(MAJ) IFA 18 > Vidéoprojecteur Epson EH‑TW9400, modèle Ultra HD/4K par wobulation

13.09.2018 / 08:45
/ Par Vincent Morette

Après la présentation du modèle Epson EH-TW7400 hier dans nos colonnes, place au EH‑TW9400, le spécimen phare de cette série qui remplace l'Epson EH‑TW9300 apparu en 2017, même si une déclinaison sans‑fil vient coiffer la gamme 2018 de la marque japonaise.


Pour afficher une image Ultra HD sans matrice nativement UHD, le principe basé sur la technique de wobulation est toujours le même : elle consiste en l'affichage extrêmement rapide de deux images Full HD décalées l'une de l'autre d'un demi‑pixel en diagonale pour créer 4 147 200 pixels, soit un nombre égal à la moitié de celui d'une image Ultra HD. Cette technologie dénommée Amélioration 4K permet d'améliorer les contours, d'éliminer l'aliasing et d'augmenter le contraste au niveau des portions d'image fortement texturée. Au final, la précision et la netteté sont largement supérieures à une image Full HD. 

 





Gestion 10 bits et HDR

Toutefois, la nouveauté de cette nouvelle gamme signée Epson, c'est d'appliquer ce procédé à des modèles classiques, c'est‑à‑dire tri‑LCD (D9, 0,74'') et à lampe (pas de source lumineuse laser ni de matrice Lcos). Ce qui entraîne une heureuse conséquence : le prix sensiblement équivalent à celui de leurs prédécesseurs HD Ready 1 080p.

 

 

Outre la capacité de gérer un signal Ultra HD 10 bits et un gamut DCI‑P3 sur les entrées HDMI, Epson a aussi doté ces nouveaux vidéoprojecteurs, l'EH‑TW9400 en tête, de la compatibilité HDR pour tirer profit de toute la qualité des nouveaux disques Ultra HD Blu‑Ray, par exemple. Enfin, autre évolution notable, la présence d'un bloc optique Fujinon en verre pour une qualité en hausse et des réglages de Lens Shift, de zooms et de mise au point entièrement motorisés associés à dix mémoires dont le 2.35 pour une ergonomie, là encore, en net progrès.

  

Pour le reste, on retrouve l'essentiel des spécifications du EH‑TW7400, à quelques différences majeures près : un ratio de contraste dynamique de 1 200 000:1 (contre 1 000 000:1 sur l'EH‑TW9300), une luminosité de 2 650 lumens (contre 2 500 lumens), un port Ethernet Gigabit et la certification ISF.

 

Au menu toujours, une compensation de mouvement Frame Interpolation (malheureusement toujours inactive sur un signal 4K Ultra HD), la compatibilité 3D Ready d'obédience active (en revanche, pas de lunettes 3D fournies). Bien sûr, l'utilisation de la nouvelle norme Iso 21118 pour le calcul de la luminosité est toujours de mise.

 

Certification HDCP 2.2

De mise également, un Lens Shift horizontal/vertical (+/‑ respectivement 47,1% et 96,3%), un ajustement manuel de l'effet relief et des lunettes dotées de la technologie RF, rechargeables par USB. Plus un obturateur d'objectif électrique. Toujours présent, la fonction Super Resolution pour l'amélioration des détails, une correction de trapèze de plus ou moins 30°, un niveau de bruit de 20 dB en mode Éco et 24 dB en mode Normal, enfin, une garantie de la lampe de trois ans.

 

La connectique compte deux entrées HDMI 2.0a certifiées HDCP 2.2, une Sub‑D15, un port USB Host 2.0, un port USB Host 3.0 (pour le SAV uniquement), le port Ethernet déjà cité, une prise RS‑232 et une sortie Trigger. Dernière précision, Epson propose un module Wireless HDMI optionnel.

 

 

Disponibilité à partir du mois d'octobre, en noir, au prix indicatif de 2 799 euros.

 

Rappel des caractéristiques clés du vidéoprojecteur Epson EH‑TW9400 :

• Technologie 3LCD, obturateur RVB à cristaux liquides

• Matrice LCD : 0,74'' avec MLA (D9)

• Modèle HD Ready 1 080p

• Affichage simili Ultra HD via procédé wobulation

• Modèle 3D Ready

• 3D active

• Contraste dynamique : 1 200 000:1

• Traitement vidéo : 10 bits

• Compatibilité espace couleur DCI-P3

• Traitement Super Resolution

• Traitement Amélioration 4K

• Certification ISF

• Luminosité : 2 650 lumens

• Lens Shift horizontal/vertical (± respectivement 47,1% et 96,3%)

• Correction de trapèze : ± 30°

• Zoom motorisé

• Mise au point motorisée

• Lens Shift motorisé

• Bloc optique Fujinon en verre

• 10 mémoires d'affichage dont un mode 2.35

• Bruit de fonctionnement : 20 dB (mode Éco), 24 dB (mode Normal)

• Module Wireless HDMI optionnel

• Couleur : noir

• Poids : 11 kg

IFA 18 > Vidéoprojecteur Epson EH‑TW9400, modèle Ultra HD/4K par wobulation
Amazon
2738 €
BONNES AFFAIRES
COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €