Sting : Live in Berlin

Featuring the Royal Philharmonic Concert Orchestra
Année : 2010
Réalisateur : Jim Gable
Inclus : 22 titres dont Englishman in New York, Roxanne, Russians, King of Pain, Desert Rose, Fragile, The End of the Game
Éditeur : Deutsche Grammophon
BD : BD-50, 125', zone B
Genre : concert, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 29/11/10
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080i (AVC)
16/9 natif
Bande-son
DTS-HD Master Audio 5.1
PCM stéréo
Sous-titres
Aucun
Amazon
17,27 €
Faut‑il être un « Englishman » pour transpirer autant la classe et l'élégance, irradier de sa présence une salle grande comme l'O2 Arena de Berlin, éclipser de sa voix les 45 musiciens du Royal Philharmonic Concert Orchestra de Londres, emmené par l'illustre Steven Mercurio ? Sans doute.

Capté le 21 septembre 2010 lors de la 50e représentation de Sting en compagnie du Royal Philharmonic Concert Orchestra, ce concert est tout simplement une pépite musicale comme il en existe guère. Plus de quarante musiciens sur scène, présence du saxophoniste de légende Branford Marsalis, grosse équipe technique chargée de mettre en boîte le show comme s'il s'agissait d'un événement unique et éphémère, présence magique de la chanteuse Jo Lawry en appuis aussi subtil que sensuel, suspension littérale du temps… on le dit et on l'écrit, ce Blu-Ray Sting : Live in Berlin est à posséder absolument pour tout amateur de son haute résolution qui se respecte. Sans doute le meilleur Blu-Ray musical à ce jour (juste devant Depeche Mode : Tour of the Universe, dans un autre genre, mais toujours so britsh).

La salle, visiblement éblouie et davantage habituée aux concerts classiques qu'aux raves berlinoises des 80's, met un certain temps avant de vibrer de tout son pouls, mais la montée en puissance des cinq derniers titres est un modèle du genre. Le public un peu guindé se lève enfin, emporté par le cultissime Every Breath you Take et la mélodie orientale de Desert Rose, composée avec Cheb Mami. Même l'orchestre s'y met, improvisant des petites chorés entre les notes. Magique !
Carina Ramon - Publié le 22/03/13
Liste des bonus
- Interview de Sting en VO non sous‑titrée (15')


Commentaire
À réserver aux anglophones.
Note bonus : 0/6
Image
La perfection, du moindre mouvement de caméra le long de l'orchestre jusqu'au montage, ample et majestueux, qui ne nous prive jamais d'un gros plan sur les yeux de Sting, toujours filmé avec sobriété et raffinement. La salle n'est pas oubliée et participe pleinement au spectacle. Quant aux douces lumières et aux trois écrans géants placés en ciel, ils dynamisent juste ce qu'il faut ce show exceptionnel. Le rendu de ce Blu-Ray est donc au diapason de la piste sonore, l'atout majeur de ce disque HD.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
Le kiff acoustique total que ces chansons réorchestrées pour l'occasion par Sting lui-même (il avoue d'ailleurs en bonus avoir eu des doutes sur ses capacités… humble avec ça !). Cette bande‑son concoctée par Deutsche Grammophon est une tuerie. Passons vite sur la stéréo (au demeurant excellente avec ses 4,6 Mbps mais logiquement pauvre en basses) pour nous focaliser sur le mixage 5.1 qui ressemblerait plutôt à du 15.1. Vous voyez le genre ?

L'orchestre est imposant, pourtant, on distingue aisément chaque instrument, de la harpe à la basse. Chaque sonorité trouve sa place, chaque texture est audible dans un ensemble au sommet de son art, pour un rendu sonore à la fois clair, précis, puissant, dynamique, majestueux et aérien. Les enceintes arrière et le caisson de graves en prennent plein les membranes sans jamais sacrifier le naturel ni la cohésion de la formation musciale, encore moins la voix tendue de Sting, qui conclut le spectacle par un extrait a cappella (et papote même un peu pour replacer certaines chansons dans leur contexte ou sa vie de l'artiste).

Dernière info et non des moindres : on dépasse régulièrement les 10 Mbps. Du jamais‑entendu. La HD dans toute sa splendeur.
Top son : 100' (Every Breath you Take : la salle debout)
Note son : 6/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
30/09/20 The Hunt
01/10/20 Un flic
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Matt Dillon - Wayward Pines
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
matt-dillon
martin-scorsese
ken-follett
pascal-laugier-et-louis-thevenon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011