par Carina Ramon
27 octobre 2011 - 15h26

Usher : OMG Tour - Live from London

année
2011
Producteur
Inclus19 titres dont Monstar, Yeah, Lil Freak, U Remind me, DJ Got us Falling Love, Nice & Slow
éditeur
genre
notes
critique
5
10
A

Connaissez‑vous le roi de la frime ? Non ? Son vrai nom, c'est Raymond Terry Usher IV, alias Usher ou Usher Raymond. Un chanteur et surtout danseur de R'n'B de 33 ans qui a vendu des millions de disques à travers la planète, enchaîné les records au Top 100 et collaboré avec les plus grands, de Michael Jackson à Alicia Keys en passant par Beyoncé, P.Diddy et autres stars du rap reconnaissables à leurs chaînes en or et leurs sobriquets trop mignonnets (quoi, Pitbull, c'est pas sympa ?).

Et le mot est faible. Car il faudrait carrément trouver un autre qualificatif pour dire combien le jeune homme en fait des tonnes, et toujours au premier degré. Avant de tomber la chemise à deux à l'heure pour dévoiler un à un biceps et abdominaux tout luisants à une foule en délire proche de l'évanouissement (n'y a‑t‑il pas d'hommes pour sauver la salle de l'O2 Arena de Londres ?), le voilà qui déboule du plafond. Surprise, c'est Usher. Ben ça alors ! Torse nu après une chanson seulement donc, il cale le curseur sur hot et fait monter la pression à coups de chorégraphies au micron, de danseuses sculpturales, de samouraïs casqués et de grosses cylindrées sur vidéos géantes. This is Usher style !

Alors certes, on ne peut pas dire que son R'n'B teinté de pop et d'éléctro mainstream soit réellement notre tasse de thé, mais avouons qu'il sait y faire et que le petit enfant de chœur de Dallas, Texas, a tracé son chemin et creusé son sillon dans un style inimitable. Et si son héros ultime Michael Jackson est encore un peu loin, ce fils spirituel de James Brown et Withney Houston tient son show de bout en bout et porte la foule à son point de plaisir ultime. Quel frimeur ce Usher…

sur les réseaux
proposer une vidéo
test
blu-ray
cover
Tous publics
Prix : 24,99 €
disponibilité
01/11/2011
image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
bande-son
DTS-HD Master Audio 5.1
Dolby Digital 5.1
PCM stéréo
sous-titres
Français (bonus)
8
10
image
Pas un défaut à l'horizon de ce disque Blu‑Ray, mais impossible de lui accorder pour autant la note maximale de six étoiles. Malgré la beauté évidente de la définition, l'ampleur des décors et le contraste parfait (vous pourriez compter une à une ses gouttes de sueur s'il vous en prenait l'envie !), on est parfois gênés, en puristes que nous sommes, par le côté très vidéo de l'ensemble, le manque de recul de la réalisation par rapport à son unique sujet (Uhser et rien qu'Usher) et le petit manque d'ambition du montage, plus proche du sujet TV que du véritable « film de concert ». Un parti pris qui contentera toutefois les fans du bonhomme, qui ne se lasseront jamais de son omniprésence à l'écran.
8
10
son
Usher en PCM stéréo ? On ne voit pas bien où est le but, mais il ne faudra pas compter sur les graves… Usher en Dolby Digital 5.1 ? Ouais…, ça le fait déjà plus avec une spatialisation accrue et des basses bien présentes. Mais c'est véritablement en DTS‑HD Master Audio 5.1 que la musique d'Usher prend toute son ampleur et impacte vraiment au niveau du plexus avec de belles petites pointes de débit à 3 Mbps. Les basses roulent sur le sol avant d'entamer leur grimpée le long de vos jambes, la dynamique occupe tout l'espace et les enceintes arrière prennent leur pied. Et tout cela est plutôt bien fait puisque la clarté du message demeure, tout comme la cohésion ambiance/musique. Well done Usher.
3
10
bonus
- On the Shoulder of Giants (20')
- New Look (3')
Un petit tour dans les coulisses du show à l’O2 Arena de Londres en compagnie d'Usher qui, bien calé dans un fauteuil, revient avec une sincérité évidente et presque touchante sur la philosophie de sa musique. Le petit sujet suivant, sur la New Look Foundation créée par Usher, est un peu redondant, puisque compris dans le précédent module. Bref, Usher, ce n'est pas que la frime, ça cogite aussi !
en plus
soutenir
Recevez l’actualité tech et culture sur la Newsletter cesar
Inscrivez-vous
OK
Non merci, je suis déjà inscrit !