Hisense mise sur la technologie QLED auto‑émissive et non l’Oled

07.04.2017 / 15:21

Parmi les informations glanées lors de la conférence européenne du constructeur chinois à Barcelone la semaine dernière, il en est une concernant le futur des téléviseurs de la marque. Hisense opte pour la technologie Quantum Dots auto‑émissive et non l'Oled.


Si vous suivez régulièrement les actualités, tests et dossiers d’AVCesar.com, vous n’êtes pas sans savoir que le futur des téléviseurs sera basé sur une technologie d’affichage auto‑émissive et non transmissive.

 

Les futurs TV seront d'obédience auto-émissive

Comprenez par‑là que chacun des pixels d’un écran générera sa propre lumière et ses couleurs, éliminant ainsi la nécessité d’un système de rétroéclairage, source de nombreux soucis techniques. C’est déjà le cas de la technologie Oled et des écrans de ce type, pas encore du LCD, même pour les TV dits QLED. À ce sujet, vous pouvez consulter notre dossier intitulé Avec les Quantum Dots, Samsung bouleverse l’Ultra HD et tout savoir sur les Quantum Dots, notamment leur exploitation via les procédés photo‑luminescents ou électro‑luminescents.

 

 

Cap sur 2020

Pour résumer, les TV dotés de nanocristaux Quantum Dots et disponibles sur le marché depuis 2013 sont encore architecturés autour d’un système de rétroéclairage LED. Il en est de même pour les nouveaux TV Samsung QLED millésime 2017, remplaçants des modèles SUHD apparus en 2015. La véritable technologie QLED, celle auto‑émissive, ne devrait pas faire son apparition avant plusieurs années, vers 2019/2020.

 

Si elle fonctionne sur le papier et en laboratoire, sa mise au point pour une production destinée au grand public nécessite encore de lourds développements et de multiples phases de fiabilisation, donc du temps. Un réel handicap au moment où la fabrication des dalles Oled entre dans une phase de maîtrise technique quasi‑complète par LG Display (même si le rendement est encore loin d'atteindre celui de la production des dalles mères LCD), autorisant la groupe coréen à fournir de plus en plus de constructeurs TV : Loewe, Panasonic, Philips, Skyworth, Sony…

 

Les avantages des TV QLED

Toutefois, la technologie QLED possède un avantage sur l’Oled, la nature inorganique des nanocristaux comparés aux composants organiques de l’Oled, entraînant des problèmes de longévité (notamment pour les diodes bleues), et de saturation des couleurs. Au final, les TV QLED pourraient s’avérer bien plus simples à fabriquer en grand nombre, donc rapidement accessibles en termes pécuniaires et disposeront de performances intrinsèques plus élevées (reste à régler le problème de l’utilisation du cadmium, encore nécessaire pour l’exploitation des Quantum Dots, un composé toxique extrêmement réglementé par le législateur car difficile à recycler).

 

Mais en définitive, si la technologie QLED arrive à terme, elle proposera les mêmes avantages que l'Oled, extrême finesse et écran souple par exemple pour n'en citer que deux, sans les inconvénients. Voilà pourquoi certains constructeurs TV, Samsung en tête, misent sur le QLED et se détournent de l'Oled.

 

 

Au final, la dualité technologique du marché TV est partie pour durer (CRT vs rétro‑projecteur, LCD vs plasma, Oled vs QLED). Et Samsung, fer de lance de la technologie Quantum Dots, est désormais rejoint par d'autres, confiants dans le potentiel du procédé QLED auto‑émissif. Dans la droite ligne des annonces du salon CES de Las Vegas en janvier dernier, les représentants de la marque Hisense ont réitéré à Barcelone leur intention de délaisser l’Oled pour s’engager pleinement sur les TV QLED, dont les premiers spécimens pourraient voir le jour en 2019.

Hisense mise sur la technologie QLED auto‑émissive et non l’Oled
Amazon
459,99 €
COMMENTAIRES
COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €