Amplificateur audio-vidéo

Marantz NR-1602

Par Jean Eparvier - Publié le 30/11/11
sans Must AV
Prix indicatif : 749 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 7.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 4 entrées (v1.4)
Puissance : 7 x 50 W
Dim. (L x H x P) : 440 x 367 x 105 mm
Poids : 8,3 kg
L’essentiel
Dans la lignée de l'amplificateur audio‑vidéo Marantz SR7005 déjà testé dans nos colonnes (cliquez sur la référence pour consulter le test de la rédaction d'AVCesar.com), le constructeur américain fait évoluer son modèle milieu de gamme, le Marantz NR‑1602 3D Ready. Plus compact et économique, il adopte une ligne fine et une finition avantageuse, disponible en noir ou champagne. Il abrite une amplification de 7 x 50 W (sous 8 ohms), les derniers décodeurs audio HD (Dolby TrueHD et DTS‑HD), une batterie de quatre entrées HDMI compatibles avec les signaux 3D plus une passerelle multimédia UPnP (DLNA), pour faire comme les grands.

Cette dernière est associée au port Ethernet pour accéder à la musique stockée sur un ordinateur ou un disque dur Nas raccordé au réseau domestique, et à Internet pour profiter des Webradios (vTuner). Comme son grand frère le Marantz SR7005, le Marantz NR‑1602 est certifié AirPlay, afin de profiter pleinement et automatiquement d'une bibliothèque iTunes sur Mac/PC ou sur un téléphone/baladeur/tablette d'Apple. Le logiciel servant dès lors d’interface pour la lecture des fichiers audio. Bien entendu, le Marantz NR‑1602 est également équipé d’un port USB Host en façade pour y connecter un iPhone, iPod ou iPad. À savoir, la Sainte Trinité des périphériques mobiles Apple, via l’application Wiz App disponible gratuitement sur l’Apple Store, permet de piloter l’amplificateur à distance.

En matière d’image, ce bel objet abrite un traitement vidéo performant, transparent aux procédés Deep Color et xvYCC sur ses quatre entrées HDMI CEC 1.4a compatibles 1 080p/24. On trouve encore trois entrées Composite et deux YUV que l’on peut utiliser sans limitation sur un diffuseur HD grâce, là encore, à un Upscaling des images SD analogiques en 1 080p sur la sortie Composante.
Côté sorties, on dispose d’une sortie Pre‑Out 2.1 assignable et d'une HDMI dotée de la fonction ARC et d'un Upscaling 1 080p. À savoir, les sept paires de borniers haut‑parleurs sont des modèles vissant acceptant le fil nu ou les fiches bananes. Après, bien sûr, avoir pris la peine de retirer les petits bouchons en plastique obturant devenus obligatoires depuis quelques années.

Bâti autour d’un processeur DSP 32 bits et de convertisseurs numériques/analogiques 192 kHz/24 bits, la partie préamplificateur propose deux entrées numériques, une optique et une coaxiale (en plus des prises HDMI) et cinq entrées analogiques stéréo RCA. Le Marantz NR‑1602 offre également un port propriétaire M‑XPort destiné au raccordement d'une station d'accueil dock iPod/iPhone optionnelle, pour profiter en numérique de la musique des baladeurs/téléphones de la firme à la pomme.

Comme les grands, le Marantz NR‑1602 adopte le logiciel de calibrage et de correction acoustique Audyssey dans sa version basique Audyssey MultEQ mais aussi les procédés Audyssey Dynamic EQ et Audyssey Dynamic Volume pour contrôler la couleur et le volume du son. Moins sophistiqué que sur son grand frère Marantz SR‑7005, ces traitements acoustiques donnent entièrement satisfaction avec le micro de mesure livré d’origine, sans pour autant donner accès aux mêmes fonctions : pas d’égalisation du caisson de basse ni de correction de phase active.

Facile à installer, grâce à une procédure automatique qui vous guide pas à pas dans la mise en route (Set‑Up Wizard) et le calibrage du système, le Marantz NR‑1602 bénéficie d’un OSD simple et clair, agréable à utiliser au quotidien. La télécommande programmable n’est pas particulièrement sophistiquée, mais elle remplie agréablement son office, grâce à une organisation rationnelle des fonctions à laquelle il manque juste le rétroéclairage.
Concurrence
Le Marantz NR-1602 adopte un positionnement tarifaire qui l'oppose à de nombreux appareils performants, à commencer par l’Onkyo TX‑NR609, modèle 7.2, 3D Ready et certifié THX. On pense aussi aux Pioneer VSX‑1021 et Yamaha RX‑V771, plus puissants et tout aussi bien équipés, ou encore au nouveau Denon AVR‑1912 également certifié AirPlay. Liste non exhaustive…
Fiche technique
Type : amplificateur 7.1
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 7 x 50 W
Entrées : 4 entrées HDMI (v1.4), 2 entrées YUV (RCA), entrées audio et vidéo (3 audio et 3 vidéo), sans entrée multicanale, entrées numériques (1 optique et 1 coaxiale)
Sorties : 1 sortie HDMI (v1.4), 1 sortie YUV (RCA), sortie audio et vidéo (composite), sortie préampli (2.1)
Autres : 1 port iPod, 1 port USB Host, 1 port Ethernet
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, Alac, DSD, AIFF, Jpeg, UPnP (DLNA), Bluetooth , NFC, Airplay, Webradios
Compatibilité audio : Dolby Pro Logic IIz, DTS-Neo, Neural Surround, HE-AAC, WMA Pro, Dolby Digital EX, DTS‑ES, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHDDolby Atmos, , DTS‑HD, DTS:X
Traitement audio : Ciné Re‑EQ, gestion dynamique du volume (Audyssey Volume), égalisation automatique par micro (paramétrique), nombre de mesures au micro (unique), égalisation manuelle (paramétrique), gestion phase acoustique, gestion réverbération
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), Upscaling vidéo (1 080p), Gestion du zoom 16/9 à partir de sources SD 4/3 (basique), , Auto LipSync
Fonctions : pilotage via IP, OSD (français, couleur, via HDMI), télécommande universelle (à apprentissage), CEC, ARC, Tuner FM
Consommation : 220 W (0,2 W en veille)
Finition : noire ou champagne
Dim. (L x H x P) : 440 x 367 x 105 mm
Poids : 8,3 kg
ph image
Verdict technique
Sur le terrain, le Marantz NR‑1602 est un amplificateur audio‑vidéo qui s'acquitte de ses nombreux rôles avec une bonne volonté évidente, grâce à une ergonomie étudiée, même si l’accès aux listes de lecture d’un disque dur Nas laisse un peu à désirer en l’absence de tout clavier alphanumérique. On lui préfère la fonction AirPlay qui permet de profiter de sa bibliothèque musicale via l’interface d’iTunes, beaucoup plus pratique.

Si la lecture d’un fichier audio manque un peu de dynamique, on retrouve sur un CD audio comme sur l’excellent tuner FM la douceur et la fluidité caractéristiques des appareils du constructeur. Mais il faut enclencher la fonction Pure Direct pour obtenir une transparence de bon aloi sur un message musical un peu complexe. Dans ces conditions le Marantz NR‑1602 délivre une écoute nuancée et agréable, avec notamment une belle scène sonore et un équilibre tonal réaliste.

Des qualités que l’on retrouve en usage Home Cinéma, grâce à un décodage convaincant, aussi bien sur un signal analogique (Dolby Pro Logic IIz) que sur un signal numérique HD d’un disque Blu‑Ray. Attention toutefois : la réserve de puissance n’est pas exceptionnelle, et si Marantz NR‑1602 ne se montre jamais agressif, il peut se dévoiler peu à son aise sur des enceintes difficiles, ou lorsqu’on le pousse dans ces derniers retranchements, à travers une restitution manquant un peu de vie et de dynamique subjective.

La partie vidéo n’appelle aucune critique : elle réalise un désentrelacement et une mise à l'échelle 1 080p convaincants sur les signaux SD, tant que le master est de qualité convenable. Dans le cas contraire, on note quelques légers effets d’escalier, mais rien de rédhibitoire.

La grande force du Marantz NR‑1602 repose sur l’équilibre de sa fiche technique : s’il ne s’agit pas d’un surdoué, il offre une polyvalence, une compacité et des qualités audio et vidéo suffisantes pour se constituer un petit système Home Cinéma convaincant dans une pièce de dimensions moyennes. Il faudra simplement lui choisir des enceintes au rendement confortable pour le laisser s’exprimer sans restriction sur la bande son d’un film à sensation.
+ Les points forts
»  
Passerelle audio UPnP (DLNA)
»  
Interface utilisateur (OSD) conviviale
»  
- Les points faibles
»  
Puissance un peu juste avec certaines enceintes en mode multicanal
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES