Lecteur Blu-Ray

Samsung BD-P2500

Par Jacquemin Vidal - Publié le 14/12/08
Mustav
Prix indicatif : 379 € TTC
Note AVCesar.com
Type : lecteur BD Profile 2.0
Décodeur audio : Dolby TrueHD et DTS
Sortie HDMI : 1 (v 1.3)
Dimensions (L x H x P) : 430 x 59 x 271 mm
Poids : 3,1 kg
L’essentiel
La platine Samsung BD‑P2500 est l’évolution haut de gamme de la Samsung BD‑P1500. Il s’agit d’ailleurs d’une machine BD Profile 2.0 par défaut (tout juste faut-il procéder à une mise à jour du Firmware si besoin). Esthétiquement, aucune différence notable entre les deux références. Comme sa petite sœur, la Samsung BD‑P2500 adopte une façade noir laqué, d’une classe et d’une sobriété absolues. En fait, c’est en allumant la machine que les différences sautent aux yeux. L’afficheur de cette version est beaucoup plus abouti. C’est aussi en regardant la face arrière que l’on prend conscience du caractère plus huppé de la Samsung BD‑P2500. La connectique est en effet plus riche, en tout cas plus universelle. En ajoutant une sortie analogique multicanale 7.1, elle assure la compatibilité avec les installations Home Cinéma un peu plus anciennes (celles dépourvues d’entrées/sortie HDMI).

Pour le reste, rien de nouveau. La sortie HDMI est toujours d’obédience 1.3, avec fonctionnalités High BitRate audio et 1 080p/24. L’idéal pour exploiter pleinement l’image et le son haute définition des BD vidéo. Le CEC et l’xvYCC sont également gérés mais, malheureusement pas le Deep Color. Précision, il faut toujours se contenter d’une sortie audio optique (pas de coaxiale)
Comme pour sa petite sœur, le décodeur DTS‑HD manque à l’appel, en tout cas pour la déclinaison Master Audio. En effet, pour la mouture High Resolution, Samsung annonce une compatibilité via une future mise à jour. On l’attend toujours… Mais comme les BD vidéo adoptent plutôt le DTS Master Audio mieux vaut affirmer que la déclinaison haute définition n’est tout simplement pas prise en charge. Cependant, on retrouve les décodeurs Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD et DTS. Le son peut donc dans tous les cas être décodé en interne, et véhiculé au choix en LPCM 7.1 via la prise HDMI ou en analogique via la sortie multicanale.
Reste maintenant à savoir pourquoi cette nouvelle platine boude les fichiers multimédia comme le MP3, le Jpeg, etc. alors qu’elle accepte le DivX (certes, uniquement en SD) ? Mystère… Quoi qu’il en soit, elle accepte les vidéos AVC‑HD et ses prestations en lecture DVD vidéo sont très bonnes (merci le circuit vidéo HQV). En BD vidéo, c’est également le cas…
Concurrence
Du côté des platines de salon BD Profile 2.0 à moins de 400 €, pour le moment il existe seulement la Sony BDP‑S550. La Panasonic DMP-BD55 est en effet plus chère d’une cinquantaine d’euros. Enfin, n’enterrons pas la console Sony PlayStation 3 dotée de possibilités multimédia avancées...
Fiche technique
Type : lecteur BD Profile 2.0
Décodeur audio : Dolby TrueHD et DTS
Compatibilité : CD audio, CD DTS, DVD vidéo, BD vidéo, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD, DTS
Connectique : sorties HDMI (v 1.3), sortie YUV, sortie Composite, sortie stéréo, sortie multicanale (7.1), sortie audio numérique (optique), port USB Host, port Ethernet, SDHC
Multimédia : DivX (SD), Bluetooth , NFC
Fonctions : CEC, xvYCC, High BitRate Audio, désentrelacement (vidéo/film) automatique, upscaling vidéo 1 080p, gestion du zoom à partir du 4/3 basique, conversion 2D/3D, gamme HDMI standard
Réducteur de bruit : D NR
Télécommande : oui
Consommation : 36 W (0,8 W en veille)
Finition : noir laqué
Dim. (L x H x P) : 430 x 59 x 271 mm
Poids : 3,1 kg
ph image
Verdict technique
Si l’on fait l’impasse sur la non prise en charge du Deep Color, l’absence du décodeur DTS‑HD et sur sa compatibilité multimédia réservée uniquement au DivX SD, cette Samsung BD‑P2500 reste une excellente machine.

À ce prix, la platine assure l’une des meilleures images disponibles à partir d’un DVD vidéo. Le désentrelacement ne laisse apparaître aucun cisaillement. Les diagonales et les contours sont nets et précis, même sur les films. Quant à l’Upscaling, il faut reconnaître les aptitudes du circuit HQV à offrir une image piquée, pleine de détail, sans remontée de bruit (merci le D NR). Une belle surprise ! De plus, la gestion du Pal et du NTSC est parfaite, avec un basculement automatiquement sur la bonne fréquence de rafraîchissement...

En lecture BD vidéo, le résultat est tout aussi impressionnant. La sortie 1 080p/24 assure la fluidité originelle du signal avec, dans tous les cas, du détail et de la finesse. Enfin, la fonction High BitRate audio permet de bénéficier d’une bande son fidèle aux volontés du réalisateur et de l’ingénieur du son. Et même en activant le décodage interne, le rendu conserve toute sa superbe sur les pistes Dolby. Pour celles DTS-HD, on se contente d’une qualité DTS standard.
+ Les points forts
»  
Sobriété
»  
Image en HD
»  
»  
Très bon traitement vidéo
»  
»  
Gestion du CEC et du xvYCC
- Les points faibles
»  
Compatibilité multimédia très limitée
»  
Pas de gestion du Deep Color
»  
Pas de décodeur DTS-HD
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
Advertisement