Yellowstone, la lutte pour la vie

Yellowstone, Battle for Life
Année : 2009
Producteur : Andrew Murray
Interprètes : Peter Firth (voix off)
Éditeur : Koba Films
BD : BD-50, 3 x 49', zone B
Genre : documentaire, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/01/12
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.77
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 2.0
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
C'est le premier parc national du monde, créé en 1872. L'une des merveilles de notre planète avec, comme emblème, cette éblouissante source multicolore qu'est le Grand Prismatic Spring. Mais Yellowstone, Wyoming, au nord des États‑Unis, est bien plus que cela. Écosystème abritant une biodiversité fascinante, cet endroit unique au monde est rythmé par les saisons, qui bouleversent et régulent le cycle de la vie.

C'est donc en trois épisodes de 49' ‑été, automne et hiver‑, que la BBC a décidé de filmer les métamorphoses de ce lieu aussi majestueux que terrible, abritant un supervolcan qui a, il y a 640 000 ans, recouvert la moitié des USA de cendres. Un angle d'attaque très pertinent (et utilisé il y a peu pour la série Terres de glace, diffusée sur France 5) qui permet de découvrir le mode de vie ‑et de survie‑ d'espèces liées à une saison en particulier. En effet, si les loups règnent en maîtres en hiver, l'été (il n'y a pas vraiment de printemps à Yellowstone) est la saison des ours, qui sortent de leurs tanières dès la fonte des neiges pour nourrir leurs petits.

Grâce à des techniques de prises de vues exceptionnelles (très gros plans, ralentis, vues aériennes, time‑lapse…) et beaucoup de patience, l'équipe du documentaire a pu capter des comportements rares, comme ce renard sautant à la verticale dans un épais manteau de neige pour y attraper une souris, ce loup mâle repoussant avec violence tous ses adversaires pour protéger les femelles de sa meute ‑et même si l'une d'entre elles est en pleine mise bas !‑, l'opportunisme du coyote volant un poisson dissimulé sous la glace par une loutre, l'obstination du castor construisant son barrage ou encore le cassenoix, oiseau récoltant des dizaines de milliers de pignons et les dissimulant sous des pierres dans tout le parc en prévision de l'hiver.

Mémoire phénoménale, talent de bâtisseur, instinct de survie, sens aiguisés, organisation méticuleuse et même empathie (une ourse a recueilli deux oursons abandonnés en plus de ses deux petits, malgré la difficulté de dénicher de la nourriture pour tous) : cette faune exceptionnelle (wapitis, colibris calliopes, bisons, pygargues…) fait de ce parc bien plus qu'un beau décor de carte postale. Mais sa beauté phénoménale, qui contribue évidemment à la sensibilisation, pourrait bien être son salut. Pour preuve : alentour, les fermiers ont arrêté de tuer les loups s'approchant trop près de leurs troupeaux. Ils tirent désormais dans les airs pour les effrayer. Doucement mais sûrement, les temps changent.
Laurence Mijoin - Publié le 16/04/12
Liste des bonus
- Les gens de Yellowstone : été (11'), automne (11') et hiver (10') (32')
- Extraits de Merveilles du système solaire (9')


Commentaire
Les humains, presque totalement absents des trois épisodes du documentaire, sont ici réhabilités via le portrait de plusieurs « citoyens » de Yellowstone.

Il y a tout d'abord Jeff Henry, l'homme des neiges. Ex‑garde forestier et photographe, ce sosie du capitaine Haddock aime l'hiver par‑dessus tout et parle de la neige avec beaucoup de tendresse. Son rôle : déneiger les toits des habitations du parc avant qu'ils ne succombent au poids de la poudreuse. Et il s'amuse comme un petit fou, poussant inlassablement les couvertures neigeuses comme un enfant. Un travail de titan qu'il chérit, effrayé à l'idée de penser qu'un jour, peut‑être, il n'y aura plus de neige à déblayer. Car aux premières loges, il constate, hiver après hiver, que le réchauffement n'est pas un mythe. Émouvant.

Deuxième portrait, celui, collégial, des guetteurs de geysers (chapitre été). Ces personnes, passionnées par ces sources d'eau chaude à haute pression (les deux tiers des geysers du monde se trouvent dans le parc de Yellowstone !), peuvent, grâce à l'observation de leur « comportement » (spécifique à chaque source), prédire l'heure de leur éruption, notamment pour les visiteurs. Certains sont aussi chargés de nettoyer les zones autour des geysers ‑les pierres que jettent certains touristes pouvant obstruer les conduits et causer l'arrêt total du geyser !‑

Enfin, on part à la rencontre de Mike Kasic, preneur de son du documentaire et accessoirement « homme poisson » ! Son hobby favori : nager dans la rivière Yellowstone (en combinaison), près des bisons, et contempler les truites fardées qu'il affectionne. La survie de ces poissons est menacée par les truites grises qui s'en nourrissent, introduites par l'homme et désormais pêchées pour éviter l'extinction des fardées.

Autant de portraits d'hommes et de femmes extraordinaires et philosophes, amoureux de la vie sauvage, des merveilles de la nature et qui ont appris à la contempler avec sagesse. Autre bonus : trois extraits du documentaire Merveilles du système solaire. Très alléchant.
Note bonus : 4/6
Image
Blanc éclatant de l'épais manteau de neige recouvrant le parc, poudre de diamant suspendue dans les airs et traversée d'un arc‑en‑ciel, time‑lapse nocturne révélant le bleu profond de la voûte céleste et ses millions d'étoiles étincelantes, ligne d'horizon comme découpée au scalpel et effets de particule (brouillard, blizzard) parfaitement détaillés : cette copie HD sublime chaque détail, chaque couleur du parc de Yellowstone, offrant une image toujours stable et une compression invisible. À tomber.
Top image : 29'30 (poudre de neige étincelante traversée d'un arc‑en‑ciel, épisode hiver), 37' (grand Prismatic Spring, le fameux bassin multicolore, épisode hiver), 19'35 (colibri calliope, épisode été.)
Note image : 6/6
Son
Pour profiter du multicanal, il va falloir opter pour la VO sous‑titrée français en qualité DTS‑HD Master Audio 5.1, qui délivre un ensemble harmonieux. La voix douce et profonde du commentateur (l'acteur Peter Firth) est accompagnée d'une musique au diapason, qui sait se faire plus discrète par moments pour faire place aux bruits de la nature, au silence cotonneux de la neige, aux éruptions des geysers ou aux hurlements des loups. Les basses sont bien présentes (le choc des cornes des mouflons !). Les canaux arrière, sans jamais verser dans un mixage artificiel, soulignent certains effets (notamment la musique) et offrent de jolis moments très enveloppants, comme le chant des oiseaux, le crépitement d'un terrible incendie ravageant des hectares de forêts ou encore le cri des loups. On aurait aimé pouvoir profiter de la même spatialisation avec la VF DTS‑HD Master Audio 2.0. Celle‑ci s'avère toutefois satisfaisante avec un ensemble dynamique et un commentaire bien mis en avant, mais toutefois moins habité que la voix anglaise.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
31/10/21 Bronx
01/11/21 Ophélia
01/11/21 Le tartuffe
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Kyan Khojandi - Les nouveaux héros
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
kyan-khojandi
eva-green
gillian-anderson
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser