Anna Karenine

Anna Karenina
Année : 2012
Réalisateur : Joe Wright
Interprètes : Keira Knightley, Jude Law, Aaron Taylor‑Johnson, Matthew Macfadyen, Olivia Williams, Kelly Macdonald
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 130', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 09/04/13
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (VC-1)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Italien DTS 5.1
Allemand DTS 5.1
Piste Audiodescription en anglais
Sous-titres
Français, anglais, italien, allemand, portugais, néerlandais, danois, finnois, islandais, norvégien, suédois, arabe
Amazon
21,99 €
Dans la Russie impériale du XIXe siècle, Anna Karenine (Keira Knightley), un jeune aristocrate, met son mariage en danger en entretenant une relation adultère avec le séduisant comte Vronsky (Aaron Taylor‑Johnson). De son côté, Levine (Domhnall Gleeson), d’origine bourgeoise, a choisi une ville rurale loin des fastes de Saint‑Pétersbourg, et tente de demander la jeune princesse Kitty (Alicia Vikander) en mariage.

Adapter un monument de la littérature mondiale est une chose, lui insuffler un souffle nouveau en est une autre, tant Anna Karenine traîne un passif cinématographique plutôt conséquent, soit des dizaines d'adaptations depuis l'époque du muet jusqu'à la version de Bernard Rose en 1997.

Pari réussi pour John Wright (Orgueil & préjugés, 2005) qui monte la tragédie russe comme une pièce de théâtre mobile, dans laquelle les personnages transitent d’un décor à un autre, selon l’inexorable valse de leur destinée. Les percées récurrentes des paysages ruraux et verdoyants contrastent naturellement avec la majesté des intérieurs pétersbourgeois, décors d’apparat illustrant aussi bien le tiraillement intérieur d’Anna que le circuit étriqué des mondanités, jamais à l’abri d’une mise en scène de leurs drames domestiques. Une réussite passée quasiment inaperçue.
Carole Lépinay - Publié le 27/05/13
Liste des bonus
- Commentaire sur le film avec le réalisateur Joe Wright
- Scènes coupées (13')
- Anna Karenine : une histoire d'amour épique (5')
- Adapter Tolstoï (5')
- Keira dans le rôle d'Anna (4')
- Sur le tournage, avec le réalisateur Joe Wright (5')
- Les costumes d'Anna (3')
- Anna Karenina : images en accéléré (8')


Commentaire
Les secrets de l'adaptation du chef‑d'œuvre de Tolstoï révélés par le réalisateur Joe Wright et le scénariste Tom Stoppard. Côté coulisses, on en prend plein les yeux avec l'élaboration d'une mise en scène somptueuse, portée par des valses minutieusement chorégraphiées et de magnifiques costumes (qui, par ailleurs, valurent au film un Oscar).
Note bonus : 3/6
Image
Les lumières sont merveilleusement orchestrées, la palette de couleurs se montre chaleureuse et charmante, les contrastes persuasifs, les changements de décors étonnants et la photo de Seamus McGarvey (Marvel's the Avengers) donne à l'ensemble fière allure. Voici une image pleine d'esbroufe, au sens positif du terme.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
La musique de Dario Marianelli (V pour Vendetta, Des saumons dans le désert) et les incessants mouvements de caméra de Joe Wright font ressembler par moments cette fresque à une immense pub pour un parfum ou une marque de luxe. Il y a par ailleurs peu de vraies différences à noter entre la VO et la VF (hormis les voix bien sûr) en ce qui concerne la gestion des ambiances et de la musique. Le mixage 5.1 reste de toute façon relativement sobre et a tendance à délaisser les canaux arrière. La générosité du trio frontal offre cependant une belle compensation.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Leïla Bekhti - Jour polaire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
leila-bekhti
sophie-turner
gillian-anderson
liam-neeson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011