TV - Écran plat

Sony KDL-55W905A

Par Jacques Guiot - Publié le 20/11/13
Mustav
Prix indicatif : 2 499 € TTC
Note AVCesar.com


Type : LCD à LED
Diagonale de l'image : 140 cm
Standard : HDTV 1 080p et 3D Ready
Résolution native : 1 920 x 1 080 pixels
Processeur : Dual Core
100 Hz : oui (800 Hz)
Contraste : 6 000 000:1
TNT : simple tuner (SD et HD)
HDMI : 4 (v 1.4, dont 3 arrières et 1 latérale)
Dim. (L x H x P) : 1 241 x 756 x 298 mm
Poids : 22 kg
2123,00 €
Amazon.fr
L’essentiel
Comme vous avez pu le remarquer depuis nos premières actualités liées à la présentation de ses nouveautés produits lors du salon CES de Las Vegas en janvier dernier, cette année, Sony a décidé de refondre totalement l'esthétique de ses téléviseurs avec une gamme basée sur le « Quartz Design ». Un style très réussi, fun, mais peut‑être un peu moins statutaire que le Air Design en vogue l'an dernier. Comme d'habitude, sur la question, chacun aura son avis. Les goûts et les couleurs…
Le géant japonais, soucieux de donner un nouvel élan à sa branche TV comme la annoncé le patron du groupe Kaz Harai lors de sa prise de fonction début 2012, souhaite avant tout répondre aux attentes des utilisateurs : modernité des lignes, performances sonores en hausse, image toujours plus qualitative, interface inédite et moins de fonctions inutiles mais une interactivité plus large pour simplifier l'utilisation de tous les appareils connectés de la maison. Exceptée les TV Ultra HD Sony X9005 (cliquez sur la référence Sony KDL‑65X9005A pour découvrir son test complet par la rédaction d'AVCesar.com), la série de téléviseurs LED Sony W905 coiffe l'offre TV 2013 du constructeur japonais. Et c'est un spécimen issu de cette dernière que nous passons au banc d'essai aujourd'hui, avec un modèle de 139 cm de diagonale, le Sony KDL‑55W905A. C'est parti…

Ce TV, d'obédience 3D active, utilise un système de rétroéclairage LED Edge doté d'un nouveau procédé Local Dimming (allumage ou extinction par zones des diodes) annoncé plus efficace pour offrir un meilleur contraste intra‑image et des noirs encore plus profonds. Il propose également une compensation de mouvement MotionFlow XR800 pour des images fluides et la nouvelle version du processeur vidéo X‑Reality Pro, déjà très performant l'an dernier sur les contenus HD, SD et 3D. Mais, la plus grosse nouveauté des écrans Sony W905 se situe au niveau de la gestion colorimétrique avec l'intégration de la technologie TriLuminos censée apporter un gamut plus étendu pour des couleurs plus riches. Nous verrons ce qu'il en est lors de ce test.
Le nouveau design propose un cadre noir mat apparent avec des bords biseautés aux reflets bleu. La plaque de verre qui recouvrait toute la surface du TV, comme sur les modèles de la série Sony HX850, disparaît. La dalle repose sur un socle circulaire et chromé, avec en bas le logo de la marque. Ce dernier diffuse une petite lumière discrète qui change de couleur selon la source. Cette fonction dénommée Intelligent Core permet de visualiser d'un seul coup d'œil la configuration source/TV activée (smartphone, lecteur Blu‑Ray, TNT, Multimédia, etc). Sony a profité de ce nouveau look pour revoir le système audio embarqué : haut‑parleurs bass‑reflex de meilleur qualité et amplification S‑Master Class D d'une puissance de 2 x 10 W sont de la partie.
Sony a également revu la compatibilité multimédia de ses TV, plus aboutie cette année avec, entre autres, le support du DTS et la lecture des fichiers MKV 1 080p en streaming via UPnP/DLNA (des ports USB Host 2.0 compatibles NTFS/Fat32 et exFat sont également présents). Comme annoncé en introduction de ce test, les possibilités interractives ont été améliorées et cela commence par les connexions sans‑fil comme le Miracast (Wi‑Fi et Wi‑Fi Direct intégré, plus Screen Mirroring), le Bluetooth, le One‑Touch Mirroring NFC, ou encore la possibilité de connecter une souris ou un clavier sans‑fil (Bluetooth ou RF) et, enfin, l'application Media Remote qui permet de contrôler entièrement le téléviseur depuis un smartphone ou tablette Android/iOS.

Le Sony KDL‑55W905A est également un modèle dit Smart TV, ou connecté. Comme tous les téléviseurs de son acabit, il propose un grand nombre de fonctions associées : services internet, compatibilité HBBTV, accès au portail internet SEN (Sony Entertainment Network), services VOD (2D et 3D), musique à la demande, applications en tout genre… L'interface est toute nouvelle, bien plus fluide et simplifiée qu'auparavant, inspirée de celle de Windows 8 comme beaucoup d'appareils cette année. Elle est agréable, fluide, réactive, complète et bien structurée. On retrouve également le portail Opera TV Store offrant l'accès à des applications, des jeux et des services tiers, par exemple Aupeo! ou Forte Audio Player. Pour être totalement honnête, elle n'est pas aussi puissante et complète que le Smart Hub de Samsung, mais c'est déjà très bien !

Enfin, avant d’entamer plus avant ce test pour étudier tous les défauts et qualités de ce téléviseur, et présenter plus en détails toutes ses fonctions et sa connectique, nous ne serions pas complet sans évoquer une autre petite nouveauté très attendue des joueurs, la gestion de la fonction SimulView, à partir de la console PS3 par exemple, pour jouer à deux en plein écran sur le même téléviseur. Malheureusement, les lunettes permettant de profiter de cette fonction sont optionnelles, tout comme la caméra Skype (en fait deux modèles sont au catalogue, voir photo ci‑dessus). En revanche, on ne trouve pas moins de quatre paires de lunettes 3D actives dans le carton ainsi que deux télécommandes, la principale, et la One Touch, pour les utilisations simplifiées.
Concurrence
Le téléviseur Sony KDL‑55W905 affronte nombre de concurrents. Citons par exemple l'excellent Philips 46PFL8008K chroniqué il y a quelques mois par la rédaction d'AVCesar.com (cliquez pour découvrir notre banc d'essai), un TV 3D doté d'un contraste très performant pour un modèle LED Edge, du génial procédé Ambilight et de nombreuses fonctionnalités intéressantes comme le Dual View Gaming, le PVR, un EPG propriétaire et un portail internet intéressant. On peut également signaler le LG 55LA860V Cinema 3D, un modèle d'obédience 3D polarisée et doté d'un processeur Dual Core pour les fonctions multimédia, sans oublier un rétroéclairage LED Plus (LED Edge avec procédé Local Dimming). Enfin, impossible de passer sous silence un autre redoutable adversaire, le Samsung UE55F8000 dont le petit frère fut lui aussi testé récemment dans nos colonnes (cliquez sur sa référence, Samsung UE46F8000, pour découvrir notre banc d'essai), un TV LED Edge Micro Dimming fonctionnel, interactif et évolutif, doté du portail internet le plus complet du marché, le Smart Hub.
+ Les points forts
»  
Effort d'innovation Sony avec le TriLuminos
»  
Rétroéclairage LED Edge zoné efficace
»  
Des noirs denses (mais pas parfaits)
»  
Superbe image avec la TNT et le Blu‑Ray
»  
Très bonne qualité de fabrication
»  
Design sympa, classe et sobre
»  
Compensation de mouvement très efficace en 2D et 3D
»  
Dalle compatible Super Bit Mapping
»  
Très bonne qualité audio
- Les points faibles
»  
Présence légère de Blooming
»  
Présence d'effet fantôme en 3D
»  
Dalle brillante avec reflets
»  
Absence de réglages ISF
»  
Absence de rétroéclairage Full LED
»  
Prix élevé pour du LED Edge
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES