par Émilien Villeroy
23 mai 2018 - 17h46

Hans Zimmer : Live in Prague

année
2017
Réalisateur
AvecHans Zimmer, Johnny Marr et 71 autres musiciens
éditeur
genre
notes
critique
7
10
label
A

Gladiator, Inception, The Dark Knight, Le roi lion, Pirates des Caraïbes, Sherlock Holmes, Rain Man... Prise dans son ensemble, la carrière de Hanz Zimmer semble retracer l'histoire des blockbusters les plus populaires produits par Hollywood ces trois dernières décennies. Une œuvre pléthorique au style maximaliste reconnaissable entre mille, dont la popularité à travers le globe n'a égale que son influence profonde sur l'histoire de la musique de film, et qui valut au compositeur allemand un statut de star incontestée.

 

Preuve en est avec ce Live in Prague capté dans la capitale tchèque au printemps 2016 à l'occasion d'une grande tournée européenne à guichets fermés : un concert aux allures d'immense best of qui voit Zimmer revisiter ses thèmes les plus célèbres pendant plus de deux heures devant un public conquis, avec l'aide d'un ensemble de 72 musiciens (parmi lesquels on croise Johnny Marr, guitariste des Smiths !).

 

Avec un tel attroupement derrière lui, Zimmer (plutôt locasse au micro et touchant lorsqu'il évoque le comédien disparu Heath Ledger) peut ainsi se permettre d'interpréter ses partitions pour les films de Christopher Nolan, Ridley et Tony Scott ou encore Ron Howard avec toute l'énergie qu'elles méritent, les entremêlant le long de medleys résolument épiques pour un show qui nous emporte d'une humeur à l'autre. De la plénitude du Now you Are Free de Gladiator jusqu'aux vrombissements orchestraux à la Philip Glass d'Interstellar, en passant par les fusions les plus infernales (The Electro Suite de The Amazing Spider‑Man 2 et ses breaks heavy metal), le concert ne s'autorise aucun temps mort, aucune absence, accentué par d'épuisants jeux d'éclairages et des projections hallucinées que l'on ne recommandera définitivement pas aux épileptiques.

 

C'est bien simple : Live in Prague est l'expérience pompière ultime. Un spectacle total ‑parfois peu subtil‑ qui laisse déferler sur le spectateur un véritable maelström de sons et de lumières, s'inscrivant dans la plus pure lignée des compositions de Zimmer : spectaculaires, massives et absolument outrées. Que l'on en ressorte grisé ou migraineux, impossible de retirer à ce Live in Prague sa fougue incroyable et rare, particulièrement mise en valeur par une réalisation bien sentie (qui sait profiter de toute cette foule de musiciens sur‑expressifs en action !) et surtout par une qualité sonore exemplaire dans sa version Blu‑Ray. Pas de doute, les amateurs de bandes originales trouveront là une pièce maîtresse de leur vidéothèque.

sur les réseaux
proposer une vidéo
test
blu-ray
cover
Tous publics
Prix : 19,99 €
disponibilité
03/11/2017
image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
bande-son
Dolby Atmos
Dolby TrueHD 7.1
LPCM stéréo
sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol
8
10
image

Live in Prague propose une image qui tient très bien la route malgré certaines prises de vues moins propres que d'autres. Globalement, la qualité de la captation réussit à rendre avec précision les effets grandiloquents du concert dans son ensemble, même dans ses moments les plus stroboscopiques. La belle précision emballe le tout.

10
10
son

Proposant une piste Dolby Atmos absolument massive (tout comme la Dolby TrueHD 7.1 pour les personnes non équipées), Live in Prague est le genre de Blu‑Ray que les amateurs enfourneront dans leur lecteur pour le simple plaisir de faire trembler les murs en présence des copains.

 

Basses coup‑de‑poing, percussions ultra‑dynamiques, spectre sonore rempli jusqu'aux dents : malgré le déluge sonique, le mix reste d'une efficacité et d'une précision diaboliques. Tout simplement décoiffant. On a beaucoup aimé The Dark Knight, la flûte de Pan sur Rain Man, la malice de Sherlock Holmes et l'orgue d'Interstellar. Et sur Inception, Zimmer joue carrément de tous les instruments…

0
10
bonus
- Aucun

Seul véritable point faible de cette édition : l'absence totale de bonus. Dommage.

en plus
soutenir
Recevez l’actualité tech et culture sur la Newsletter cesar
Inscrivez-vous
OK
Non merci, je suis déjà inscrit !