Game of Thrones saison 2

Année : 2012
Créateurs : David Benioff, Dan B. Weiss
Interprètes : Emilia Clarke, Kit Harington, Lena Headey, Michelle Fairley, Liam Cunningham
Éditeur : Warner
BD : 5 BD-50, 542', toutes zones
Genre : heroic fantasy, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 01/03/13
Prix ind. : 49,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS 5.1
Espagnol DTS 2.0
Polonais DTS 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, polonais, portugais, hollandais, danois, finnois, norvégien, suédois

La deuxième saison de Game of Thrones est l’adaptation du second roman de George R.R Martin (A Clash of Kings). La plus grosse différence avec la saison précédente tient dans cette lutte acharnée pour le trône de fer. Les héritiers potentiels sont nombreux, et chacun, à coups d’épée, de manipulation ou de vice, va tout faire pour s'en emparer.

Après s'être concentrée sur les trois principales familles, l'intrigue développe cette fois ses ramifications et suit, à travers les sept royaumes, les conséquences de la guerre que mène Robb Stark contre le nouveau et jeune roi Joffrey. Stratégies, batailles, trahisons et manipulations sont au cœur du récit.

L’épisode 9 marque le tournant de la saison. Un affrontement épique et violent d’une redoutable efficacité, qui offre enfin une bataille à la mesure de la série (celle prévue dans la saison 1 n’avait pas pu être réalisée, faute de moyens). Si c’est une réussite, c’est aussi parce que David Benioff et Dan B. Weiss, les auteurs de la série, sont parvenus à insuffler de la psychologie à leurs personnages, et qu’à l’image de la tête de Ned Stark qui tombe à la fin de la première saison, chaque coup d’épée fait mal, chaque protagoniste en souffrance est vecteur d’émotion, et aucun des personnages (à part peut‑être Joffrey) n’est unilatéral et uniquement conditionné par sa caractérisation (bon ou méchant).

Les dialogues sont percutants, la violence graphique, presque à la limite du supportable, et les scènes de sexe sulfureuses. Une série pour adultes, à grand spectacle, qui est sans doute ce qui se fait de mieux pour le moment dans le genre. Une série s’adressant à tous ceux qui ne trouvent plus dans le cinéma contemporain de souffle épique, d’histoires complexes demandant un certain effort de concentration, de personnages au profil ciselé, de violence non gratuite et d’étreintes sulfureuses n’obéissant pas à un puritanisme idiot et formaté.

Bref, l'immense succès de Game of Thrones est la preuve que le public n’est pas demandeur que de héros en collants moulants ou d’amours vampiresques adolescentes. Souhaitons que dans un futur proche, le cinéma soit aussi vecteur de ce genre de spectacle, car il y a aussi un public pour ça.

Cédric Melon - Publié le 01/03/13
Liste des bonus
- La guerre des cinq rois
- Histoires et traditions (64')
- Guide intégré
- Douze commentaires audio
- Créer la bataille de la Néra (30')
- Les religions des Westeros (7')
- Game of Thrones : entre amis (24')
- Portrait des personnages
- Œufs de dragons cachés


Commentaire

Le reportage de 30 minutes dans les coulisses de la fameuse bataille de la Néra constitue le cœur de cette interactivité : complet, didactique et émaillé des réflexions édifiantes de tous les protagonistes. Si les interviews des comédiens sont inégales, les propos des producteurs exécutifs David Benioff et Dan B. Weiss sont passionnants. Au même titre que ceux de George R.R. Martin (l’auteur des livres) sur les différentes religions dans la série.

Les douze commentaires audio, dont ceux de David Benioff, D.B. Weiss, George R.R. Martin, Peter Dinklage, Lena Headey, Michelle Fairly et Kit Harington, sont passionnants, mais toujours pas sous-titrés en français. C’est bien dommage.

Du côtés des bonus exclusifs à ce Blu-Ray, notons « La guerre des cinq rois », sorte de guide stratégique interactif permettant de suivre les revendications et les stratégies des personnages principaux. Quant au mode « Guide intégré », il apporte informations et anecdotes sur l’épisode que vous êtes en train de visionner.

Un autre module permet par exemple de découvrir la mythologie de Westeros et d’Essos (le grand continent Est) grâce aux différents points de vue des personnages, agrémentés d’illustrations de Will Simpson (artiste officiel de Game of Thrones).

Cerise sur le gâteau, des bonus représentés par des œufs de dragon sont cachés un peu partout dans cette édition.

Note bonus : 5/6
Image

Une image époustouflante. Le travail du chef‑opérateur est sublimé par une palette colorimétrie foisonnante, une parfaite utilisation des contrastes et une profondeur abyssale des noirs. Chaque univers de la série possède sa propre couleur dominante : le bleu pour le Mur et au‑delà, le rouge pour les Lannister, le orange pour les Dothraki, le vert pour Renly Baratheon, etc. L’ensemble est judicieusement saturé, harmonieux, avec juste ce qu'il faut de matière et de grain. Un rendu esthétisant qui ne fait jamais kitsch, détaillé et riche.

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

La piste originale DTS-HD Master Audio 5.1 est véritablement à la hauteur du défi. Puissante, dynamique, bourrée d'effets Surround d’une précision diabolique, elle propose une immersion totale. C'est bien simple, rarement nous avons été à pareille fête (auditive) avec une série télévisée. La bataille de la Néra est un modèle du genre, tant dans la gestion des basses que dans la précision et la localisation des sons. Exemplaire. Le reste du temps, le niveau de détail sonore reste hallucinant avec un souci du réalisme qui laisse pantois. La version française DTS 5.1 n’est pas en reste. La différence avec sa consœur anglaise est même infime.

Top son : aucun
Note son : 6/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Joel Schumacher - Phone Game
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
joel-schumacher
maggie-q
eva-green
eric-rochant
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011