Tout-en-un

Yamaha YSP-5100

Par Jacquemin Vidal - Publié le 10/05/10
Mustav
Prix indicatif : 1 599 € TTC
Note AVCesar.com
Type : barre sonore
Puissance : 120 W
Décodage : Dolby TrueHD et DTS-HD
Dim. (L x H x P) : 1 200 x 212 x 90 mm
Poids : 11 kg
L’essentiel
Depuis sa première barre sonore lancée en 2005, la Yamaha YSP‑1, le constructeur japonais ne cesse de faire évoluer sa solution tout en un basée sur le principe de la projection sonore. Cette dernière est la résultante de quarante haut-parleurs large bande pilotés chacun par leur propre signal, et bénéficiant de leur propre amplification. Ainsi chaque voie de la bande-son multicanale restituée peut être émise par un jeu de transducteurs, avec un son dirigé où il faut dans la pièce pour une judicieuse réflexion sur les murs et ainsi être perçu à droite, au centre, à gauche, à l’arrière droit ou à l’arrière gauche.
Au pire, en cas d’une architecture intérieure particulière (c’est-à-dire un agencement ouvert de la pièce), si les trois voies frontales restent parfaitement distinctes, les voies arrière peuvent ne pas sembler arriver de derrière, mais des côtés.

Plutôt fine, la Yamaha YSP‑5100 mesure seulement 9 cm d’épaisseur et peut ainsi parfaitement s’intégrer sous un écran plat de 50’’ (127 cm de diagonale) ou plus. Elle dispose de tous les décodeurs audio du moment, à savoir Dolby Pro Logic IIx, DTS‑ES, Dolby Digital EX, DTS‑HD et Dolby TrueHD. Elle peut restituer un environnement sonore jusqu’en 7.1, dispose d’un tuner FM mais ne propose aucun lecteur DVD ou BD vidéo.
En revanche, pour raccorder aisément toutes sortes de matériels audio‑vidéo, elle propose quatre entrées HDMI 1.3, gérant parfaitement le CEC, l’Auto LipSync, le xvYCC et le Deep Color. Elle ajoute même une entrée YUV et Composite pour relier des sources analogiques, avec en prime une fonction de transcodage vers HDMI et un Upscaling 480p/576p. Une sortie 7.1 est également de la partie, mais nous n’en voyons pas trop l’intérêt…

Côté fonctionnalité, outre l’installation automatique assistée par micro, la Yamaha YSP‑5100 propose la fonction « AirWired ». Cette dernière permet le dialogue avec deux modules optionnels à destination d’un caisson de grave et d’un iPod/iPhone. Le premier permet de raccorder n’importe quel caisson de grave actif du marché à la barre sonore, le tout sans fil. Cela permet de le « planquer » dans la pièce sans avoir à se soucier du câble RCA, habituelle liaison entre le caisson et la barre sonore. Le second permet d’écouter le contenu d’un baladeur ou d’un téléphone signé de la firme à la pomme, là encore sans fil, confortablement installé dans son canapé. Deux modules absolument indispensables même s’ils font, il est vrai, grimper le prix de vente déjà conséquent de cette solution multicanale.
Mais aux vues des prestations offertes, difficile de trouver plus efficace et aussi simple à utiliser. Il suffit de sélectionner la bonne entrée, le type d’écoute désirée (stéréo ou surround) et c’est tout : la Yamaha YSP‑5100 s’occupe du reste.
Concurrence
Si le constructeur Yamaha a été l’initiateur de la barre sonore en 2005, il a été depuis copié mais jamais égalé. Avec cette dernière version dotée des décodeurs haute définition, le fabricant japonais enfonce encore un peu plus le clou. À noter, une petite sœur existe, la Yamaha YSP‑4100. Strictement identique sur le plan des spécifications (moins de haut‑parleurs), ses dimensions plus petites conviennent parfaitement à des téléviseurs de 37’’ (94 cm) et plus. Pour être complet et en se plaçant sur le terrain de la qualité sonore, on peut regarder du côté de la B&W Panorama.
Fiche technique
Type : barre sonore
Puissance totale : 120 W
Caractéristiques : paramétrage automatique par micro
Connectique : 4 entrées HDMI (v 1.3), 1 entrée YUV, 1 entrée Composite, 2 entrées stéréo, 3 entrées numériques (2 optiques, 1 coaxiale), 1 sortie HDMI (v 1.3), 1 sortie Composite, sortie préampli (7.1)
Traitement audio : égalisation automatique par micro, modes DSP (Cinema DSP), gestion dynamique du volume, Dolby Pro Logic IIx, DTS NeoDolby Digital, DTS ES, Dolby TrueHD, DTS HD
Multimédia  : Airplay, Bluetooth
Réglage vidéo : transcodage vidéo vers HDMI, Upscaling vidéo 480p/576p
Fonctions : tuner FM, CEC, xvYCC, Deep Color, Auto LipSync, LipSync manuel (jusqu'à 400 ms), OSD (français via HDMI)
Barre sonore : 44 haut-parleurs, tout en un, bande passante de 70 à 20 000 Hz, finition noir laqué
Dim. (L x H x P) : 1 200 x 212 x 90 mm
Poids : 11 kg

ph image
Verdict technique
Inutile de tourner autour du pot, la Yamaha YSP‑5100 est tout simplement ce qui se fait de plus complet actuellement en termes de barre sonore. Equipée de tous les derniers décodeurs, elle gère tous les types de bandes son multicanales, avec une spatialisation qui peut atteindre dans certaines configurations la qualité d’une véritable installation à cinq enceintes (caisson de graves en option). En revanche et pour être honnête, avec les pistes 7.1, difficile de cerner les nuances des canaux surrounds supplémentaires par rapport au rendu 5.1.

Bref, si le mode 7.1 ne nous a pas convaincu, le mode 5.1 est d’une efficacité redoutable. À tel point que la Yamaha YSP‑5100 met à genoux toutes ses concurrentes. De plus, sa connectique complète est parfaitement dans l’air du temps. Elle ajoute en prime une gestion « AirWired » du caisson de grave et de l’iPod/iPhone. Ainsi le baladeur et le subwoofer dialogue sans fil avec la barre sonore, moyennant l’achat pour chacun d’un adaptateur optionnel. C’est simple, efficace et surtout extrêmement pratique.

Enfin, sur le plan vidéo, si le désentrelacement d’une image SD s’avère peu efficace (cisaillement), la Yamaha YSP‑5100 se rattrape par une restitution du haut-grave, du médium et de l’aigu agréable, et surtout bien supérieure à tous les écrans plats du moment. Reste que pour un maximum d’effet sur les films, un caisson de grave est à prévoir. Les deux boomers intégrés sont trop justes pour faire trembler les murs.
+ Les points forts
»  
Design et finition
»  
Installation simple
»  
Rendu médium/aigu
»  
Restitution multicanale probante
»  
Ecoute stéréo désormais satisfaisante
»  
Décodeur DTS‑HD et Dolby TrueHD
»  
Connexion iPod et caisson sans fil (AirWired)
- Les points faibles
»  
Désentrelacement perfectible
»  
Intérêt de la sortie 7.1
»  
Graves sans caisson
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES