Onkyo TX-NR5009

Par Jean Eparvier - Publié le 11/04/12
Verdict technique
Au premier abord, le nouvel Onkyo TX‑NR5009 apparaît comme une simple évolution du déjà très sophistiqué Onkyo TX‑NR5008. Relooké, remis au goût du jour à travers des circuits audio et vidéo de toute dernière génération, il se présente plus que jamais comme l’expression du savoir faire de ses concepteurs, en cumulant les fonctions, les entrées et les canaux d’amplification. Une complexité grandissante qui aurait mérité que l’on fasse aussi évoluer son interface utilisateur, et plus particulièrement ses menus, qui restent parfois difficiles à appréhender. Heureusement, la notice en français se révèle mieux réalisée que celle de son prédécesseur… Mais il reste aussi du boulot au niveau de la télécommande. Cette dernière nécessite trop souvent de rentrer dans les menus de la bête pour accéder aux fonctions secondaires, mais utiles, tels que les réglages de l’image et le choix des différents modes surround. À sa décharge, il faut préciser que l’on nage dans un océan de modularité avec l’Onkyo ! Entre les configurations proposées par Audyssey, Dolby et DTS, on peut facilement passer des week‑ends entiers à tenter de déterminer celle qui convient le mieux à tel ou tel type de film !

Le plus simple reste encore de laisser faire l’amplificateur lors de l’installation, en profitant de la technologie Audyssey MultEQ de correction de pièce et ses sept bandes d’égalisation qui semble avoir curieusement et sensiblement progressée depuis le modèle TX‑NR5008. On le laisse donc effecteur ses mesures et ses réglages, avant de découvrir petit à petit les différentes options proposées, tout en sachant que le processeur de l’Onkyo sait déjà excellement retranscrire les bandes‑son HD sans artifices aucun.
En fait, les nouveaux convertisseurs (Burr‑Brown 32 bits) semblent avoir beaucoup apporté à l'Onkyo TX‑NR5009 ! La passerelle multimédia, et notamment la partie lecture réseau déjà très performante sur le précédent, acquiert ici une nouvelle précision sur les fichiers audio encodés en Flac ou en Wav, comme sur les entrées numériques connectées à un lecteur CD audio ou un lecteur Blu‑Ray. C’est donc vraiment très bon sûr un signal numérique, et c’est aussi bien mieux sur les entrées analogiques. Sans atteindre les performances d’un amplificateur purement Hi‑Fi, l’Onkyo TX‑NR5009 confirme le soin apporté par le constructeur à la restitution stéréo de son porte‑drapeau Home Cinéma.

Mais il n’y a pas que cette dernière qui ait progressé. S’agit‑il du regain de forme du logiciel Audyssey, ou encore une fois de ces fameux convertisseurs 32 bits ? Quoi qu’il en soit, l'Onkyo TX‑NR5009 parvient à conserver l’aisance et la douceur de son prédécesseur, tout en apportant une précision supplémentaire ‑et une homogénéité encore supérieure‑ à l’espace sonore reconstitué autour de l’auditeur. Impressionnant ! Branché sur un pack d’enceintes Home Cinéma de haut de gamme, cet amplificateur s’en donne à cœur joie pour mettre en relief les effets de Pirates des Caraïbes comme la magnifique bande‑son de Drive. Il faut dire que, comme son prédécesseur, l'Onkyo TX‑NR5009 sait y faire dans le grave ! Les impacts de balles comme les explosions sont restitués avec aplomb et nuances, grâce à l’excellent calage en phase des canaux. Comme, en plus, on dispose d’une puissance de feu considérable, on évite aussi la fatigue auditive due à la distorsion. Attention toutefois : le processeur ne pardonne pas grand chose à la source, et il faudra s’équiper d’un lecteur de Blu‑Ray digne de ce nom pour ne pas tomber dans la dureté à haut niveau.
Un mot enfin sur le traitement vidéo : ce dernier fait très bien son office sur un signal SD comme sur l’image HD d’un lecteur Blu‑Ray d’entrée de gamme. En revanche, sans avoir pu tester son Upscaling 4K, il ne semble pas avoir progressé dans la même mesure que la partie audio et il est parfois préférable de laisser la main à celui d’un excellent lecteur de Blu‑Ray, comme l’Oppo BDP‑93EU que nous avons utilisé pour ce test.

Reste que l’Onkyo TX‑NR5009 est une machine vraiment impressionnante, tout comme son prix, synonyme de longues heures de plaisir pour le cinéphile épris de qualité, en stéréo ou en multicanal. Une évolution sensée et sensible du TX‑NR5008 qui permet au nouveau venu de rester dans le peloton de tête de sa catégorie.
Concurrence
+ Les points forts
»  
Huit entrées HDMI compatibles 3D
»  
Mode passerelle audio/photo UPnP (DLNA)
»  
Système de correction de pièce automatique performant
»  
Upscaling 4K
»  
Qualité de timbre et précision de l’espace sonore
»  
Neuf canaux de puissance paramétrables à volonté (multiroom)
»  
Entrée iPhone/iPod audio
»  
Webradios
»  
Qualité de fabrication remarquable
- Les points faibles
»  
Pas de lecture des fichiers vidéo
»  
Interface utilisateur peu pratique
»  
Manuel d’utilisation et télécommande indigne d’un haut de gamme
»  
Tarif…
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser