Habemus Papam

Année : 2011
Réalisateur : Nanni Moretti
Interprètes : Michel Piccoli, Jerzy Stuhr, Renato Scarpa
Éditeur : FTD
BD : BD-50, 105', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 08/02/12
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Italien DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
10,90 €
Tandis que tous les Catholiques du monde ont l’œil rivé sur la cheminée de la place Saint‑Pierre, le conclave du Vatican se réunit afin de désigner un nouveau pape. Fumée noire, il faut attendre. Fumée blanche (habemus papam : « nous avons un pape » en latin), un cardinal vient enfin d’être choisi par ses pairs et s’apprête à apparaître au fameux balcon.

Lorsqu’il apprend son élection, le cardinal Melville (Michel Piccoli) tombe instantanément dans un trou noir dépressif, mélange d’humeur mélancolique et d’incapacité, pense‑t‑il, à assumer l’immense charge qui vient de lui être confiée. Embarrassées, les autorités du Vatican font alors appel à un psychanalyste de renom (Nanni Moretti) et temporisent l’impatience de la presse. Mais à la faveur d’une sortie incognito, Melville s’échappe dans les rues de Rome.

Après Le Caïman, charge virulente et prophétique contre Berlusconi, mais qui n’a servi à rien, Moretti revient mettre en scène et en miroir une lassitude que son cinéma, depuis quelques années, théorise. Mais loin du règlement de comptes que l’on attendait, Moretti, après avoir décrit les rituels séculaires de ce conclave engoncé dans des habits de poussière, et pris acte de l’échec de la psychanalyse dans ce lieu dirigé par Dieu (la première séance entre Piccoli et le psy mérite le détour), le voilà qui organise un tournoi de volley dans la cour du Vatican.

Tandis que Melville part à la recherche d’une innocence perdue, les cardinaux redeviennent des enfants, plus humains, au contact du sport que Moretti a toujours pris au sérieux. Une merveille de profondeur et de légèreté. L’un des musts du moment.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 22/03/12
Liste des bonus
- Sujet sur la présentation du film à Cannes (7')
- Making of (24')
- Clip sur le casting
- Bande-annonce


Commentaire
Le making of est un excellent petit complément. Le reste ne vaut pas la peine de s'y attarder.
Note bonus : 2/6
Image
Une image précieuse à la définition pointilleuse, aux contrastes assurés et aux couleurs gracieuses. Nanni Moretti s'attarde d'ailleurs volontiers sur les visages et les mains de tous ces aspirants pape avec une légèreté et une précision admirables. Visuellement, c'est beau.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
La partie son est plus mesurée. Les doublages français ne sont d'ailleurs pas fantastiques. Mieux vaut donc visionner le film en VO pour profiter au mieux du casting cosmopolite et de son illustration musicale, d'une discrétion assumée.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
mads-mikkelsen
lucy-lawless
matt-dillon
sophie-turner
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011