Twilight chapitre 4 : révélation 1ère partie

The Twilight Saga : Breaking Dawn Part 1
Année : 2011
Réalisateur : Bill Condon
Interprètes : Robert Pattinson, Kristen Stewart, Taylor Lautner, Ashley Greene, Billy Burke, Peter Facinelli, Elizabeth Reaser
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-50, 117', toutes zones
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 16/03/12
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français, anglais
Twilight chapitre 3 : hésitation s'ouvrait sur une demande en mariage. Ce quatrième opus 1ère partie récompense la longue attente des fans avec les préparatifs de la cérémonie. La chose est expédiée en trois coups de cuiller à pot : Bella essaie des chaussures, Bella se fait coiffer, et hop, Bella est sur l'autel, face à une assemblée de convives assis sur de magnifiques bancs en troncs d'arbre, avec pluie de glycines blanches en guise de ciel. Romantique mais kitch à mort. C'est Las Vegas à Forks. Soit. Le décor est planté.

Mais la mariée, triste comme jamais (on pensait pourtant avoir atteint des sommets en la matière), a un mauvais pressentiment. Une vision effroyable qui annonce le pire. Dans son rêve, son futur époux dévore tout le monde. En réalité, c'est elle qui va morfler.

Avant cela, passage obligé de la lune de miel au Brésil (on respire enfin un peu, petites scènes de comédie pure bienvenues). La tension monte crescendo, les époux se cherchent, et plouf, les voilà à l'eau. L'affaire est pliée, filmée de manière bien prude, soit un petit ratage au cœur d'une saga reposant toute entière sur le passage d'une romance platonique (pour rappel, notre irrésistible vampire ne pouvait consommer son amour avec Bella au risque de la dévorer) à l'acte sexuel assumé, synonyme de mutation irréversible pour l'héroïne. Le climax est donc repoussé à plus loin, car de cette union contre‑nature suivront d'atroces souffrances pour l'entourage du couple, et surtout la principale intéressée…

Bill Condon (Dreamgirls) se concentre ainsi sur la longue descente en enfer de Bella, sacrifiée volontaire monopolisant l'écran, reléguant Edward au statut de simple observateur impuissant. Un triste tableau, comble du romantisme pour adolescentes en pleine crise de bovarisme, prêtes à faire couler des larmes de sang sur la dépouille éventrée de Sainte Bella.
Carina Ramon - Publié le 23/02/12
Liste des bonus
- Le destin de Jacob en HD (7')
- Le mariage : vœux de bonheur des invités en HD (8')
- Making of en HD (83')
- Interview d'Ashley Greene en SD (8')
- Commentaire audio du réalisateur


Commentaire
On passera en accéléré sur les vœux de bonheur des comédiens à l'attention des jeunes mariés (une fausse bonne idée, assez niaise au final), pour nous concentrer sur le making of, bonus qui plaira sans doute davantage aux fans désireux de découvrir les coulisses du tournage. Du classique hyper‑promotionnel, dévoilant tout de même quelques techniques d'effets spéciaux ayant notamment permis l'amaigrissement impressionnant de Bella à l'écran. Une combinaison de retouche de la peau par ordinateur et de prothèses en latex. Effet garanti. Un peu plus loin, on découvre l'équipe en stand‑by sur une île au large du Brésil pour cause d'ouragan. Impossible de quitter les lieux par bateau, et une seule solution pour mettre à l'abri 120 personnes : investir le décor sans rien abîmer, soit la maison paradisiaque de la lune de miel de Bella et Edward. Le producteur se souvient avoir dormi dans la baignoire…

Les plus courageux tenteront le commentaire audio : peu cinématographique mais pas avare en anecdotes et compliments au sujet de l'équipe. Du petit‑lait pour certain(e)s.
Note bonus : 3/6
Image
Le réalisateur a beau changer à chaque épisode, la continuité visuelle est de mise avec une photographie crépusculaire mixant éléments romantico‑organiques (racines, bois, forêt, fleurs, cascades et nature luxuriante du Brésil) et imagerie classique du mythe (brouillard, pluie, mer déchaînée, loups…). Le résultat est comme toujours très réussi, hyper‑artificiel, presque irréel, mais bien rendu en HD compte tenu des difficultés et des nombreux effets spéciaux, intégrés à la perfection, notamment en ce qui concerne la transformation physique de Bella. Un ensemble brillant, contrasté à mort, un peu plus chaleureux que lors des précédents opus, sans fausse note ou presque (dans le style…).
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Les basses sont toujours de la partie, accompagnées de divers bruitages, craquements, pas, cris, déplacements furtifs dans la forêt, autour de la maison des Cullen. De quoi créer une ambiance d'encerclement angoissante pour qui douterait encore de l'omnipotence des vampires sur les loups.
Les dialogues, quant à eux, sont toujours aussi light. Ce qui permet à la musique de prendre toute (trop ?) la place nécessaire. En bref, du tonus, une charge émotionnelle appuyée et des bruitages punchy à souhait. Peu de différences entre VO ou VF au final, hormis le jeu des comédiens.
Top son : aucun
Note son : 5/6



999€ 1490€
il y a 7 jours
20€ 69€
il y a 1 mois
121€ 249€
il y a 1 mois
PLANNING
24/09/21 Luca
29/09/21 Tina
29/09/21 The Servant
01/10/21 Ti Minh
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Lucas Belvaux - 38 témoins
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
lucas-belvaux
kyan-khojandi
liam-neeson
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser