Take Shelter

Année : 2011
Réalisateur : Jeff Nichols
Interprètes : Michael Shannon, Jessica Chastain, Tova Stewart, Shea Whigham
Éditeur : Ad Vitam
BD : BD-25, 116', toutes zones
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics (certaines scenes peuvent choquer)
Sortie : 15/05/12
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français (imposé sur la VO)
Amazon
24,98 €
Take Shelter, littéralement « se mettre à l”abri ». Mais de quoi ? Pour Curtis LaForche, ouvrier sérieux, mari aimant et père modèle d’une petite fille sourde et muette, la menace provient des cauchemars qui l’empêchent de dormir.

Des cauchemars de fin du monde, d’invasion de son home sweet home par des hordes de silhouettes peu amènes, de visions traumatisantes qui surgissent au cœur d’une réalité banale (des oiseaux menant une danse étrange qui ressemble à un test de Rorschach), de situations banales qui virent à l’horreur brutale et irrationnelle. Curtis en est convaincu : une tempête va s’abattre sur sa maison.

Il a beau chercher dans son passé l’origine de ses maux (une mère schizophrène), se rendre chez un psy afin de soigner sa maladie et lutter de toutes ses forces contre ces images anxiogènes, rien n’y fait. Curtis s’enfonce dans la folie et provoque peu à peu l’implosion de la cellule familiale. Mais un doute subsiste que le film maintient jusqu’au dernier plan : Curtis est‑il fou ou bien devin ? La catastrophe qu’il pressent est‑elle le signe d’un dérèglement intérieur ou la prémonition d’un effondrement global, dont lui seul aurait l’exclusivité ?

Après Melancholia, voici l’autre magnifique film de fin du monde de l’année 2011. Take Shelter parvient ‑et de là, se déplie toute sa réussite‑ à articuler la (sur)vie prosaïque d’une famille de blue collars à l’ère de la crise économique, et la puissance d’une menace abstraite et indéfinie. On l’aura compris, la nature du déchaînement climatique, cette inconnue scénaristique qui aimante l’ensemble des séquences, cristallise tout ce qui plombe l’Américain moyen, le cercle vicieux des petits emprunts, l’accumulation des factures à payer, la précarité des emplois et la possible maladie.

Et si, au fond de lui, Curtis désirait l’apocalypse afin d’en finir avec une petite vie de travailleur devenue intenable ? Mais Jeff Nichols, cinéaste indépendant américain dont voici le deuxième film (Shotgun Stories), prend son temps avant de faire vaciller le monde de Curtis, formidablement interprété par Michael Shannon, déjà victime d’un scénario paranoiaque dans le Bug de William Friedkin et tourmenté dans Boardwalk Empire de Scorsese, et Jessica Chastain (la révélation de Tree of Life), impeccable dans le rôle d’une femme tendre qui, par amour, finira par épouser le délire millénariste de son mari.

Le cinéma de Malick hante d’ailleurs chaque plan de Take Shelter, extension surnaturelle de l’autisme des ados criminels de La ballade sauvage. Mais ici, la nature ne constitue pas le refuge caché d’un secret religieux à découvrir, plutôt la tapisserie inquiétante d’un avenir indéchiffrable (voir Curtis, l’œil inquiet tourné vers les nuages et sa petite fille, qui rappelle celle de Poltergeist, scrutant dans le ciel le visage collé à la vitre).

La première partie de Take Shelter emprunte la voie de la chronique sociale et dépeint à merveille le quotidien d’une famille soudée mais économiquement fragile, et qu’un rien (des cauchemars par exemple) pourrait faire voler en éclats. Scénario intelligent (l’état d’esprit post‑Lehman and Brothers radicalisé jusqu’au fantastique), assez retors même, puisqu’à force de vouloir protéger les siens (s’endetter pour construire un abri souterrain, référence biblique au puits de l’abîme du chapitre des Révélations ?), Curtis précipite la faillite intime et financière de son foyer. Un film et un cinéaste (dont le prochain film, Muds, est présenté à Cannes) à suivre de (très) près.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 14/05/12
Liste des bonus
- Commentaire audio du réalisateur et de Michael Shannon
- Take Shelter vu par Michel Ciment sur un court montage du film (2')
- Entretien avec Jeff Nichols (13')
- Entretien avec Michael Shannon (15')
- Making of (10')
- Deux scènes coupées (6')


Commentaire
Des bonus analytiques qui permettent d'entrer en profondeur dans le film. L'entretien avec Jeff Nichols remonte aux origines de son inspiration, reliées à une certaine forme de peur que le cinéaste a éprouvée à l'approche de son propre mariage. Un sentiment lié à la précarité matérielle notamment. La somme de toutes les peurs passée en revue via ces différents très bons modules. En plus d'une approche plus technique via le making of et le commentaire audio.
Note bonus : 4/6
Image
Il faut aimer la dualité. D'un côté, la HD n'est pas vraiment palpable sur ce genre de film (colorimétrie restreinte, grain assumé, atmosphère de fin du monde) et son gain en qualité ne saute pas aux yeux. De l'autre, l'absence de HD, du fait des choix esthétiques précités, serait un manque à nos yeux. Au final, on entre dans un univers d'abord avec retenue, puis avec force. Et ce malgré les légers fourmillements, la texture bien présente, les flous et le manque de précision.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Une piste française que nous mettrons de côté rien que pour le jeu original des comédiens, et aussi davantage tournée vers la scène sonore avant. La VO se fait plus précise, plus dynamique aussi. Une différence flagrante sur les scènes de rêves surgissantes, avec réveil brutal du caisson. Le reste du temps, ce film introspectif ne joue pas vraiment sur son ambiance sonore, épurée mais forte tout de même.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
BLUHD 22/11/19 Le roi lion
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
Poppy Montgomery - Unforgettable saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
poppy-montgomery
priyanka-chopra
tatiana-maslany
rotem-shamir
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011