Iron Man

Année : 2008
Réalisateur : Jon Favreau
Interprètes : Robert Downey Jr, Gwyneth Paltrow, Terrence Howard
Éditeur : M6 Vidéo
BD : 1 BD-50 + 1 BD-25, 120', zone B
Genre : super-héros, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 05/11/08
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français, français pour malentendants
Amazon
14 €
Menteur, joueur, flambeur, amateur de jolies filles, le millionnaire et ami de l'US Army Tony Stark, costume italien toujours impeccable et cheveux gominés, fait plus que son beurre en vendant des armes de haute technologie à la Terre entière. Ni remords ni émotions. Face à la presse, il connaît par cœur toutes ses répliques, depuis que son père lui a mis le pied à l'étrier de l'armement : « C'est un monde imparfait, mais nous n'en avons pas d'autre. Je vous jure que le jour où la paix n'aura plus besoin d'armes, je fabriquerai briques et mortier pour des hôpitaux pour enfants » Ou encore : « La paix, c'est en avoir une plus grosse que celle du voisin ».

Un jour, au cours d'une démonstration de force en plein désert afghan, il tombe aux mains de terroristes, eux aussi équipés Stark Industry. Blessé et retenu dans une grotte au cœur des montagnes, il s'attelle avec les moyens du bord à la fabrication d'une armure révolutionnaire qui lui permettrait de fausser compagnie à ses ravisseurs. Ainsi naît la première version d'Iron Man. De retour au pays du burger, sa vision du monde a définitivement changé. Entre Audi TT et Ferrari, il perfectionne son œuvre dans son garage-laboratoire secret hyper-high-tech. Seule Pepper Potts, sa fidèle et non moins séduisante assistante, est autorisée à entrer dans l'antre du créateur.

Enfin un super-héros qui s'assume. Alors que d'autres se terrent au fond de leur tanière et livrent bataille contre les forces du Mal à l'abri des regards, Tony Stark est Iron Man. Et fier de l'être. Décomplexé, bodybuildé à mort (Robert Downey Jr, excellent, a dû soulever des tonnes de fonte pour ce rôle), l'homme à la tête de fer irradie l'écran du début à la fin.

Le film, moins une démonstration en règle des pouvoirs d'un super-héros qu'un processus hyper-accéléré de la prise de conscience d'un être humain sur sa capacité à faire le Bien autour de lui (en tout cas, pas le Mal), et sa transformation méthodique parfois comique, opère un savant mélange des genres, entre séquences bourrées d'effets spéciaux et moments plus intimes salvateurs (voir la relation non consumée entre le héros et Pepper Potts interprétée par Gwyneth Paltrow).

Si l'imagerie guerrière en début de film sent les grosses ficelles hollywoodiennes, la suite mérite largement le détour. Porté par la performance du très charismatique Robert Downey Jr (plus âgé que la moyenne des super-héros, donc moins connoté ados) et la mise en scène musclée de Jon Favreau (plus connu pour ses rôles au cinéma que ses réalisations), Iron Man redonne définitivement du souffle au genre. En attendant le deuxième opus.
Jean-François Lefèvre - Publié le 22/11/08
Liste des bonus
- Making of chapitré avec possibilité de tout visionner d'un coup (108')
- Sujet sur l'adaptation du comics Marvel créé par Stan Lee (47')
- Gros plan sur les effets spéciaux réalisés conjointement par trois sociétés (27')
- Essais de Robert Downey Jr (6')
- Répétitions d'une scène avec les acteurs et Jon Favreau (4')
- Huit Animatics
- Onze scènes coupées
- Description de l'application Remote Haxey pour prendre le contrôle de sa PS3 via l'iPhone ou l'iPod Touch
- Section de réglages audio-vidéo illustrée et sonore
- Possibilité de marquer ses scènes favorites
- Galerie photos
- Bande-annonce
- Teaser


Commentaire
Comme sur le DVD, tout est là. De la genèse du film aux souvenirs des artistes de chez Marvel en passant par les effets spéciaux, le tournage, les comédiens, les défis à relever, le comics original, son adaptation… Le tout agrémenté d'interviews et d'entretiens vraiment intéressants. Les bonus exclusifs au Blu-Ray ne sont pas transcendants. Des scènes coupées, des Animatics, la possibilité d'indexer ses scènes favorites, etc. Deux originalités : une section sympa pour tester son système Home Cinéma et la description de l'application Remote Haxey pour prendre le contrôle de sa PS3 via l'iPhone ou l'iPod Touch.
Note bonus : 5/6
Image
Wahou… Difficile de prendre en défaut cette image extrêmement probante, voire puissante. Même en cherchant la petite bête à coups de retours rapides ou d'accélérés, rien. Ou presque. Le tout début du film se montre, comme sur DVD, un peu en deçà par rapport au reste du long métrage, mais après quelques minutes, quelle claque. C'est prodigieux et cela fait honneur au support HD. Et comme le son est plus que de la partie, vous pouvez compter sur le Blu-Ray d'Iron Man pour faire la démo qui tue.
Top image : 09'30 (vue aérienne de la villa de Tony Stark), 15'50 (démonstration du Jericho… décoiffante !), 39'18 (destruction par les flammes et premier vol d'Iron Man V1 sous les tirs ennemis), 60'05 (Iron Man V2 enfin prêt), 76'00 (casque d'or)
Note image : 6/6
Son
Dès les premières images, on sent que la VO présente une profondeur inédite. Bruitages, ambiances, dialogues et musique prennent possession de tous les plans sonores. En français, c'est tout à fait excellent également, mais un peu plus linéaire, surtout sur les scènes d'action et les nombreuses explosions. En VO, on devine une multitude de strates pour une foule de détails, d'effets, de projections en tous genres, de basses courant sous vos pieds, de poussière projetées sur le sol, de cliquetis des armes… La dynamique est également supérieure en VO pour une bande-son à l'impact dévastateur. Assurément le meilleur moyen d'apprécier le travail opéré autour du design et l'empreinte sonores du film. Comme d'habitude, le mixage de la VF place un peu trop en avant les voix par rapport au reste des ambiances. Mais musique fabuleusement mise en valeur sur les deux versions.
Top son : 02'42 (première explosion sur fond de hard rock), 62'40 (Iron Man V2 en rodage au-dessus de la ville), 71'15 (comme dans Tog Gun…), 125'25 (duel final Iron Man contre Obadiah le traître)
Note son : 6/6


PLANNING
DVD 24/07/19 Walter
BLUHD 24/07/19 Us
BLU 24/07/19 Us
DVD 24/07/19 Us
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Damian Lewis - Billions saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
damian-lewis
poppy-montgomery
tatiana-maslany
eric-rochant
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011