concept révolutionnaire Smart Evolution, gage de la pérennité logiciel et matériel de ce téléviseur. Bravo Samsung !
+ Les points forts
Téléviseur bourré de fonctionnalités
Colorimétrie superbe
Très bon contraste intra‑image
Qualité d'affichage HD exceptionnelle
Référence en affichage 3D
Compensation de mouvement efficace en 2D et 3D
Téléviseur évolutif pour une grande pérennité
Belle compatibilité multimédia via USB
- Les points faibles
Noirs un poil juste malgré le Micro Dimming
Passerelle multimédia UPnP (DLNA) limitée
Pas de gestion de l'Auto LipSync
Dalle brillante avec reflets
Menues saccades en mode 24p natif
Très (très !) léger Clouding
 
 
Rocky Mountain Holiday with John Denver and the Muppets - Romantic Comedy - Rubber Face - Rumble Fish - Running Brave - Sababa - Sagarasangamam - Sans soleil - Sapiches - The Makioka Sisters - Legend of Eight Samurai - Scales of Justice - Scalps - Scarface - Screwballs - Self Defense - Shaolin Vs Lama - Sherlock Holmes and the Valley of Fear - Silkwood - Sing Sing - Sledgehammer - Sleepaway Camp - Smokey and the Bandit Part 3 - Snowdrops and Aces - Something Wicked This Way Comes - Somewhere, Tomorrow - Space Raiders - Spacehunter : Adventures in the Forbidden Zone - Sparkling Cyanide - Special Bulletin Coque Pour Téléphone Mobile Smartphone Samsung Galaxy Note N7000 ... - The Beatles Anthology Vol.5 - webcam hercules duapilx hd - Pantalon Orchestra Velours Noir 6mois Fille - Les Iles Françaises Du Pacifique - La Guyane - Hobbytech - Chargeur Universel 16 En 1 - Compatible Iphone3/3gs/4... - The Spike Jones Story - Lulu - WinFast PX8800 GTX TDH (GeForce 8800GTX - Peluche Kung Fu Panda "Maître Tigresse" 21 Cm - Reservoir Dogs - Stage Beauty - Elfenland - Pour Le Plaisir - Doudou Hochet Panpan By Disney - 50 Degrés Fahrenheit - HTC Innovation DUAL TOUCH - Couleur beige OR - Windows Mobile 6 - Gros Nounours Blanc Tout Doux - Sac À Main Esprit - Kit Pieton Main Libre Sony Ericsson Hpm70 F305 G502 G700 G705 -
  Smartphones    |     Data test    |     Groupement assureurs    |     Écrans plats    |     Flux RSS    |     Mentions légales    |     Contact     Copyright ® 2014 AVCesar.com