World Invasion : Battle Los Angeles

Battle : Loas Angeles
Année : 2011
Réalisateur : Jonathan Liebesman
Interprètes : Aaron Eckhart, Michelle Rodriguez, Bridget Moynahan, Ne-Yo, Ramon Rodríguez, Jim Parrack
Éditeur : SPHE
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 116', toutes zones
Genre : science-fiction, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 16/07/11
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (Mepg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais Audiodescription
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, arabe
À Santa Monica, des extraterrestres au look d’insectes « terminatorisés » débarquent dans l’unique but de coloniser la Terre. Cette fois, ce ne sont pas les humains qui les intéressent (d’où la vitesse à laquelle ils les liquident), mais nos ressources naturelles, et en particulier l’eau. Les autorités américaines décident alors de raser Los Angeles, dernier recours avant une fin qui s’annonce pourtant inéluctable. Mais avant, un groupe de Marines, dirigé par un vieux briscard à deux doigts de la retraite (Aaron Eckhart), est chargé de pénétrer la zone sinistrée afin de récupérer les derniers civils.

Dès le départ, on sent que Jonathan Liebesman tente par tous les moyens de se démarquer d’un genre archi‑balisé, mais délivre un film qui recycle péniblement tous les clichés du genre : une caméra tressautante comme dans les films de Paul Greengrass, histoire d’ajouter au réalisme documentaire de cette histoire farfelue, un récit répétitif qui ne progresse qu’à coups d’explosions et d’effets spéciaux, et une galerie de personnages qui feraient passer Roland Emmerich (ID4) pour un fin psychologue : un Marine traumatisé par des soldats qu’il n’a pu sauver et qui aura bien sûr sa petite occasion de rédemption, un père courageux qui agonise sous les yeux de son fils, une guerrière (Michelle Rodriguez) qui nous rappelle ‑au cas où on l’aurait oublié‑ que les femmes aussi peuvent manier un AK‑47, un retournement final digne des pires séries Z des années 1950, le tout recouvert d’un vernis patriotique qui fait de ce World Invasion : Battle Los Angeles une gigantesque publicité pour le corps des Marines.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 20/07/11
Liste des bonus
- Poste de contrôle en HD : interviews, animatiques et making of à voir à part ou en PIP en cours de film (22')
- Coulisses de la bataille en HD (7')
- Réaliser la bataille en HD (6')
- Les extraterrestres en HD (18')
- Entraînement des acteurs en HD (5')
- Camp d'entraînement militaire de cinq jours suivi par les comédiens en HD (10')
- Décors et effets spéciaux en HD (6')
- DVD du film
- Movie iQ


Commentaire
Une belle fournée de bonus qui, s'ils se ressemblent tous et ont l'air de faire partie d'un tout saucissonné en multiples modules, fourniront moult détails sur ce film qui reste tout de même une prouesse technique. On y apprend notamment comment le jeune réalisateur du film a réussi à emporter le morceau auprès des producteurs, comment l'équipe des effets spéciaux a travaillé et comment les comédiens se sont forgés un esprit de groupe en suivant un entrainement militaire de cinq jours, complètement coupés du monde.
Note bonus : 4/6
Image
Wahou… Même si le film ne présente pas des qualités scénaristiques et de mise en scène flagrantes, côté image, technique de captation et effets spéciaux (réussis et correctement intégrés, alors que généralement, le Blu‑Ray ne pardonne rien), c'est plutôt le carton plein. Et votre diffuseur HD va avoir fort à faire avec ces gros plans d'enfer, ces séquences syncopées (pas une image fixe ou presque), cette précision inouïe et cette définition en acier trempé. Alors oui, le style pour le style, on s'en lasse vite, mais avouons que cette image sait y faire et en impose. Note maximale techniquement méritée.
Top image : 63' (le bus, c'est vraiment la galère), 100' (assaut final)
Note image : 6/6
Son
Il fait bien avouer que World Invasion : Battle Los Angeles est idéal pour une séance démo Home Cinéma ! La bande‑son propose en effet des graves surpuissants avec un caisson de basses à la fête et des effets nombreux et parfaitement localisables sur les cinq enceintes : les balles fusent, les hélicoptères passent au‑dessus de la tête des spectateurs, les véhicules de l'armée et les vaisseaux des extraterrestres roulent et volent de tous côtés, les explosions remplissent le local d'écoute… Bref, World Invasion : Battle Los Angeles offre une spatialisation de tous les instants et un spectacle sonore énorme. Alors certes, les pistes son ne font pas dans la finesse (en même temps, c'est un film de guerre…), mais c'est drôlement efficace et spectaculaire. À noter, hormis les voix, VO et VF font jeu égal au niveau de la dynamique et de l'ambiance. Et comme le jeu d'acteur est plutôt limité, les anglophobes peuvent choisir la VF sans crainte.
Top son : 41' (le crash de l'hélico), 63' (le bus, c'est vraiment la galère), 100' (assaut final)
Note son : 6/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lucky McKee - The Woman
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
lucky-mckee
tatiana-maslany
matt-dillon
priyanka-chopra
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011