Onkyo TX-NR5009

Par Jean Eparvier - Publié le 11/04/12
Caractéristiques
Encore un peu plus impressionnant ‑si c’est possible‑ que son prédécesseur, l’Onkyo TX‑NR5009 ne cherche même plus à cacher son embonpoint, avec sa façade tout en coin et son design rectiligne. Ce gros bébé de 25 kg repose sur un châssis multicouche recouvert de plusieurs panneaux en aluminium distincts pour les parties latérales et frontales, afin de réduire efficacement les vibrations internes et offrir une meilleure isolation aux délicats circuits qui le composent. L’afficheur matriciel frontal (à deux lignes) situé au‑dessus des touches de sélection des sources renseigne sur l’état de l’appareil, ses fonctions, et permet de naviguer dans les menus sans l’aide de l’OSD. À sa droite, le potentiomètre de volume baigne dans une douce lumière bleue qui permet de le repérer plus facilement dans le noir. À gauche, en plus de la mise sous tension, un bouton rond nommé Pure Audio permet de couper tous les circuits de correction audio et vidéo pour privilégier la qualité d’une écoute stéréo. Le reste des commandes ayant définitivement migré sous la large trappe qui reprend l’intégralité des touches de la télécommande, une entrée USB, et une entrée audio numérique optique ou analogique stéréo RCA, couplée à une entrée vidéo Composite (bof !) ou HDMI (Aaaah !).

Derrière cette imposante façade, l’Onkyo TX‑NR5009 garde l’alimentation particulièrement copieuse de son prédécesseur, avec un transformateur toroïdal imposant pour les circuits de puissance, et deux plus petits ‑conventionnels‑ pour alimenter séparément les circuits de traitement audio et vidéo. La partie processeur audio utilise trois DSP 32 bits destinés au décodage des bandes‑son multicanales et du programme de correction de salle automatique [abc]Audissey MultiEQ XT32[/abc] fonctionnant sur sept bandes et sur l’ensemble des enceintes. La conversion numérique‑analogique est désormais confiée à de tout nouveaux convertisseurs TI Burr‑Brown192 kHz/32 bits sur toutes les voies, secondés par un circuit de suréchantillonnage maison « à vecteur linéaire » afin d’utiliser aux mieux la définition disponible.

Le circuit vidéo utilise d’abord un processeur HQV Vida VHD 1900 de dernière génération pour améliorer la qualité des sources vidéo SD et HD à l’aide d’un suivi à vitesse variable et d’un traitement couleur sur 12 bits, ainsi qu’un désentrelacement adaptatif sur quatre trames. Il prend aussi en charge l'Upscaling 1 080p d'un signal SD. Il est secondé par une puce Marvell Qdeo pour la mise à l'échelle Quad HD (4 096 x 2 160 pixels !) ‑et non 4K comme mentionnée par Onkyo‑des sources HD. Une fonction pour l’instant certes peu utile, il n’existe quasiment pas de diffuseur supportant cette résolution, mais au moins, l'Onkyo TX‑NR5009 est prêt pour le futur ! Ce circuit est également capable de transformer la sortie numérique HDMI d’un Blu‑Ray en composante YUV, par exemple.

L’impressionnante section de puissance repose, comme toujours sur les amplificateurs haut de gamme Onkyo, sur la technologie Wrat. Cette dernière utilise très peu de contre‑réaction globale, une technologie destinée à réduire la distorsion qui peut s’avérer contraignante dans d’autres domaines de l’amplification, lui préférant un circuit dit « à boucle de masse fermée » et une forte réserve de courant pour répondre instantanément à la demande. L’Onkyo TX‑NR5009 peut aussi compter sur ses condensateurs sur mesure totalisant 22 000 µF, afin de répondre au besoin de ses neuf canaux de 220 W sous 6 ohms certifiés THX Ultra 2 Plus, cette mesure étant donné pour un canal en service et à 1 kHz, c’est‑à‑dire sur une bande passante limitée. Cette puissance abondante peut être distribuée de différentes façons pour constituer, par exemple, une configuration [abc]5.1 [/abc]dans le salon, en bi‑amplification passive sur les voies principales, et un deuxième système dans la chambre, alimenté par les deux canaux restants. Une flexibilité totale qui permet aussi, bien entendu, de se servir de tous les canaux disponibles pour installer un Home Cinéma sans compromis en 9.2 canaux, grâce à ses deux sorties pour caisson de grave, dans un environnement dédié.

Comme avec son prédécesseur, il faut en revanche se contenter d’un OSD très complet mais peu intuitif et peu élégant, surtout lorsque l’on sait ce que Pioneer, par exemple, est désormais capable de faire. L’Onkyo TX‑NR5009 change en revanche de télécommande pour un modèle un peu plus élégant et entièrement rétroéclairé, mais franchement peu pratique dès lors qu’il s’agit d’intervenir sur les fonctions secondaires, réglages audio et vidéo par exemple, qui obligent à rentrer dans les menus. Il est vrai que le constructeur japonais propose désormais sa propre application pour iPod/iPhone/iPad et smartphone Androïd pour remplacer cette zapette en plastique, mais tout de même ! Il faudra faire mieux l’année prochaine…
Caractéristiques
Type Agrément
THX
Paramétrage
par micro
Puissance Préampli Consommation Dimensions
(L x H x P)
Poids Finition
Allumé Veille
ampli 9.2 Ultra 2 Plus oui 9 x 220 W 9.2 1 160 W 0,3 W 435 x 198,5 x 463,5 mm 25 kg noir ou argent
ph image
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser