Twilight chapitre 5 : révélation 2e partie

The Twilight Saga : Breaking Dawn Part 2
Année : 2012
Réalisateur : Bill Condon
Interprètes : Robert Pattinson, Kristen Stewart, Taylor Lautner, Ashley Greene, Billy Burke, Peter Facinelli
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-50, 115', toutes zones
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 14/03/13
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Sous-titres
Français, anglais pour malentendants
Filmé en même temps que Twilight chapitre 4 : révélation 1ère partie, Twilight chapitre 5 : révélation 2e partie vient clore une saga adolescente (trop) proprette et plutôt bien faite, n'en déplaise à ses détracteurs qui, de toute façon, ont largement passé l'âge de s'émouvoir devant une relation platonique entre un ténébreux vampire à la peau diaphane et une lycéenne aussi paumée que mutique.

Edward et Bella sont enfin passés à l'acte dans le précédent opus, après s'être mariés évidemment, car même chez les vampires, la pudibonderie est de mise. On notera au passage que les cinq films véhiculent une image éculée du couple, hyper‑traditionnel et prêt à tous les sacrifices pourvu que l'amour triomphe. Soit.

Mais ils ont aussi engendré un être hybride, mi‑humain mi‑vampire, la petite Renesmée qui, en naissant, a failli coûter la vie à sa mère, si son père n'avait faite cette dernière vampire in extremis. Grandissant à vue d'œil (au secours les effets spéciaux de Renesmée bébé…), l'enfant va semer le trouble au sein du clan Volturi, les vampires en chef siégeant en Italie. Ni une ni deux, les voilà qui débarquent pour couper des têtes, tandis que les Cullen organisent leur défense en rapatriant des quatre coins du monde leurs amis fidèles. Devant tant d'agitation, Bella décroche enfin des sourires en même temps que quelques crochets du gauche, découvrant peu à peu ses nouvelles facultés et la sensation du sang froid qui coule désormais dans ses veines.

La bataille finale peut commencer, comme une réponse au simulacre guerrier du premier opus Twilight chapitre 1 : fascination, qui avait tourné à la partie de baseball plutôt musclée. Cette fois, l'affrontement aura bien lieu… ou pas. Mais une chose est sûre, Jacob, qui n'a jamais eu la mère, se rapprochera un jour de la fille, Renesmée. Et la saga continuera.
Carina Ramon - Publié le 01/04/13
Liste des bonus
- Commentaire audio de Bill Condon
- Making of Twilight chapitre 5 : révélation 1 & 2 (6')
- Making of en quatre parties (38')
- Documentaire « Pour l'éternité » (8')
- Clip
- Option PIP sur le film
- Bande-annonce


Commentaire
Sans être fan de la saga, il est possible de suivre ces bonus dans le but de découvrir le tournage simultané de deux films. Le rythme est certain, les interventions pertinentes et les anecdotes nombreuses.

Au final, des modules très complets sur tous les vampires de la saga, les effets spéciaux et les difficultés des comédiens de s'y retrouver dans l'histoire avant même de jouer une scène (tout s'explique !). Sans oublier le commentaire audio, tout à fait honnête pour ce genre de film.

Quand au clip, pas de titre ni de nom de groupe. Et vu la teneur de la chanson, nous n'avons pas pris la peine de chercher…
Note bonus : 4/6
Image
La continuité visuelle avec les précédents épisodes est assurée. Ambiance gothiquo-forestière magnifiée par la HD et sa précision, mais non dénuée d'un certain grain (ajouter du lisse au déjà très lisse aurait sans doute desservi la saga…). Du côté des effets spéciaux, les gigantesques loups de Jacob et sa meute sont plus réussis que jamais, ce qui est loin d'être le cas de la petite Renesmée, passant de l'état de bébé à pré‑ado en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Top image : 72'08 (une bataille en forme de partie d'échecs)
Note image : 5/6
Son
Dès le générique (plutôt réussi d'ailleurs, sur fond de mutation en rouge et blanc…), les basses s'imposent pour ne plus quitter la scène sonore avant le clap de fin. Un design sonore appliqué et efficace, surtout en VO DTS-HD Master Audio 7.1, la piste la plus active et nerveuse, dépassant souvent les 7 Mbps. Le mixage français 5.1 fait le job, mais ne peut rivaliser en termes d'impact des graves et de précision des effets. Et évidemment, la musique de Muse manque à l'appel au sein de cet ensemble solide mais peu original finalement.
Top son : 85'02 (la bataille commence vraiment)
Note son : 5/6



350€ 449€
il y a 4 heures
PLANNING
04/08/21 Wander
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Kyan Khojandi - Les nouveaux héros
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
kyan-khojandi
pascal-laugier-et-louis-thevenon
eric-rochant
sarah-jessica-parker
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011