Enceinte

Kef X300A

Par Jacques Guiot - Publié le 04/11/13
Mustav
Prix indicatif : 799 € TTC
Note AVCesar.com
Type : enceinte active multimédia
Enceinte active : 2 voies accordées en bass‑reflex
Haut-parleurs  : coaxial Uni‑Q
Amplificateurs  : 2 Class A/B de 50 W et 20 W
Réponse en Fréquences : 58 Hz‑28 000 Hz (-/+ 3 dB)
Niveau SPL Max : 104 dB
DAC intégré : Texas Instrument Burr‑Brown PCM1754‑96 khz/24 bits
Réglage  : balance
Connecteurs  : USB B, micro‑USB, mini‑Jack 3,5 mm
Dimensions (l x h x p) : 280 x 180 x 215 mm
Poids : 7,5 kg
Couleur : gris anthracite et noir
798,00 €
Amazon.fr
L’essentiel
Comme vous l'avez remarqué, la musique dématérialisée conquiert de plus en plus de monde chaque jour. En toute logique, les Dac (convertisseurs analogique‑numérique) externes dotés d'un port USB asynchrone rencontrent un grand succès. Et dans un mouvement connexe, de plus en plus d'amplificateurs Hi‑Fi et même Home Cinéma adoptent ce port USB type B. Dans ce contexte, le fabricant britannique Kef a eu l'excellente idée de réunir l'enceinte, le Dac, le port USB asynchrone et l'amplification en un seul et même appareil avec l'enceinte Kef X300A, essentiellement destinée à être connectée à un ordinateur pour profiter d'une qualité audiophile avec son PC ou son Mac. Il s'agit sans aucun doute de l'un des matériels les plus surprenants et orignaux qui nous aient été donnés de voir ! Après plusieurs semaines d'utilisation quotidienne et quasi ininterrompues (sauf pour tester d'autres matériels audio‑vidéo), nous nous devions de vous proposer un banc d'essai pour vous faire partager notre enthousiasme sur ce produit.

Les Kef X300A sont donc des enceintes actives deux voies bass‑reflex de type bibliothèque. Plutôt compacte, chaque enceinte intègre toutefois deux amplificateurs Class A/B de 20 W et 50 W, plus imposants que les spécimens Class D habituellement disposés dans ce type d'appareil, mais plus qualitatif niveau musicalité. Surtout lorsque l'alimentation linéaire intègre un gros transformateur toroïdal (du jamais vu pour des enceintes de bureau !). En toute logique, cette enceinte pèse donc son poids. Pas moins de 15 kg la paire, pour un volume de charge unitaire de 4,7 litres. Comme d'habitude chez Kef, sa conception respire l'extrême qualité de fabrication et pour ne rien gâcher, son design est splendide ! C'est un sans faute sur toute la ligne ! Coffre très solide et très épais (environ 25 mm de moyenne) et superbe finition « Gunmetal » en vinyle avec une façade aluminium anodisé anthracite.
On retrouve aussi, bien évidemment, la spécificité Kef en la présence de la toute dernière génération du haut‑parleur coaxial Uni‑Q : 13 cm de diamètre, surmonté d'un tweeter à dôme de 25 mm et d'une rosace pour améliorer la dispersion. Cet Uni‑Q répond au principe de « point source » pour une restitution sonore totalement homogène et une parfaite cohésion spatiale à partir d'un seul et même axe de diffusion.
À l'arrière, on trouve un large évent circulaire (il faut d'ailleurs éviter de coller l'enceinte au mur) et le port USB type B asynchrone permettant de raccorder l'enceinte à un ordinateur et d'envoyer un signal numérique échantillonné jusqu'en 96 kHz et 24 bits. Soit une qualité d'encodage largement suffisante pour profiter de toutes sortes de formats audio, y compris les fichiers qualité Studio Master disponible en téléchargement légal sur certains sites de musique à la demande comme Qobuz ou HighResAudio. La conversion numérique‑analogique est gérée par un Dac Burr‑Brown PCM1754, réputé et utilisé dans de nombreux appareils audiophiles.

Le branchement au port USB se fait le plus simplement du monde et ne nécessite aucun « driver » spécifique. Cette simplicité est très intéressante, mais certains avertis pourront au contraire reprocher l'absence de « driver » spécifique (dénommé USB 2 sur PC) pour permettre de gérer un signal 192 kHz/24 bits, surtout que les caractéristiques du Dac indiquent que ce dernier est tout à fait capable de traiter ce type d'échantillonnage. En revanche, celui-ci gère uniquement le format numérique PCM, pas le DSD. Il ne dispose pas non plus de « driver » Asio dédié (il faut utiliser Asio4All pour la liaison Bitperfect).
On trouve également un port micro‑USB pour relier la seconde enceinte à la première (à savoir, il est tout à fait possible d'utiliser une seule enceinte Kef X300A, en mono, celle dotée du port USB type B). Précision, les deux enceintes doivent chacune être reliées au secteur pour fonctionner. Pour le reste, on note encore un bouton de réglage du gain en entrée, un switch pour renseigner si l'enceinte est posée sur un bureau ou un pied (l'égalisation diffère pour optimiser le rendu), une entrée mini‑Jack stéréo 3,5 mm et un interrupteur de mise sous tension. Autre précision, si l'arrière des enceintes est placé près d'un mur, mieux vaut utiliser les mousses fournies pour augmenter les performances dans les fréquences basses. On le voit, Kef a pensé   tout.

Son utilisation est donc très simple, même si on aurait aimé disposer d'une télécommande pour contrôler la lecture depuis un fauteuil, comme l'autorisent certains Dac dont la télécommande permet de contrôler des logiciels de lecture comme Audirvana Plus, Foobar2000 ou J.River. Cela dit, sachez que certains de ces logiciels disposent d'une application iOS ou Android permettant de les contrôler à distance.
En dehors de la liaison bitperfect qui permet d'adapter automatiquement l'échantillonnage de sortie à celui du fichier audio en cours de lecture, il faut renseigner l'échantillonnage désiré dans le gestionnaire audio de Windows ou du Mac. Pour le reste, l'utilisation se fait le plus simplement du monde. Ces enceintes permettent de profiter de votre musique avec une qualité audiophile indéniable, ou même de vos films lus directement sur l'ordinateur.
Concurrence
Les enceintes Kef X300A comptent peu de concurrentes. On peut citer les Bowers & Wilkins MM‑1 vendues 499 € la paire, mais il s'agit de modèles assez petits et moins puissants. Tout comme les Elac M50, vendues 549 €, avec une puissance de 2 x 25 W en Class D, plus légères que les Kef, mais équipées de borniers et d'une entrée RCA stéréo.
La concurrence la plus marquée est signée Bang & Olufsen avec ses Beolab 4 PC vendues 899 € la paire. Des enceintes actives deux voies bass‑reflex également, mais dotées d'une amplification Ice Power Class D de 30 W + 35 W chacune, mais sans d'entrée USB asynchrone ni Dac intégré. On trouve uniquement des entrées analogiques (Line in pour PC, et mini‑Jack stéréo 3,5 mm).
Verdict technique
Autant le préciser tout de suite, nous n'avons pas grand chose à reprocher à ces enceintes Kef X300A. En bref, nous n'avions jamais entendu une telle qualité sonore sur un système audio pour ordinateur. Évacuons d'emblée notre seul véritable regret, l'absence d'une entrée optique ou coaxiale qui aurait ouvert à ces enceintes de nombreuses utilisations connexes, comme la possibilité de connecter directement un téléviseur, une platine Blu‑Ray/DVD ou CD audio, un lecteur réseau… Et si l'on pouvait également leur reprocher l'absence de compatibilité Wi‑Fi, UPnP (DLNA) ou AirPlay, la marque vient justement de présenter une déclinaison dotée de toutes ces possibilités de streaming audio sans‑fil, les Kef X300A Wireless.

En dehors de ce seul regret, donc, sachez que la qualité sonore est bien au rendez‑vous. Toutes proportions gardées, bien sûr, il s'agit d'une enceinte bibliothèque. Mais elle excelle sur tous les registres de fréquences, tout simplement sans aucun défaut. Les graves sont profonds, percutants, fermes, sans jamais traîner. Musiques Electro, Hip Hop ou Dance, voire même sur des films d'action, les graves sont réellement surprenants pour une si petite enceinte ! On ressent le timbre légèrement chaleureux, rond et doux dispensé généralement par les productions Kef en général, comme (par exemple) la série R. Jamais agressive, aucune acidité, il s'agit d'une écoute pleine de sensations et de volupté qui sait aussi être dynamique, si nécessaire.
Les médiums sont des modèles de précision, parfaitement articulés avec une reproduction des voix et des dialogues superbe et soutenue. Les tonalités féminines comme celle d’Adèle sont très sensuelles, ou encore charnelles avec Diana Krall. D'ailleurs, ces enceintes s'avèrent parfaitement adaptées aux écoutes jazz ou classiques, et plus généralement aux musiques acoustiques. Le rendu des instruments à cordes est particulièrement magique : le violon est reproduit avec beaucoup de corps et de texture, tout comme les cuivres.
Enfin, les aigus des Kef X300A sont définis à souhait et superbement ciselés, tout en offrant de la douceur, avec une belle aération et une attaque franche et rapide, sur les cordes d'une guitare acoustique par exemple. Quel que soit le type de musique ou l'instrument écouté, ils ne se sont jamais montrés brillants ou acides. L'image sonore est très ouverte, et le signal stéréo excelle. Alors, certes, au regard de son volume et son « coffre », nous conseillons tout de même d'intégrer les Kef X300A au sein de surfaces relativement réduites, un bureau ou une chambre. Ou bien, dans le cadre d'une pièce plus grande, de les réserver à des écoutes de proximité. Autre précision, elles offrent le meilleur d'elles‑mêmes placées sur un pied, pour éviter vibrations ou résonances. À savoir, le rendu est assez variable en fonction de la matière et du type de meuble sur lequel l'enceinte est posée.

Que dire de plus ? Ces enceintes sont une franche et totale réussite, un véritable coup de cœur de la rédaction. Elles se sont montrées parfaites dans tout type d'utilisation : visionnage de films, suivis d'émissions ou de reportages sur le Net, et bien sûr pour écouter de la musique à partir de nos ordinateurs. Elles s'affirment sans aucun doute comme l'un des meilleurs systèmes audio, voire le meilleur, pour ordinateur. Un grand bravo à Kef !
+ Les points forts
Qualité de construction et design irréprochables
Qualité audio digne d'une enceinte haute fidélité
Simple à installer et utiliser
Parfait pour tout type de musique et film
Gestion 96 kHz et 24 bits
- Les points faibles
Pas de driver spécifique, pas de gestion 192 kHz
Pas d'entrée optique, ni coaxiale
Utilisation limitée à l'ordinateur
 
Love & Engineering - Jack Johnson at iTunes Festival 2013 - The Songs of Rice - Hello Babies - DisOrientation - Another Year - Blood in Bahia's Hot - Mega Shark vs. Mecha Shark - Minuscule: Valley of the Lost Ants - Jacky in Women's Kingdom - La gente che sta bene - Bella Vista - Zombie: The Resurrection of Tim Zom - De behandeling - Farewell to the Moon Câble RJ45 CAT5 droit 1m - Lot De 2 Coffrets Hikaru No Go (10 Dvd Partie 1 Et 2) Vostf - Arts Du Mythe - 1 - Afrique Sauvage - Manteau Promod Avec Capuche - HP No. 920XL Noir - Collier De Coquillages - Retroviseur Gauche Xmax - Magnifique Veste De Ski/Blouson Quiksilver Différents Bleus. Modé... - Bonnet Multicolore - Second Chorus - Vh1 Storytellers - The Doors: A Celebration - Placebo : Le Rock Androgyne ! - Capricho De Mujer - Chti Nintendo Ds - The Eagle Shooting Heroes - Kit Main-Libre Siemens A36 (Mono, Noir) - Goldberg The Ultimate Collection - T-Shirt Gémo - Tapis De Souris Personnalisable - Frères Scott Saison 5 6 7 - Figurines Fauves - Power Ranger Vert - Pour Hp Deskjet 5600 - Hp 57 - Ref. Oem : C6657a - Diary Of The Dead - Chaussons De Danse Ou De Gymnastique Taille 33 - Buffy Contre Les Vampires - Intégrale Saison 2 - Edition Atlas - Romeo X Juliet Coffret 2/2 - Doudou Chien Plat Demi Lune Bleu Cocard - Housse Etui Coque Cuir Portefeuille Noir Pour Samsung I9305 Galax... - Red Hill - Blu-Ray - Kit Couleur Complet Iphone 4 Violet Demi Miroir (Écran Tactile + ... - Commodo Droit - Baotian - 50 - Qt9 - 2006- - Play Time - Etui Avec Rabat (Fleurs) Pour Iphone 5 - NEC V260G - Vidéoprojecteur DLP - Ventilateur - ADDA AB4305HX-KB3 ACER ASPIRE ONE ZG5 - Ciseaux 16cm de marque Esquisse - 3d Gerbera - Agfa Optima Parat - Appareil photo ancien -
  Accueil    |     Data test    |     Groupement assureurs    |     Comparatifs    |     Flux RSS    |     Mentions légales    |     Contact     Copyright ® 2014 AVCesar.com