China Girl

Année : 1987
Réalisateur : Abel Ferrara
Interprètes : James Russo, Richard Panebianco, Sari Chang, David Caruso, Russell Wong, Joey Chin
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
BD : BD-50, 91', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/02/12
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 2.0
Anglais DTS 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
12,99 €
À New York, deux gangs issus de quartiers frontaliers s’affrontent. Exaspérés par la communauté chinoise qui empiète peu à peu sur le territoire de Little Italy, des jeunes forcenés se mettent en tête d’empêcher la transformation progressive de leur quartier. La violence et les armes à feu font rage, tandis que Tye (Sari Chang) et Tony (Richard Panebianco), que tout devrait opposer, tombent éperdument amoureux.

China Girl remet au goût du jour la tragédie de Roméo et Juliette, le carcan familial qui les mène à leur perte étant ici symbolisé par les frères respectifs de Tony et Tye. Tous deux tentent de préserver leur communautés, eux‑mêmes instrumentalisés par des parrains abusifs et indifférents.

Avec un style explosif, le cinéaste Abel Ferrara (King of New York, Bad Lieutenant) déplace une romance intemporelle sous les néons et les enseignes lumineuses des quartiers populaires de New York. L’amour et sa promesse de tragédie se partagent ainsi clandestinement au détour d’une rue, jamais à l’abri de règlements de comptes et des fusillades enragées. Parfois, le poids des traditions est tel et le rejet de l’autre une donnée si indépassable, que la fuite ou la mort demeurent les seules issues.

Avec une élégance impétueuse et son pessimisme naturel, Ferrara trace la ligne impraticable que s’infligent les communautés mitoyennes, au nom du repli identitaire. Indémodable.
Carole Lépinay - Publié le 13/04/12

Cinécult' Abel Ferrara : la chair et le sang

Morceaux choisis du bonhomme : « Je n’ai ni besoin de Hollywood, ni des financiers européens ou de Wall Street, ni de chef‑opérateur. J’ai encore besoin d’acteurs mais plus pour très longtemps ».
« Je porte toute mon attention sur les yeux, le regard des acteurs, c’est tout, et il me semble que tout le reste vient faire obstacle. Au fond, à part le regard... le mobilier ne m’intéresse pas tellement ».
Ou encore, à propos de Madonna dans Snake Eyes : « Pour moi, elle est d’abord un être humain, je me fiche de son image. Elle avait déjà travaillé avec Harvey Keitel, et quelque chose passait entre eux. Après tout, c’est lui le metteur en scène du film dans le film, il voulait Madonna, alors j’ai voulu Madonna ».

Lire la suite
Liste des bonus
- Note de production
- Galerie de photos


Commentaire
La note de production détaille les origines de l'équipe artistique et souligne l'authenticité des lieux de tournage. Maigre tout de même…
Note bonus : 1/6
Image
Les coupes de cheveux et les looks sont typiques des années 80, mais l'image affiche une luminosité et une dynamique beaucoup plus actuelles. Seule la petite pellicule granuleuse de surface et le piqué (moins tranchant que sur les films récents) nous rappellent que le film date de 1987.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Avec ses dialogues étriqués et son ambiance totale d'ambiance, la VF DTS 2.0 ne pèse pas bien lourd face à la VO plus ouverte, plus généreuse et plus riche en détails. Cela dit, le rendu sonore ne nous laissera pas un souvenir impérissable.
Top son : aucun
Note son : 3/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
01/11/20 Journal intime
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Mathieu Amalric - L'agent immobilier
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
mathieu-amalric
kevin-bacon
liam-neeson
melissa-bernstein
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011