Amplificateur audio-vidéo

Denon AVR-650H

Par Gwendal Lars - Publié le 10/06/19
Mustav
Prix indicatif : 479 € TTC
Note AVCesar.com
Type : ampli 5.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
HDMI : 5 entrées (v2.0b)
Puissance : 5 x 135 W
Dim. (L x H x P) : 435 x 151 x 339 mm
Poids : 7,8 kg
L’essentiel

Si vous suivez attentivement les actualités d’AVCesar.com, vous le savez déjà, jusqu’alors Denon ne proposait pas sur le marché français ses amplificateurs audio‑vidéo de sa série « S », disponible aux États‑Unis. Une situation fort regrettable puisque cette famille se compose d’équipements dotés du juste compromis entre efficacité, performances et simplicité. Mais depuis cette fin de printemps, cette série est donc disponible sur notre territoire. L’AVR‑S650H constitue une parfaite illustration des choix technologiques retenus par Denon pour présenter des systèmes répondant aux attentes du cœur de marché des installations Home Cinéma/Hi‑Fi tout en conservant un excellent rapport qualité‑prix.

 

 

Cet amplificateur se base sur une architecture 5.2. Cette option est parfaite pour les salons de taille raisonnable ou l’installation audio‑vidéo doit s’intégrer de manière relativement discrète tout en offrant une prestation de qualité. En effet, Denon, comme d’autres marques, a constaté que seuls les utilisateurs passionnés étaient prêts à installer dans leur habitation un nombre d’enceintes susceptible de répondre aux exigences de configurations 7.2, 9.2 voire supérieures. Par ailleurs, l’apparition des barres de son et autres systèmes capables de créer des canaux virtuels constituent une solution satisfaisante pour ceux qui souhaitent juste améliorer le son de leur téléviseur. 

 

Modèle 5.2 haut de gamme

Le choix d’une installation 5.2 constitue donc l’option la mieux adaptée à l’association du raisonnable et du respect des bandes‑son de l’essentiel des productions cinématographiques. Le Denon AVR‑S650H joue donc la carte de la simplicité, mais en assurant à la perfection chaque fonctionnalité qu’il propose. Il ne faut surtout pas confondre spécimen 5.2 et modèle entrée de gamme. Pour preuve, si l’AVR‑S650H compte seulement cinq canaux d’amplification, ils bénéficient tous d’une technologie de gestion des forts courants qui, outre la puissance qu’ils développent, garantit une excellente maîtrise des enceintes, même des plus exigeantes en termes d’appels de courants instantanés de très forte intensité.

 

De même, comme nous avons pu le constater lors de nos écoutes, cette spécificité assure au Denon AVR‑S650H une remarquable tenue lors de la restitution des fortes dynamiques. Pour cela, il ne manque pas d’une belle réserve de puissance. Gardez à l’esprit que lorsque deux canaux seulement sont chargés, donc en stéréo, il est capable de délivrer 2 x 135 watts. Il y a là de quoi sonoriser les salons les plus vastes ou réaliser des écoutes à des niveaux particulièrement soutenus.

 

 

Cette spécificité offre d’ailleurs à l’AVR‑S650H une excellente polyvalence. Il assure parfaitement la fonction d’amplificateur stéréophonique conventionnel et, comme nous avons pu le constater lors de nos écoutes, il dispose d’atouts que pourraient lui envier certains amplificateurs dédiés aux écoutes Hi‑Fi. Par exemple, pour tirer le meilleur parti des flux Hi‑Res Audio, il dispose de convertisseurs AKM 768 kHz/32 bits. De même, ses codecs sont compatibles avec les flux DSD 2,8 et 5,6 mégahertz. Cet amplificateur mérite donc d’être associé à des enceintes de qualité, du moins pour les voies principales. Pour les satellites, leur rôle se limitant à la restitution des bruits d’ambiance, il sera possible d’opter pour des enceintes moins coûteuses, pour démarrer par exemple, même si l’AVR‑S650H délivre également sur ces canaux un signal sonore d’excellente qualité. 

 

HDR Dolby Vision, HDR HLG et HDR10 au programme

Précisons que si le Denon AVR‑S650H est polyvalent au niveau de ses prestations sonores, il l’est également au niveau des fonctionnalités et des compatibilités qu’il propose. Côté vidéo, il se dote de ports HDMI 2.0b de dernière génération, c'est‑à‑dire certifiés HDCP 2.3. Compatibles Ultra HD/4K 60 Hz, ils acceptent les flux codés en échantillonnages 4:4:4 Pure Color, le HDR Dolby Vision, le HDR10, le HDR HLG (Hybrid Log‑Gamma) et le BT.2020. De même, le port HDMI dédié au raccordement du téléviseur bénéficie de l’eARC pour le rapatriement des flux audio 3D en haute qualité.

 

 

Compatibilités Google Assistant qu’Amazon Alexa ou Siri d’Apple

Pour accroître encore sa polyvalence, le Denon AVR‑S650H dispose également de la fonction de lecteur réseau. Une fois raccordé au réseau domestique, soit en Wi‑Fi soit par connexion filaire Ethernet, il accède donc aux contenus des équipements connectés ainsi qu’aux services de diffusion de musique en streaming, comme Spotify, Deezer ou Tidal, entre autres, ainsi qu’aux Webradios via TuneIn. De plus, il s’intègre à l’écosystème multiroom Heos de Denon. Il se transforme ainsi tant en élément de diffusion de la musique qu’en source pour les autres enceintes Heos présentes dans l’habitation. Autre atout du Denon AVR‑S650H, c’est, à notre connaissance, le seul amplificateur audio‑vidéo compatible avec les trois assistants vocaux disponibles sur le marché. À savoir, le Denon AVR‑S650H est aussi compatible Airplay et Bluetooth.

 

 

Il est ainsi capable d’interagir tant avec Google Assistant qu’Amazon Alexa ou Siri d’Apple. Il suffit de disposer de l’application appropriée sur une tablette ou un Smartphone pour bénéficier des services que proposent ces différents assistants vocaux.

 

 

 

Entrée Phono au menu

Enfin, dernier détail qui a son importance pour les inconditionnels du « son vinyle » le Denon AVR‑S650H dispose d’une entrée Phono. Il est ainsi possible de l’associer à n’importe quelle platine sans être obligé d’avoir recours à un pré‑amplificateur externe.

 

Concurrence

Il est difficile de comparer le Denon AVR‑S650H à d’autres équipements du marché car, en configuration 5.1, la plupart de ses possibles concurrents ne dispose pas de fonctions évoluées telles que lecteur réseau ou assistant vocal. Il s’agit, pour l’essentiel, d’équipements d’entrée de gamme limités à la fonction d’amplificateur Home Cinéma. Ils ne disposent que de caractéristiques assez « basiques » alors que l’AVR‑S650H mise sur des prestations beaucoup plus évoluées. Pour mémoire, citons toutefois les références suivantes :

 

Yamaha propose le RX‑V385 (379 €). Un amplificateur à l’excellent rapport qualité‑prix. Compatible HDR10, il s’équipe de ports HDMI 2.0 et délivre une puissance de 70 W par canal. Il est parfait pour une installation de taille moyenne.

 

Le STR‑DH590 de Sony (349 €) délivre 145 W par canal. Simple à mettre en œuvre, il est compatible avec les métadonnées dynamiques HDR10, HDR HLG ou HDR Dolby Vision.

 

Avec le TX‑SR393 (399 €), Onkyo donne le choix entre configuration 5.2 conventionnelle ou Dolby Atmos 3.2.2 en fonction de la disposition des satellites. Capable de délivrer jusqu’à 155 W par canal, il constitue une excellente base pour constituer un ensemble Home Cinéma de qualité.

Fiche technique
Type : amplificateur 5.2
Agrément THX : non
Décodage : Dolby TrueHD et DTS‑HD
Paramétrage automatique par micro : oui
Puissance : 5 x 135 W
Entrées : 5 entrées HDMI (v2.0b), entrées audio et vidéo (2 audio et 2 vidéo), sans entrée multicanale, phono (MM), entrées numériques (2 optiques)
Sorties : 1 sortie HDMI (v2.0b), sortie audio et vidéo (composite)
Autres : 1 port USB Host, 1 port Ethernet
Prises de façade : 1 sortie casque
Multimédia : MP3, WMA, AAC, Flac, Alac, DSD, AIFF, UPnP (DLNA), Bluetooth 2.0 + EDR, Airplay, Webradios, Accès Web
Compatibilité audio : 4 modes DSP, Dolby Pro Logic oui, DTS-Neo, Dolby Digital EX, DTS, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD, DTS‑HD
Traitement audio : gestion dynamique du volume (Audyssey Volume), égalisation automatique par micro (paragraphique), nombre de mesures au micro (multiple), égalisation manuelle (paragraphique), gestion phase acoustique
Traitement vidéo : transparence au xvYCC, transparence au Deep Color, transparence au 1 080p/24, transcodage vidéo (vers HDMI), Gestion du zoom 16/9 à partir de sources SD 4/3 (basique), , Auto LipSync
Fonctions : pilotage via IP, OSD (françaisetcouleur), télécommande universelle (préprogrammée), CEC, ARC, Tuner FM
Consommation : 340 W (0,1 W en veille)
Finition : noire
Dim. (L x H x P) : 435 x 151 x 339 mm
Poids : 7,8 kg
ph image
Verdict technique

Le câblage du Denon AVR‑S650H ne soulève pas de difficulté particulière. Il est simplement un peu long, comme sur toute installation Home Cinéma, en raison du nombre relativement important d’enceintes à connecter. L’amplificateur offre une grande liberté en matière de choix des câbles puisque ses bornes de raccordement des enceintes acceptent tant les câbles de forte section que les fiches bananes. En ce qui concerne son raccordement au réseau domestique, pour bénéficier des fonctions de lecteur réseau et accéder aux contenus en streaming, il est possible d’utiliser soit son port Ethernet sur RJ‑45, soit une connexion Wi‑Fi. Pour nos tests nous avons privilégié le port Ethernet qui garantit un débit stable et dispense d’avoir à entrer les mots de passe indissociables des liaisons Wi‑Fi. Le raccordement des sources et du téléviseur, enfin, est également simple et intuitif.

 

 

Calibrage automatique Audyssey

Ensuite vient le calibrage de l’AVR‑S650H. Cette opération est indispensable pour qu’il prenne en compte les spécificités des enceintes qu’il a pour mission de gérer. De plus, outre les délais à appliquer à chaque canal pour une restitution cohérente, cette opération permet d’introduire des corrections ayant pour objectif de corriger les « anomalies acoustiques » de la pièce. Ici, l’AVR‑S650H se dote d’une version évoluée du système Audyssey des laboratoires du même nom (Audyssey MultEQ) fondé par l’américain Tomlinson Holman (également inventeur du THX), qui propose une analyse très fine des différents paramètres acoustiques. Revers de la médaille, la procédure nécessite un positionnement précis du micro d’analyse pour être pleinement efficace, et la durée de cette opération est assez longue. Pour ceux qui découvrent cet aspect d’un système Home Cinéma, sachez qu’en premier lieu, il est indispensable de placer le micro sur un pied afin qu’il se situe au niveau des oreilles de l’auditeur. Pour cela, Denon a inclus un socle en carton dans l’emballage de l’AVR‑S650H.

 

Et pour être complet sur le sujet des laboratoires Audyssey, sachez que les traitements audio Audyssey Dynamic EQ et Audyssey Dynamic Volume sont aussi de la partie.

 

 

Posé sur un canapé, ou un fauteuil, il surélève le micro de manière à ce qu’il se trouve sensiblement à la hauteur des oreilles d’une personne assise. La procédure de calibrage débute dès que la fiche mini‑Jack 3,5 mm du micro est introduite sur la prise « Mic » que l’AVR‑S650H porte en façade. L’OSD affiche ensuite à l’écran les différentes opérations en cours et leur bon déroulement selon cinq points de mesures. À chaque fois l’écran précise où placer le micro par rapport aux enceintes puis, après validation, une série de burst et de rampes de fréquences est émise. Bien entendu, durant ces différentes analyses, il faut garder le silence et même, si possible, s’éloigner du micro afin d’éviter tout risque de réflexion, ou d’absorption, indésirable. Une fois les séquences de calibrage achevées, le l’AVR‑S650H est prêt à l’emploi. 

 

Réglages rapides accessibles en façade…

À savoir, deux jeux de poussoirs sur sa façade constituent des sortes de « raccourcis ». Le premier double le sélecteur de source rotatif, le second donne directement accès à des traitements du signal sonore pour l’adapter au mieux à chaque type de restitution : Movie pour les films, Music, Game et enfin Pure qui supprime tout traitement. On retrouve également ces mêmes sélections sur la télécommande (cf. photos ci‑dessous).

 

 

 

 

Écoutes stéréo justes et précises

Nous avons débuté nos écoutes en stéréophonie conventionnelle et à partir de différentes sources : platine CD audio connectée sur l’entrée optique, fichiers Hi‑Res Audio sur clé USB, streaming depuis Deezer ou Webradios. Bien entendu chaque type de source possède ses spécificités et ses limites. Néanmoins, dès les premiers instants de l’écoute, il est clair que l’AVR‑S650H dispose d’une belle réserve d’énergie. Ce comportement est particulièrement perceptible dans sa restitution du grave. Il sait, à la fois, lui offrir un très bel impact et beaucoup de profondeur. Par ailleurs, l’effort qualitatif de Denon concernant le choix des convertisseurs influe directement sur la transparence de l’image sonore et surtout sur l’espace stéréophonique. Il est ample et détaillé. Un comportement surprenant de la part d’un équipement audio‑vidéo et que l’on ne trouve généralement que sur des amplificateurs exclusivement dédiés aux écoutes en stéréo.

 

 

Cette sensation de détail des sources sonores au sein de la scène stéréophonique se fait particulièrement sentir sur les enregistrements live où lors de l’écoute d’orchestres symphoniques. Un comportement qui nous a particulièrement séduits, mis en évidence lors de l’écoute d’un concert de François Feldman à Bercy, entre autres. De plus, globalement, la restitution bénéficie d’un bel équilibre. Le grave dispose de beaucoup de franchise, preuve que l’AVR‑S650H est capable de gérer des courants instantanés importants, tout en offrant beaucoup de profondeur. Le médium est limpide, détaillé et naturel tandis que l’aigu bénéficie de beaucoup de finesse et de relief sans pour autant donner dans l’agressif ou l’excès de brillance. Le comportement à la fois neutre et vivant de l’AVR‑S650H lui permet de gérer avec aisance tout type de musique, y compris les plus actuelles. C’est à l’écoute d’œuvres électro telles que celles proposées par Martin Landsky ou le groupe danois Filur, notamment le morceau You and I, qui n’hésitent pas a exploiter très largement les extrémités du spectre audible que nous avons pu mettre en évidence le tempérament juste et précis de l’AVR‑S650H

 

Écoutes multicanales dynamiques et immersives

En écoute multicanal, le Denon AVR‑S650H se comporte également très bien. Nos séquences de test extraites de Game of Thrones ou de Mad Max Fury Road lui ont offert la possibilité de faire une brillante démonstration de ses capacités de reproduction tant en termes de dynamique qu’en ce qui concerne un ressenti d’environnement surround. Bien qu’il ne s’agisse que d’une restitution 5.1, l’immersion sonore est très convaincante. Enfin, la réserve d’énergie dont il dispose permet à l’AVR‑S650H d’offrir aux scènes d’actions une ampleur digne des meilleures salles de cinéma. Encore une fois, les fréquences basses se distinguent par leur nervosité et le downmix des bandes‑son Dolby Atmos ou DTS:X en Dolby TrueHD et DTS‑HD est parfaitement réalisé.

 

 

À tel point que même en l’absence d’enceintes Height, la sensation d’une bulle sonore avec des effets hauteur est bien réelle. Certes, c’est en grande partie dû à l’encodage initial en format 3D audio mais pour en profiter de la sorte, il faut un amplificateur doué dans le traitement de la séparation des canaux. Croyez‑nous, nous avons passé au crible de nombreux Blu‑Ray et 4K Ultra Blu‑Ray aux bandes‑son Atmos et DTS:X avec toujours le même bonheur.

 

 

Conclusion

Avec ce spécimen, Denon nous propose un équipement parfaitement à jour sur le plan technique qui est ainsi paré pour affronter les années à venir. Par ailleurs, il se dote de performances stéréo surprenantes pour un équipement audio‑vidéo. Il ne sera pas dérouté par les salons de taille conséquente, et répondra parfaitement aux attentes de ceux qui ne souhaitent pas être envahis par sept, voire neuf ou onze enceintes. Nous avons aussi apprécié sa grande polyvalence. Il est paré pour remplacer une chaîne Hi‑Fi conventionnelle pour peu qu’il soit associé à d’autres éléments et des enceintes dignes de son niveau. Bref, pour une première de la série S en France, c’est une vraie réussite de la part de Denon. Le rapport qualité‑prix de l’AVR‑S650H est remarquable, d’autant plus en considérant ses fonctionnalités parfaitement à jour et en phase avec les nouvelles habitudes de consommation de la musique. Une synthèse !

+ Les points forts
»  
Dynamique, espace stéréophonique ample et précis
»  
Toutes les entrées HDMI de dernière génération
»  
Fonction lecteur réseau
»  
Calibration Audyssey MultEQ
»  
Wi‑Fi et Bluetooth intégré
»  
Compatible avec l’écosystème Heos de Denon
»  
Compatible Google Assistant, Alexa et Siri
- Les points faibles
»  
Connectique analogique un peu limitée
BONNES AFFAIRES
- 18 %
214 €
174.43 €
Voir l'offre
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES